Newsletter
Pour connaître d'actualité du blog par mail, abonnez-vous!
Journal d'un passionné de la rive droite

Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

28 avril 2017

Châteauneuf du Pape : Vieux Télégraphe 2005 et Charvin 2006

Pour accompagner une daube de boeuf maturé et une pule faisane, nous avons ouvert des vins de Châteauneuf du Pape. Les vins ont été respectivement épaulés avant la première dégustation, puis regoûtés vingt quatre heures plus tard, après avoir été conservés en cave fraîche.

Le Vieux Télégraphe 2005 s'est goûté un petit cran en dessous de la dégustation précédente, surtout lors de la deuxième dégustation. L'équilibre (petite note chaleureuse) était un peu moins bon, surtout lors de la deuxième dégustation. Bouteille un peu moins performante ou petite évolution intermédiaire, avant de retrouver "son second souffle" ? A voir lors de futures dégustations.

Le châteauneuf du Pape 2006 du domaine Charvin est dans une phase ingrate, en grande partie due à un millésime difficile. Le vin n'est pas très étoffé (effet millésime) et la finale manque de charme. Il faut espérer que le temps lui donnera un peu plus d'élegance à défaut de davantage de structure.

WP_20170427_13_12_06_Pro

 

 



Vieux Télégraphe 2005

WP_20170427_13_12_17_Pro

La robe est soutenue de couleur pourpre. Le bouquet est avenant et bien ouvert, avec des arômes de cerises bien mûres, de petites baies sauvages, de fines épices douces, d'herbes de Provence, et des notes de chocolat, et de léger menthol. L'attaque est très veloutée, le vin se développe dans un corps bien formé et dense dotée d'une chair délicate et rehaussé de fruits épicés expressifs. La finale est allongée, bien tenue par des tannins un peu fermes mais enrobés, d'un bon équilibre (très légère note chaleureuse), persistante et assez complexe. Noté 17, note plaisir 16,5



Charvin 2006

WP_20170427_13_12_12_Pro

La robe est assez soutenue à soutenue de couleur rubis. Le nez s'ouvre à l'aération et dévoile des arômes de cerises, de légères épices, d'herbes aromatiques, avec des notes de petites baies noires et de léger chocolat. La bouche est souple, finement charnue, un peu plus consistante dans un centre fruité. La finale d'une allonge normale, est fraîche, assez aromatique, légèrement astringente et amère. Noté 15/15,5, note plaisir 14,5




27 avril 2017

Des vins " primeurs" du millésime 2016 : Complément : vins rouges

Le nombre important de carnets divers personnels ou donnés par les différentes associations lors de ces dégustation de vins "primeurs" du millésime 2016 m' a fait oublier quelques vins dans les commentaires précédents. J'y remédie aujourd'hui.

Je commente aujourd'hui l'If en appellation Saint Emilion Grand Cru appartenant à Jacques Thienpont plus connu pour sa propriété " Le Pin" à Pomerol. Ce château (8 hectares) acquis en 2010 jouxte Troplong Mondot sur le coté nord du plateau.

Une étude détaillée des sols et sous-sols faite après l'acquisition a mis en évidence quatre unités lithologiques : plateau argilo-calcaire sur sous-sol de calcaire à astéries, coteau argileux sur éléments de calcaire à astéries, coteau argileux sur sous-sol de molasse de l'Agenais, coteau argilo-calcaire sur sous-sol de molasse du Fronsadais.

Quatre hectares ont été arrachés et seront replantés prochainement, il reste actuellement 4 hectares en production. La propriété est expoitée sous la houlette de Cyrille Thienpont. Le millésime 2016 est brillamment réussi





Les robes sont assez profondes à profondes de couleur sanguine à violine



Pomerol

Saint-Pierre 2016

Le nez expressif évoque les cerises, les petites baies noires, avec des notes épicées et florales(violettes). La bouche est élégante, très finement texturée, dense et ronde, charnue et veloutée dans un centre fruité. La finale, conservant un séduisant velouté de texture est longue, fraîche et très aromatique. Noté 92-94

P1070018





Saint Emilion Grand Cru

l'If 2016

100% Merlot, Ph 3,38, alcool 14,5%

Des arômes de violettes, de cerises, de léger cassis, et de fines épices soulignent une olfaction bien ouverte. L'attque est très veloutée à soyeuse, des tannins fins et mûrs habillés par une chair bien formée se trament dans un corps dense et ample, rehaussé de fruits éloquents. La finale est longue, restant veloutée, fraîche, très aromatique, persistante avec une note saline. Noté 94-96

IF

La Voûte 2016

L'olfaction est bien ouverte avec des arômes de cerises, de mûres, de délicates épices et de violette. La bouche est très veloutée en attaque, le vin se développe dans un corps rond, dense, délicatement charnu et fruité. La finale est élancée, fraîche, tenue par de fins tannins enrobés, parfumée et persistante. Noté 92-93

P1070167



Tour Saint Christophe 2016

Des arômes de fruits noirs variés, de cerises, d'épices, nuancés de notes florales se révèlent à l'aération. La bouche est bien construite, ample et bien pleine dans un centre bien en chair, velouté et fruité. La finale est longue tenue par des tannins un peu plus fermes, mais enrobés, elle est fraîche et persistante. Noté 92-94

 

Saint Emilion : Grand Crus Classé

 

La Clotte 2016

Le nez est ouvert, floral ( violette et pivoine) fruité (cerises dominante), et épicé. La bouche est droite, de construction longiforme, serré et dense, un peu plus ronde dans un centre délicatement charnu, velouté et fruité. La finale est allongée, finement texturée, veloutée, aromatique et persistante. Noté 91-93



Margaux

Paveil de Luze 2016

L'olfaction est expressive, avec au premier plan des arômes floraux ( pivoines et violettes) puis de cassis, et de fines épices. La bouche est élégante, dense, dans un construction allongée, délicatement charnue, très veloutée et fruité. La finale s'allonge et s'étire, portée par une juste fraîcheur, d'une agréable douceur tactile, elle est parfumée et persistante. Noté 91-93



