Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

27 août 2020

Cornas : Thierry Allemand : Reynard 2001, et Sauternes : Clos Haut Peyraguey 2003

Suite et fin de notre repas : le fromage et le dessert. Nous avons dégusté le Cornas à l'aveugle et à dire vrai, il aurait pu être compliqué de le placer sur le fromage, du fait que nous ne savions pas ce que notre ami nous offrait. Il avait tout simplement donné comme instruction de le placer sur les fromages. Nous avons par souci de juste sommellerie proposer un plateau complet permettant ainsi de réajuster selon ce que nous découvririons.

 

Je propose comme dessert une glace aux épices et une chantilly au caramel beurre salé. Au fond, une poire fraîche, une comice.

 

Ce dessert est absolument idéal pour les Sauternes.

 

Les vins ont été ouverts une heure avant le service et présentés aux dégustateurs sous chaussette

 

 

IMG_20200821_172613

Cornas : Thierry Allemand : Reynard 2001

 ce vin a été dégusté à l'aveugle

La robe est assez profonde rubis à grenat légèrement orangée près du disque. Le bouquet est intense et avenant avec des arômes de fruits noirs (cassis et baies de sureau) d'épices (setchouan et poivre fin) de roses, et des notes réglisées et fumées. La bouche est délicatement charnue et veloutée, avec des sensations ascendantes vers un milieu de bouche, corsé et dense, rehaussé de fruits expressifs. La finale est longue, intense, avec une texture veloutée, fraîche, expressive et complexe.Noté 17, même note plaisir

IMG_20200821_172612
Sauternes : Clos Haut Peyraguey 2003

La robe dorée est brillante. Le nez est très expressif avec des arômes d'abricots et de mangues rôtis, de mandarine, d'épices orientales (dont le safran), et de miel fin. La bouche offre une liqueur pure , intense, d'une élégante concentration, donnant une sensation de plénitude maîtrisée, agrémentée d'intenses fruits rôtis. La finale est longue, pure, d'une puissance naturelle évoquant un grand botrytis, très aromatique et persistante, avec une fraîcheur sous-jacente qui participe à l'équilibre. Noté 18, voire un peu plus, note plaisir 17,5





 

Posté par Daniel S à 21:00 - Dégustations éclectiques - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire