Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon
30 janvier 2015

Haut-Médoc : Cornélie 2006 et Moulis : Chasse-Spleen 2001

Dans ce billet, nous dégustons et commentons des vins de la rive gauche. Nous avons ouvert une bouteille de Cornélie 2006 de Patrick Grisard, le vin évolue lentement, déjà agréable à l'ouverture grâce à la qualité de son fruit, il a été plus plaisant le lendemain. Il n'a pas cependant encore digéré entièrement son élevage, ce qui lui donne un caractère légèrement austère en finale. Le vin a été dégusté sur 24 heures en bouteille (épaulé deux heures avant la première dégustation), il faudra impérativement le mettre en carafe deux... [Lire la suite]

20 janvier 2015

Dégustation à l' aveugle de Cabernets Sauvignon du Monde (1)

Cette première séance de l’année 2015 de notre club de dégustation était dédiée aux Cabernets Sauvignon du Monde. Nous avons privilégié des vins en monocépage, avec quelques ajouts de vin d’assemblage (au minimum 60% de Cabernet Sauvignon). Les vins ont été mis en carafe entre une heure et demie et deux heures, avant la dégustation à l’aveugle, excepté deux bouteilles de vins âgés de vingt ans ou plus, qui ont été goûtées recouvertes d’une chaussette. Notre préparatrice habituelle qui ne note pas les vins s’est chargée de... [Lire la suite]
19 janvier 2015

Médoc : Potensac 2001 et Pauillac : Grand-Puy-Lacoste 2007

Nous ouvrons pour la deuxième fois, à un an d’intervalle, une bouteille de Potensac 2001. Le vin a été bu en bouteille épaulée pour la première dégustation, puis régoûtée le lendemain (date du commentaire). Cette bouteille ne nous a pas semblé aussi séduisante que celle bue précédemment. L’élevage n’est pas encore fondu, et reste perceptible dans la finale et nuit à une bonne harmonie. Il faudra l’attendre encore deux à trois ans, pour déguster ce vin globalement bien fait à son meilleur niveau de plaisir. Un de nos cousins nordistes... [Lire la suite]
30 décembre 2014

Dîner avec Bruno (2) ; deux vins pour le parmentier de canette confite.

La suite du menu tel que décrit dans le billet précédent n'est pas dans la logique du service. Il s'inscrit plutôt dans une logique de dégustation comparative des vins rouges. J'ai fait confire une canette plusieurs heures à basse température. Puis j'ai ôté tous les morceaux de viande près des os, je les ai placés tels quels, sans les découper au fond de petits ramequins individuels. La purée a été montée avec des blancs en neige mais le gras de la canette a servi de liant. C'est un plat local, savoureux et simple. Cette même... [Lire la suite]
01 octobre 2014

Pauillac : Duhart-Milon 2004, et Haut-Médoc : Sociando-Mallet 2001

Nous continuons nos dégustations pour voir l’évolution des vins du millésime 2004, avec l’ouverture d’une bouteille de Duhart-Milon. Ce vin est représentatif du style des vignobles Lafite-Rothschild : tanins fins et élégants, construction allongée, soyeux de texture, et fruits mûrs mais frais. Il évolue lentement, et n’a pas encore un élevage totalement fondu, ce qui a pour conséquence de présenter de légers amers en finale. Il faudra l’attendre encore quelques années pour qu’il gagne en harmonie et en complexité.   La... [Lire la suite]
25 septembre 2014

Madiran : Laffitte-Teston Vieilles Vignes 2005, Haut-Médoc : Château Maucamps 2001

Lors de portes ouvertes à Madiran, j’avais acquis quelques bouteilles de Vieilles Vignes 2005 du domaine Laffite-Teston.  Une première ouverture, il y a trois ans montrait un vin renfrogné qu’il fallait attendre. La bouteille que je commente aujourd’hui est plus parlante. C’est un vin puissant, tannique, qui est la caractéristique du cépage Tannat, et conforme à ce que l’on attend. L’aromatique est plaisante, les tannins se polissent petit à petit. Ce qui me parait préjudiciable à un vieillissement harmonieux, c’est une chair qui... [Lire la suite]

23 septembre 2014

Vino Otioseness : des Bordelais en voie de disparition! (Une famille, de la générosité, de grands vins) (2)

Nos bons amis ont absolument tenu à nous offrir d'autres vins standardisés. Histoire de nous rassurer. Nous sommes de bons consommateurs et exactement comme lorsque l'on va au Hilton à Paris, à New York, on aime bien retrouver ce qu'on connaît. Sauf qu'on n'est jamais allés au Hilton. Donc, pour nous faire connaître le bon goût des Hilton, on a bu (on ne déguste pas des vins de Bordeaux, je précise...) La Mondotte qui est exactement pareil que Bellevue. On ouvre la lumière et ô miracle on découvre en plus qu'ils sont de même... [Lire la suite]
01 septembre 2014

Passage du Loiret au Lot! on le fête avec de Chevalier et La Lagune

Le passage d'une année de vie est traditionnellement fêté. Nous profitons de cette occasion pour ouvrir des vins que nous aimons, ceux de Bordeaux essentiellement, en ce qui me concerne. Je ne sais pas quels sont ces vins, puisqu'ils me sont offerts à l'aveugle, mais je peux les goûter au moment où je prépare les plats. Je cherche à ajuster les arômes, visant une conformité pour laisser place principalement aux plaisirs du vin. Je découvre dans le vin blanc sec qui fait l'entrée, donc ce que j'apprendrai plus tard être un de... [Lire la suite]
06 août 2014

Un dimanche dans le Bourgeais (1) - Deutz s'invite! puis Bosquet des Papes et Fronsac pour un beau challenge!

Nous sommes douze convives et notre hôte nous offre tous les vins en magmum. Le repas proposé pour tous les vins est fort bien ajusté : les plats sont succulents, idéalement préparés pour des accords évidents avec les rouges. Avec le Champagne, quelques mises en bouche sont proposées, des champignons farcis en entrée, et une pintade et un poulet avec diverses garnitures composent la première partie du repas. L'ambiance est festive, les invités sont tous d'excellents amateurs, aussi rendent-ils les conversations à table... [Lire la suite]
16 juin 2014

Léoville Barton 2001 et Branaire Ducru 1995

Nous continuons nos dégustations du soir, lors de nos journées alsaciennes. Le premier vin commenté est servi à l’aveugle par un des convives, qui comme moi possède plusieurs flacons en cave. Le vin est tout à fait conforme aux dernières dégustations que j’ai pu faire, chez moi (bouteilles découvertes), il se montre excellent et quelques années supplémentaires de garde le rendront encore plus plaisant. Branaire Ducru 1995 est le vin que j’ai proposé à la tablée, je ne le goûte pas à l’aveugle, il est désormais sur son plateau de... [Lire la suite]