Lalande de Pomerol

Tournefeuille 2016

Le nez élégant et ouvert évoque les cerises, le cassis avec des notes épicées et florales. La bouche est ronde, d'une bonne amplitude, et fruitée, les tannins sont enrobés par une chair bien formée et veloutée. La finale allongée, d'un bon maintien est fraîche et persistante. Noté 89-91+

P1070140

26 avril 2017

Des vins blancs liquoreux " primeurs" du millésime 2016 : l' appellation Sauternes-Barsac

Le temps chaud et sec , jusqu'au 13 septembre a retardé l'installation du botrytis dans les vignobles de Sauternes et Barsac. La première "trie" faite à la fin du mois de septembre a ramassé des baies essentiellement passerillées (environ un quart de la récolte). Un nouvel épisode pluvieux ( 30 septembre ) a permis le développement d'un botrytis qualitatif et abondant au cours du mois d'octobre qui constitue l'essentiel de la récolte (plus de 50%), Une troisième "trie" fin octobre et début novembre l'a complétée.

Les vins sont purs, avec de bonnes à belles expressions aromatiques, richement dotés et concentrés. La grande richesse de la deuxième "trie" modérant la fraîcheur qui a essentiellement été apportée par la première "trie" avec des raisins passerillés. Les vins sont un peu plus frais sur le secteur de Barsac. Les vins les plus riches gagneront en équilibre après un long vieillissement sous verre.

P1070128

P1070129

P1070130

P1070131

P1070132



Coutet 2016

Le nez expressif évoque les fruits rôtis ( oranges dominantes et notes d'abricots)), le miel fin, de jasmin et les épices douces. La bouche est dense, justement concentrée, onctueuse, très fruitée. La finale est longue, équilibrée par une fraîcheur sous-jacente, pure, et très aromatique. Noté 95-97



Doisy Daëne 2016

Des épéices orientales, d'agrumes rôtis (dont la mandarine) de miel fin soulignent une olfaction intense. . La bouche est élégante, très charnue, dense, compacate, très fruitée. La finale est pure, longue, avec une fraîcheur perceptible, et très persistante. Noté 94-96

Doisy-Védrines 2016

L'olfaction est expressive avec des arômes d'agrumes confits, d'épices, et de miel. La bouche est assez large, bien remplie, très moelleuse, et fruitée. La finale allongée est fraîche, parfumée, d'une bonne richesse. Noté 92-93

 

De Fargues 2016

Beaucoup d'intensité dans un nez évoquant les fruits rôtis (mangue et abricot), les épices douces et le miel fin. La bouche est généreuse, onctueuse, riche concentrée, rehaussée de fruits rôtis. La finale est longue, soutenue d'un bon équilibre, très aromatique et persistante. Noté 95-97



Guiraud 2016

L'olfaction est pure et intense avec des arômes de fruits rôtis (dont l'abricot), d'épices orientales, de fleurs séchées, d'infusions, de miel raffiné. La bouche est élégante, pure, onctueuse, très dense, d'une richesse sans opulence, rehaussé de très beaux fruits rôtis. La finale est longue, précise, d'un bel équilibre, très parfumée et persistante, salivante, presque saline. Noté 95-97



Clos Haut Peyraguey 2016

Le nez expressif évoque l'abricot et l'orange rôtis, les épices douces nuancées de notes florales et de miel. La bouche est concentrée sans ostentation, avec une texture onctueuse, doté d'une chair dense, et fruitée (fruits rôtis). La longue finale, assez complexe, et très aromatique laisse entrevoir une fraîcheur sous jacente de bon aloi. Noté 94-96

 

P1070127

Lafaurie-Peyraguey 2016

La mangue, l'orange, l'abricot rôtis, les épices orientale, avec des notes de fleur d'oranger s'invitent dans une olfaction intense. La bouche est riche, opulente, grasse , concentrée, ample, rehaussé de fruits bien rôtis. La finale est longue, intense, très pleine, très aromatique et très persistante, avec néanmoins une sensation de très légère fraîcheur. Noté 95-96+

De Malle 2016

L'olfaction est expressive avec des arômes de fruits jaunes rôtis, finement épicés. La bouche est ample, charnue, très veloutée, et très fruitée. La finale allongée, est aromatique, et d'un bon équilibre. Noté 91-93



Rayne Vigneau 2016

Des arômes de fruits délicatement rôtis (mandarine et abricot léger), rehaussé d'épices douces et de note miellées et florales caractérisent un nez expressif. La bouche est moelleuse à onctueuse, pleine , dense, élégante, fruitée. La finale, bien allongée est élégante, d'une bonne fraîcheur et persistante. Noté 91-94



Sigalas-Rabaud 2016

Le nez d'une bonne intensité et fin évoque les oranges et les abricôts rôtis, les fleurs d'oranger, de fines épices, et de miel raffiné. La bouche est élégante, onctueuse, dans une construction allongée dense et serrée, rehaussé de fruits rôtis. La finale est longue, précise, délicate, bien équilibrée, aromatique, et persistante. Noté 93-95



Suduiraut 2016

L'olfaction est intense avec des arômes de fruits rôtis (abricots), d'oranges confites, d'épices orientales, et de miel. La bouche est riche, opulente, concentrée, très fruitée (fruits rôtis). La finale est longue, généreuse, d'un équilibre convenable, soutenue, très parfumée et persistante. Noté 94-96+



La Tour Blanche 2016

Des arômes purs de fruits rôtis (oranges, et léger abricot), d'épices, de fleurs d'orangers, et de miel fin soulignent une olfaction séduisante. L'attaque est onctueuse et charnue, le vin se développe progressivement dans un centre dense , finement concentré, relevé de fruits rôtis. La finale est longue, d'une bonne fraîcheur sous-jacente, pure, aromatique et persistante. Noté 93-95



Yquem 2016

La robe or clair est brillante. Le nez pur et intense évoque les fruits rôtis ( abricots, oranges et mangues), les épices orientales, avec des notes de miel raffiné. La bouche est onctueuse, la liqueur d'une élégante finesse de texture est pure, concentrée, et dense, rehaussé d'intenses fruits rôtis. La finale est longue, soutenue, avec une fraîcheur perceptible qui participe à l' harmonie, elle est d'une grande pureté aromatique et très persistante. Noté 97-98



25 avril 2017

Des vins blancs secs " primeurs" du millésime 2016 : l' appellation Pessac-Léognan et autres (rive droite)

Les vendanges des vins blancs en 2016 ont commencé au début du mois de septembre. La longue période de sécheresse laissait envisager une incidence négative sur les qualités aromatiques de ces vins. La dégustation, lorsque les vins n'étaient pas en prise de bois qui masquait en partie les arômes, a montré que ce n'était pas le cas, même si nous n'étions pas dans l'optimum olfcatif.

Les vins ont été servis un peu frais , à mon goût, pour apprécier le plus justement leur fraîcheur qui semble un peu inférieure à celle du millésime 2015.

Nous avons schématiquement deux styles de vins dans cette appellation Pessac-Léognan. Des propriétés qui vendangent pour avoir le maximum de fraîcheur, les vins offrent des finales assez citriques. D'autres vendangent un peu plus tard pour obtenir davantage de complexité aromatique, de centre, avec en contrepartie des finales un peu moins fraîche, mais plus harmonieuse. Il faut cependant dans ce cas, que les graves aient une matrice argileuse suffisante pour maintenir une bonne acidité dans les raisins en période sèche.

Les terroirs argilo-calcaire de la rive droite sont plus favorisé dans un contexte chaud et sec. Il semble que certaines propriétés (certaines ont déjà commencé) souhaitent élaborer des vins 100% Sauvignon sur cette rive, avec des plants sancerrois ou de Loire au sens plus large. Une initiative que je suivrai avec beaucoup d'intérêt dans ces prochaines années.

Les vins de l'appellation Pessac-Léognan ont été dégustés à l'UGC

 

Les robes sont de couleur jaune clair à or léger

 

P1070105

 

Bouscaut 2016

L'agitation dévoile quelques arômes de fruits exotiques (dont des agrumes). L'attaque est assez charnue, la bouche est plus ronde et fraîche dans un centre charnu et fruité. La finale est allongée, très citronnée, un peu incisive. Noté 90-92

Carbonnieux 2016

Le nez ouvert évoque le citron, l'orange, avec des notes florales. La bouche est assez charnue, plus dense dans un centre fruité. L'acidité présente dès le milieu de bouche étire, une finale fraîche, fruitée, un peu citrique. Noté 91-93



Domaine de Chevalier 2016

L'olfaction est expressive avec des arômes de fruits de la passion, d'oranges, et des notes florales et de menthe fraîche. La bouche , délicate en attaque, est charnue et veloutée, puis le vin s'allonge fruité, d'une agréable douceur tactile, d'une bonne fraîcheur aromatique et persistant. Noté 93-95



De Fieuzal 2016

Un léger élevage s'estompe à l 'aération et fait place à des arômes d'agrumes variés nuancés de notes florales. L'attaque est veloutée, les sensations sont ascendantes, le milieu de bouche est charnu, bien rempli et fruité. La finale allongée est fraîche, parfumée et persistante. Noté 92-94



De France 2016

L'aération libère des arômes de pêches blanches, et de fruits exotiques. La bouche offre un centre arrondi, assez plein, délicatement charnu et velouté. La finale est élégante, équilibrée par une fraîcheur de bon aloi et persistante. Noté 90-92

Larrivet Haut-Brion 2016

Le nez un peu marqué par l'élevage, dévoile à l 'aération des parfums de fruits exotiques assez discrets. La bouche est charnue, assez grasse, fruitée dans sa première partie de bouche. La vin s'allonge dans une finale, d'une bonne fraîcheur dotée d'une palette aromatique expressive (citron , pamplemousse). Noté 91-93

Latour-Martillac 2016

Des arômes de légère vanille se dissipe à l'agitation et font place à des parfums de fruits exotiques et blancs. La bouche est veloutée et délicatement charnue, longiforme et fruitée. La finale étirée par une nette fraîcheur, est tonique, et très agrumée (citron dominant). Noté 91-93

La Louvière 2016

Le vin en prise de bois, laisse entrevoir à l'aération des arômes légers de fruits exotiques. La bouche offre une chair bien formée et veloutée habillant un corps bien arrondi et plein. La finale portée par une fraîcheur de bon aloi est tonique allongée, et expressive . Noté 92-93+

Malartic-Lagravière 2016

Le vin en nette prise laisse entrevoir de légers fruits à l'aération. La bouche est bien remplie et dense, charnue veloutée fruitée (avec des notes d'élevage). La finale laisse entrevoir une bonne fraîcheur en arrière plan, des parfums fruités mais l'ensemble est dominé par la prise de bois. Note potentielle 91-94?

Olivier 2016

L'olfaction évoque les agrumes variés avec des notes de merrain. La bouche est souple, délicate, fruitée, longiforme. La finale est tonique, fraîche, fruitée (agrumes), avec de légères amertumes de peaux de fruits. Noté 90-92

P1070106

Pape Clément 2016

Des arômes de pêches blanches, de pamplemousse, avec des notes florales et d'élevage distingué soulignent une olfaction expressive. La bouche est dense, charnue et veloutée dans un corps bien formé et fruité. La finale d'une bonne fraîcheur ajustée au millésime est allongée, persistante et assez complexe. Noté 93-95

Smith Haut Lafitte 2016

Le nez est bien ouvert, avec des arômes d'agrumes, de fruits de la passion, avec des notes florales et d'élevage élégant en arrière plan. La bouche bien en chair, avec une texture veloutée est dense et fruitée. La finale allongée, soutenue est fraîche, même tendue, persistante et aromatique (fruitée et florale). Noté 94-95+



Des vins blancs de la Rive Droite



Bordeaux supérieur : La Grande Clotte 2016

L'olfcation est expressive avec des arômes d'agrumes (pamplemousse et citron), de fruits de la passion avec des notes florales et très légèrement épicées. La bouche est tonique, charnue, veloutée, bien remplie et fruitée. La finale est allongée, étirée par une fraîcheur de bon aloi, persistante, avec une élégante amertume de peaux de fruits qui participe à l'équilibre. Noté 92-94



Francs-Côtes de Bordeaux : Les Charmes-Godard 2016

Le nez ouvert évoque l'orange (pulpe et peau) les fruits de la passion, avec des notes de jasmin. La bouche est charnue et veloutée, avec des rondeurs avenantes dans un centre fruité. La finale est allongée, d'une bonne fraîcheur et très aromatique. Noté 92-93+

Francs-Côtes de Bordeaux : Puygueraud 2016

Des arômes de citron frais, de pamplemousse, de fleurs blanches, de menthe fraîche soulignent une olfaction expressive. La bouche est droite, dense, dans l'allonge, délicatement charnue et fruitée. La finale est élancée, tenue par une fraîcheur de bon aloi, persistante (fruits, fleurs, et un touche d'épices). Noté 92-93

P1070015



24 avril 2017

Des vins " primeurs" du millésime 2016 : les appellations : Listrac, Moulis, Haut-Médoc et Saint Estèphe

Je termine, avec ce billet, le tour d'horizon des vins rouges "primeurs" du millésime 2016 à Bordeaux. La quasi totalité des vins commentés a été dégustée à l'UGC au hangar 14 dans d'excellentes conditions. D' Agassac et Malescasse ont été goûtés en rive droite.

Les vins des appellations Listrac-Médoc et Moulis-en-Médoc sont conformes à ce que j' en attendais, l'effet millésime n'a pas apporté un surplus de qualité, comme nous l'avons constaté dans d'autres appellations, les vins restent globalement bons à très bons.

Les vins des appellations Haut-Médoc et Saint Estèphe sont charpentés, assez virils, puissants dans l'ensemble, avec un bon enrobage du tannins pour la plupart, et dotés d'une palette aromatique expressive.

Le château Lafon-Rochet qui avait complètement rénové ses bâtiments techniques (cuvier et chais) pour la vendange du millésime 2015 avait été pénalisé par les fortes pluies ( près de 100mm) tombées entre le 13 et le 19 septembre 2015, et n'avait pas pu produire un vin aussi prometteur que les mois précédents le laissait envisager.

Le millésime 2016 a permis d'élaborer un excellent vin qui fera date dans l'histoire de la propriété.

Je commenterai dans un ultime billet, quelques vins de belle à très belle qualité qui ont été oubliés dans la somme de carnets à ma disposition fournis par les différentes associations présentant leurs vins.

 

 

 

Listrac-Médoc

 

Clarke 2016

Le nez est frais et ouvert, avec des arômes de fruits variés, nuancés de notes épicées. La bouche est délicatement charnue, plus pleine dans un centre fruité. La finale d'une bonne allonge, un rien plus tannique, est fraîche et persistante. Noté 90-92


P1070108

Fonréaud 2016

Des arômes de fruits rouges et noirs, avec des notes épicées et florales se révèlent à l'aération. La bouche est souple, plus formée, délicatement charnue et fruitée en son milieu. La finale allongée est fraîche et fruitée. Noté 89-91



Fourcas Dupré 2016

Un léger élevage s'estompe à l'agitation et fait place à des arôme de fruits, et d'épices. La bouche est fraîche, tonique, légèrement corsée et fruitée. La finale; de longueur normale est très fraîche, légèrement vive, avec des fruits acidulés. Noté 87-89+



Fourcas Hosten 2016

L'olfaction est ouverte avec des arômes de fruits variés de fines épices, des notes florales et d'élevage en arrière plan. La bouche est délicatement charnue et veloutée, plus ronde et plus ample dans un centre fruité. La finale est allongée, avec des tannins enrobés, elle est fraîche et aromatique. Noté 90-92



Moulis-en- Médoc

Chasse-Spleen 2016

Des arômes de cassis, de cerises, et d'épices soulignent une olfaction d'une bonne expression. La bouche est bien construite, corpulente, charnue, et fruitée. La finale allonge, tenue par des tannins plus fermes mais enrobés est fraîche et persistante. Noté 91-93



Maucaillou 2016

Le nez est frais, fruité, et finement épicé. La bouche offre un corps bien formé, et plein, délicatement charnu et fruitée. La finale d' une bonne allonge, tenue par des tannins légèrement plus fermes est fraîche et aromatique. Noté 90-92



Poujeaux 2016

L'agitation libère des arômes de cassis , de légères cerises, d'épices douces et des notes florales. La bouche est bien en chair et veloutée, dotée d'un corps bien construit d'une bonne densité et fruitée. La finale est allongée, d'une bon maintien ( tannins un peu plus fermes restant enrobés) fraîche, et persistante. Noté 91-93



Haut-Médoc

Beaumont 2016

Des fruits noirs, des épices, et un élevage en arrière plan caractérise une olfaction ouverte. La bouche fruitée est construite avec autorité, les tannins sont enrobés par une chair délicate et veloutée. La finale allongée, tenue par des tannins à peine plus fermes est fraîche et aromatique. Noté 90-92

Belgrave 2016

Le nez est expressif avec des arômes de cassis, d'épices douces, de légères cerises, et de violette. La bouche est élégante, charnue et veloutée, finement texturée, corsée et dense dans un centre très fruité. La finale est longue, finement charnue, soutenue, fraîche et persistante. Noté 92-94

De Camensac 2016

Des arômes de cassis, d'épices, et d'élevage en arrière plan se révèlent à l'agitation. L'attaque est souple, le vin prend de la consistance dans un milieu de bouche charpenté, délicatement charnu et fruité. La finale est allongée, finement charnue, fraîche et assez aromatique. Noté 91-92+

P1070107

Cantemerle 2016

L'olfaction est assez discrète : fruits noirs, fines épices et moka. La bouche est élégante, dense, charnue, d'un élégant velouté de texture, et fruitée. La finale est allongée, élancée, délicate, fraîche et persistante. Noté 91-93



Citran 2016

L'olfaction est discrète : légers fruits, épices, et notes d'élevage. La bouche est sérieusement construite, avec un fin enrobage des tannins, un peu plus fruitée. La finale est assez ferme, avec des tannins arrondis, fraîche et fruitée. Noté 88-91


P1070109

Coufran 2016

Des arômes légèrement toastés ( prise de bois) font place à l'aération à des fruits épicés assez discrets. La bouche est assez puissante, finement charnue, et fruitée. La finale est fraîche, légèrement tannique, (enrobage des tannins très fins) fraîche, fruitée et épicée. Noté 88-90

La Lagune 2016

Le nez expressif évoque le cassis, la cerise, les fines épices nuancés de notes de violettes. La bouche est élégante, les tannins fins et mûrs se trament dans un corps dense, bien dessiné, bien en chair très velouté, et fruité. La finale allongée, d'une bon maintien, veloutée, est fraîche très aromatique et persistante. Noté 93-94

De Lamarque 2016

L'élevage se dissipe en partie à l'aération et fait place à des arômes de fruits discrets. La bouche est corsée, très finement charnue, assez fruitée. La finale est ferme et même tannique, fraîche, d'une expression aromatique modérée. Noté 87-89 en l'état



La Tour Carnet 2016

L'olfaction s'intensifie à l'aération avec des arômes de fruits noirs, d'épices, de légère réglisse, et d'élevage. La bouche est charnue et veloutée, le centre est consistant, plein et fruitée. La finale, d'une bonne allonge est soutenue, avec des tannins enrobés, fruitée et épicée. Noté 92-93+

Dégustation autre que celle de l'UGC

d'Agassac 2016

Le nez esr séduisant et bien ouvert avec des arômes de cassis, de cerises, d'épices et de violettes. La bouche est très veloutée, les tannins fins et mûrs se trament dans un corps dense, et bien formé délicatement charnu et fruité. La finale est allongée conservant une texture veloutée, fraîche et très aromatique. Noté 92-93

Malescasse 2016

Des arômes de cassis, de baies de sureau, d'épices douces et des notes de fruits rouges soulignent une olfcation expressive. La bouche est veloutée, les sensations sont ascendantes, le vin se corse avec énergie dans un centre charnu et fruité. La finale est longue, très bien tenue par des tannins enrobés, fraîche, aromatique et persistante. Noté 92-94



Saint Estèphe 2016

P1070125

Cos Labory

Des fruits noirs nuancés de notes épicées et de léger élevage se révèlent à l'agitation. La bouche est bien construite, pleine dans un centre fruité, doté d'un chair bien formée et velouté. La finale d'une bonne allonge , tenue par des tannins plus fermes, d'une bonne fraîcheur est aromatique. Noté 90-92

Lafon-Rochet

Le nez séduisant et expressif évoque les petites baies noires (cassis et sureau), les fines épices, et des notes de belles violettes. La bouche est corsée, puissante, charnue veloutée et fruitée. La finale est énergique, avec un bon enrobage des tannins, elle est longue, parfumée et persistante. Noté 93-95

Ormes de Pez 2016

L'olfaction est bien ouverte, très fruitée (fruits noirs et rouges), épicée, avec un élevage en retrait. La bouche est bien en chair et veloutée, plus autoritaire et énergique dans un milieu de bouche fruité. . La finale est allongée, bien tenue par des tannins un peu plus fermes, finement charnue, fraîche et persistante. Noté 91-93

De Pez

Des arômes de cassis, de cerises mûres, d'épices douces, et des notes florales s'intensifient à l'aération. La bouche est charpentée , et structurée, délicatement charnue, et fruitée. La finale, d'une très bonne allonge, est soutenue, fraîche et persistante. Noté 91-92+

P1070126

Phélan Ségur 2016

Le nez frais et expressif évoque le cassis, le cerises, les fines épices avec des notes florales ( violettes dominantes). La bouche est élégante, charnue et veloutée, dotée d'un corps plein et dense, finement texturé et fruité. La longue finale , d'un bon maintien ( tannins un peu plus fermes et enrobés) est fraîche très aromatique et persistante. Noté 93-95


22 avril 2017

Des vins " primeurs" du millésime 2016 : les appellations : Castillon, Francs et Bordeaux Supérieur

Je termine dans ce billet par des vins issus des terroirs de côtes et plateaux calcaires situés à l'est de Saint Emilion. J'ajoute quelques vins en appellation Bordeaux Supérieur que j'ai pu goûter. Tout ceci n'a rien d'exhaustif, bien évidemment, dans la mesure où je n'ai pu consacrer que quatre jours et demi à ces dégustations de vins "primeurs" et il existe très probablement des vins de bonne à très bonne qualité que je n'ai pas eu le temps de goûter.

La très grande majorité des vins commentés ont été élaborés sur des terroirs argilo-calcaires, ce qui montre une nouvelle fois combien ce type de sols et de sous-sols étaient bien adaptés aux circonstances du millésime 2016.

Les propriétés travaillant sérieusement et minutieusement ont exploité toutes les qualités du millésime en élaborant des vins frais, aromatiques, sérieusement construits, longs, avec un bon enrobage des tannins, en finale. Ces vins seront aptes à la garde, et pourront être acquis à des prix très raisonnables.



Les robes sont profondes de couleur sanguine à violine

Castillon-Côtes de Bordeaux 2016

Alcée 2016

Le nez est expressif, avec des arômes de cerises, de mûres, d'épices, nuancés de notes florales (pivoine et violette). La bouche est charnue et veloutée, ample et dense dans un milieu de bouche, très fruitée. La finale est longue, d'un bon maintien (tannins serrés et enrobés) fraîche aromatique et persistante. Noté 92-93+



La Brande 2016

Des fruits rouges et noirs, nuancés de notes florales carctérisent une olfavtion ouverte. La bouche est fruitée, plus haute dans un centre velouté et délicatement charnu. La finale est étirée par une fraîcheur de bon aloi, tenue par des tannins un peu plus fermes, elle est fruitée et florale. Noté 89-90



Domaine de l'A 2016

Le nez très expressif évoque les cerises, le cassis, les épices douces, et les fleurs ( violettes et pivoines). La bouche charnue et très veloutée est dense et profonde, rehaussée de fruits intenses. La finale est fraîche, longue, d'un très bon maintien par des tannins bien enrobés ( pas de tannins crayeux comme souvent à ce stade) très aromatique et persistante (fruits, épices, fleurs, légère réglisse). Noté 93-95



Francs-Côte de Bordeaux

Puygueraud 2016

Des parfums de cerises, de baies du sureau, d'épices, et de violettes soulignent une olfaction bien ouverte. La bouche est structurée et charpentée avec des tannins enrobés par une chair bien formée et veloutée, rehaussé de fruits éloquents. La finale est allongée, d'une bon maintien (tannins plus fermes), fraîche et persistante. Noté 91-93

La Prade 2016

Le nez ouvert évoque des parfums floraux ( violette dominante), des arômes de cerises, de léger cassis et de fines épices. L'attaque est souple, veloutée, et délicatement charnue, le centre est plus dense et fruité. La finale d'une bonne allonge, tenue par des tannins enrobés, est fraîche et aromatique. Noté 90-92



Bordeaux Supérieur

 

La Cour d'Argent 2016

L'olfaction est bien ouverte avec des arômes de fruits mûrs, d'épices douces et des notes florales. La bouche offre une corps plein, enrobé par une chair délicate et veloutée, agrémenté de fruits expressifs. La finale d'une bonne allonge est fraîche, élancée et aromatique. Noté 89-90+



Grée Laroque 2016

Des arômes de cerises, de fines épices avec une touche florale s'intensifie à l'aération. L'attaque est souple, les sensations sont ascendantes jusqu' à un milieu de bouche plus étoffé (rond et d'une bonne ampleur) délicatement charnu, velouté et fruité. La finale, d'une bonne allonge est fraîche et persistante. Noté 90-92

P1070018

Jean Faux 2o16

Des aromes de fruits variés, d'épices douces, et d'élevage en arrière plan soulignent une olfaction ouverte. La bouche est bien construite, corsée, fruitée, charnue et veloutée. La finale d'une bonne allonge, avec des tannins un peu plus fermes est fraîche et persistante. Noté 90-92


P1070017

Meillac : le Bout du Monde 2016

Le nez est ouvert avec des arômes de cerises, d'épices, et des notes florales et d'élevage. La bouche est charpentée, dense délicatement charnue, veloutée et fruité. La finale d'une bonne allonge est un peu tannique, fraîche, fruitée, épicée et florale. Noté 89-90

Montrevel 2016

L'olfaction bien ouverte et assez crémeuse, évoque les cerises, les mûres, la boite à épices, avec des notes de réglisse, et d'élevage élégant. L'attaque est bien en chair et veloutée, le centre fruité est énergique et concentré, avec des tannins restant enrobés. La finale allongée est bien tenue par des tannins structurants, restant finement enrobés, elle est fraîche et persistante. Noté 90-92

 

montrevel et bout du monde 2016

Grand Vin de Reignac 2016

Le nez est expressif avec des arômes d'épices, de fruits noirs, une touche de réglisse, et d'élevage en arrière plan. La bouche est veloutée et charnue, plus ronde et ample dans un centre fruité. La finale allongée tenue par des tannins un peu plus fermes tout en restant enrobés est fraîche et persistante. Noté 91-92+

 

 

Reignac : Balthus 2016

L'agitation estompe une élevage au premier plan (moka) qui fait place à des arômes de fruits noirs variés, de boite à épices, et de légère réglisse. La bouche est riche, puissante, concentrée, bien en chair et fruitée. La finale est longue autoritaire, délicatement charnue, d'une bonne fraîcheur, fruitée, épicée, et légèrement réglissée. Noté 92-94

 

P1070163



21 avril 2017

Des vins " primeurs" du millésime 2016 : Les appellations Fronsac, Montagne, Puisseguin, et Lalande de Pomerol

Des propriétaires de vignobles des côtes argilo-calcaires de la Rive Droite ont également élaboré d'excellents à grands vins potentiels dans ce millésime 2016. D'une façon générale, j'ai pu goûter de bons à très bons vins, comme les lecteurs le verront dans les commentaires de billet. L'effet millésime et le savoir faire des vignerons ont permis de gommer la légère rusticité tannique que l'on observe assez souvent dans les finales des vins de ces terroirs, et qui les pénalisent dans la dégustation des vins "primeurs". Lorsque l'on parle de longue garde pour les vins de ces appellations, c'est aussi pour permettre que le vieillissement sous verre patine des finales assez tanniques (dans certains millésimes).

Les vins de ce millésime possédent toutes les qualités des terroirs argilo-calcaire: palette aromatique expressive ( fruitée et souvent florale), densité, corpulence, chair, velouté de texture, fraîcheur et allonge.



Fronsac et Canon Fronsac

 

Le Clos du Roy 2016

Des fruits noirs épicés, nuancés de notes florales se révèlent à l'aération. La bouche est sérieusement charpentée, assez veloutée, finement charnue, et fruitée. La finale tenue par des tannins bien fermes, est fraîche, d'une bonne expression aromatique. Noté 89-91



Dalem 2016

Le nez est expressif avec des arômes de cerises, de petites baies noires sauvages, et de violettes. La bouche est dense, corsée, fruitée, les tannins fins et mûrs sont enrobés par une chair bien formée et très veloutée. La finale d'une très bonne allonge, avec des tannins restant enrobés, est fraîche aromatique et persistante. Noté 92-93

P1070136

 



Fontenil 2016

Des arômes de cerises mûres, d'épices, de violettes caractérisent une olfaction très expressive. La bouche est séduisante, charnue, très veloutée, ample et dense rehaussée de fruits intenses. La finale est longue, d'un très bon maintien, conservant un bon velouté de texture, elle est fraîche, persistante, et intense dans son expression aromatique. Noté 92-94

P1070160

Le Défi de Fontenil 2016

Le nez intense évoque les cerises noires, la mûre sauvage, la boite à épices, avec des notes reglissée. La bouche est riche, dotée d'une grande chair très veloutée, le milieu de bouche est ample, concentrée sans ostentation, très fruitée. La finale est longue, bien tenue par des tannins serrés enrobés par une chair velouté, fraîche, très aromatique et persistante. Noté 94-95+



Puy Guilhem 2006 (Canon Fronsac)

L'olfaction ouverte évoque les fleurs mauves (dont la pivoine) les cerises, et de fines épices. La bouche est élégante, étoffée, d'une bonne densité, veloutée charnue et fruitée. Elle est allongée, fraîche, aromatique et persistante. Noté 90-92

 

La Rousselle 2016

Des arômes de cerises, de cassis , dépices et une pointe de violette s'intensifient à l'aération. L'attaque est charnue et veloutée, le centre offre une corps plein et fruité. La finale est allongée, délicatement charnue, fraîche, d'une belle expression aromatique. Noté 91-93



Montagne Saint Emilion

Simon Blanchard : Au Champ de la Fenêtre 2016

Des arômes de cerises, de pivoines, d'épices, de violettes soulignent une olfaction expressive. La bouche est très fruitée, charnue, veloutée, et dense. La finale est très allongée, fraîche, conservant une texture veloutée, parfumée et persistante. Noté 91-93



Simon Blanchard: Guitard 2016

Le nez évoque les cerises, le cassis, les épices douces, avec des notes de fleurs mauves (dont la violette). La bouche est fraîche, pleine, assez profonde, veloutée, charnue, et très fruitée. La finale est longue, d' un élégant velouté de texture, fraîche, très aromatique et persistante. Noté 92-94



Puisseguin Saint Emilion

Clarisse vieilles Vignes 2016

Des arômes de fruits noirs variés, d'épices, nuancés de notes florales et de réglisse caractérisent une olfaction bien ouverte. La bouche est très pleine, concentrée, bien en chair, veloutée et fruité. La finale est longue, tenue par des tannins un peu plus fermes mais enrobés, très fruitée, épicée et légèrement réglissée. Noté 92-94



Lalande de Pomerol

La Fleur de Bouärd 2016

Le nez est ouvert avec des arômes de fruits noirs (cerise et cassis) d'épices, et une touche florale, avec un élevage en arrière plan. La bouche est fruitée bien construite , corsée avec un chair délicate et veloutée. La finale est allongée, bien tenue, par des tannins un peu plus fermes et resserrés, fraîche, et persistante. Noté 91-93

 

P1070102

Le Plus de La Fleur de Bouärd 2016

D'intenses arômes fruités, nuancés d'épices variées, de réglisse, et d'élevage soulignent une olfaction très expressive. La bouche est corpulente, concentrée, bien en chair, veloutée et très fruitée. La finale est longue d'une bonne fraîcheur, autoritaire, (tannins enrobés) très aromatique, et persistante, avec des notes d'élevage.Noté 93-95

20 avril 2017

Des vins "Primeurs" du millésime 2016 à Bordeaux : l'appellation Saint Emilon : Grand Crus Classés : fin

Le billet du jour est dédié à la fin des commentaires des vins de l'appellation Saint Emilion dans la catégorie des Grand Crus Classés. Quelques vins n'ont pas été présentés, et ne sont donc pas évoqués. Cette deuxième partie reste conforme à la qualité globale constatée hier à savoir que l'ensemble des vins s'étale dans une gramme comprise entre bons vins à excellents vins.

Les meilleurs vins sont dotés d'une palette aromatique expressive à très expressive à tous les stades de la dégustation, les tannins sont fins et mûrs, enrobés par une chair bien formée et veloutée. Les vins sont denses, corsés, longs et frais, avec des finales harmonieuses.

Pour ceux qui sont allergiques à la longueur de ces deux billets, je retiens les vins suivants parmi les plus réussis (note la plus haute de la fourchette d'évaluation : 94 et plus) : Barde Haut, Bellevue, Les Grandes Murailles, Clos Saint Martin, Jean Faure,  De Pressac, Péby Faugères, Fleur Cardinale, Fonplégade, La Dominique, Laroque, Sansonnet, Saint Georges Côte Pavie

Plusieurs vins ont été dégustés deux fois.



Grand Corbin-Despagne 2016

Le nez ouvert évoque la violette, les cerises, de petites baies sauvages, et des notes épicées. L'attaque est veloutée, le vin se développe dans un corps bien formé, assez dense délicatement charnu et fruité. La finale est allongée, fraîche, fruitée, et légèrement épicée, avec des tannins un peu plus impressifs. Noté 91-92+



Grand Pontet 2016

L'olfaction est avenante, avec des arômes de cerises, de cassis, d'épices douces et des notes florales (violettes dominantes) . La bouche offre des tannins fins bien enrobés par une chair bien formée et veloutée, le centre est bien rempli et ample, rehaussé de fruits très expressifs. La finale, très aromatique et persistante, est allongée, fraîche, et d'un bon maintien. Noté 92-93+



Haut-Sarpe 2016

Un élevage au premier plan fait place à l'aération à des arômes de fruits discrets nuancés de notes florales. La bouche est souple, dans une construction longiforme , plus consistante dans un corps assez dense, délicatement charnu et fruité. La finale dans la continuité, assez veloutée, est fraîche, fruitée , finement épicée et florale. Noté 89-91+

Jean Faure 2016

Le nez est expressif avec des arômes de cassis, de baies noires, d'épices et de violettes. La bouche est finement texturée, dense, délicatement charnue, avec des sensations ascendantes, corsée et fruitée. La finale est longue, d'une bon maintien, fraîche, très parfumée et persistante. Noté 92-94

 

La Couspaude 2016

Un élevage sans excès (verre au repos) laisse place à l'agitaton à des arômes de fruits noirs épicés. L'attaque est veloutée, le vin se développe dans un corps bien dessiné, bien rempli charnu et fruitée. La finale est bien allongée, fraîche, élégante, fruitée épicée et florale. Noté 92-93+



La Dominique 2016

L'olfaction est élégante et légèrement crémeuse, avec des arômes de cerises, de fines épices et des notes florales. La bouche est séduisante, veloutée et charnue, avec un corps dense bien formé et fruité. La finale est longue, soutenue, conservant une chair veloutée, d'une belle précision aromatique, fraîche et persistante. Noté 93-95

 

 

 

 

P1070153



La Fleur Morange 2016

Des arômes de fruits noirs mûrs, de boite à épices et d'élevage soulignent une olfaction ouverte. La bouche est ample, construite, bien en chair, veloutée, rehaussée de fruits noirs (un peu mats). La finale est allongée, tenue par des tannins plus impressifs, d'une frâicheur correcte, fruitée et épicée. Noté 90-92



La Marzelle 2016

Le nez bien ouvert évoque le panier de fruits rouges et noirs ( dont les cerises) les fines épices, nuancés de notes florales et d'élevage fin en arrière plan. La bouche offre un séduisant velouté de texture, avec un corps bien dessiné, rempli, délicatement charnu et fruité. La finale est allongée, fraîche, d'une agréable douceur tactile, et aromatique. Noté 92-93

La Serre 2016

L'agitation libère des arômes de fruits variés, avec des notes florales et d'élevage en retrait. La bouche est souple en attaque, un plus haute, et plus consistante dans un corps fuselé, finement charnu et fruité. La finale étirée par une fraîcheur de bon aloi est veloutée, fruitée et florale. Noté 90-92+


P1070154

La Tour Figeac 2016

Le nez est expressif avec des arômes de cerises, de léger cassis, de fleurs mauves, et de fines épices. La bouche est élégante, et prend de la consistance dans un corps rond, délicatement charnu , velouté et fruité, agrémenté de fruits avenants. La finale est allongée, élancée, d'un bon maintien, aromatique, et d'une bonne fraîcheur. Noté 91-93



Laniote 2016

L'ofaction ouverte évoque les fruits mûrs variés, avec des notes épicées et florales. La bouche charnue et veloutée est bien construite dans un corps bien dessiné et fruité. La finale allongée, tenue par des tannins un peu plus fermes, est fraîche et persistante. Noté 91-93



Larmande 2016

Des fruits mûrs légèrement épicés, accompagnés de notes florales s' intensifient à l'aération. La bouche dans une construction allongée est délicatement charnue et veloutée, et un peu plus haute dans un milieu de bouche fruité. La finale d'une bonne allonge est aromatique et persistante, avec une fraîcheur de bon aloi. Noté 90-92+

 

P1070155

 

 

 



Laroque 2016

Le nez est séduisant et expressif avec des parfums floraux ( pivoine et violettes) , de cerises, de mûres sauvages et de fines épices. L'attaque est très veloutée, les sensations sont ascendantes; le centre est dense bien tramé par des tannins fins et mûrs enrobés par une chair délicate bien formée et relevé de fruits éloquents. La finale est longue, fraîche, d'un bon maintien, veloutée, très aromatique, persistante et saline. Noté 93-95

Laroze 2016

Des arômes de cerises, de fin cassis, d'épices douces, avec des notes florales et d'élevage en arrière plan soulignent une olfaction ouverte. La bouche est mûre et fraîche, plus étoffée dans un milieu de bouche délicatement charnue velouté et fruité. La finale est allongée, fraîche, d'une bonne douceur tactile, et aromatique. Noté 92-93

P1070156

 

Le Chatelet 2016

L'agitation dévoile des arômes de fruits frais (cerises) avec de légères épices et des notes florales. La bouche est fraîche, tonique, longiforme, finement charnue et fruitée. La finale dans la continuité, est très fraîche, avec des tannins plus fermes, fruitée et florale. Noté 88-91

Le Prieuré 2016

Le nez est ouvert avec des parfums de fruits mûrs, d'épices et d'élevage léger. La bouche est charpenté avec élégance, charnue , veloutée et fruitée. La finale d'une bonne allonge est fraîche, assez veloutée et persistante. Noté 91-93

Moulin du Cadet 2016

L'olfaction est élégante et expressive avec des arômes de violettes, de cerises, d'épices douces et d'élevage en retrait. La bouche est consistante et assez ample, délicatement charnue, veloutée et fruitée. La finale est fraîche, allongée, tenue par des tannins un peu fermes mais enrobés, et aromatique. Noté 91-93

Ripeau 2016

Des arômes de fruits frais et mûrs, nuancés de notes florales se dévoilent à l'agitation. La bouche est finement charnue, délicate, plus pleine dans un centre fruité. La finale est fraîche élancée, avec des tannins un peu plus impressifs, d'une bonne expression aromatique. Noté 89-92



Sansonnet 2016

Le nez est expressif avec des arômes de cerises, de léger cassis , d'épices et de parfums floraux ( pivoine et violette). La bouche, d'un très élégant velouté de texture est pleine, dense, charnue agrémenté de fruits éloquents. La finale est longue, soutenue, veloutée, très aromatique, persistante, saline et assez complexe. Noté 93-95


P1070157

Saint Georges Côte Pavie 2016

l'olfaction bien ouverte évoque le panier de fruits mûrs (dont la cerise) , lse épices, et les fleurs variées ( violettes et vieilles roses). La bouche est très élégante, les sensations sont ascendantes, le centre est corsé, ample , charnu, velouté et très fruité. La finale est longue, d'une bon maintien (tannins bien enrobés), fraîche, elle est dotée d'une palette aromatique intense, assez complexe et saline. Noté 93-95



Villemaurine 2016

Des arômes de fruits noirs, d'épices, et d'élevage soulignent un nez ouvert. L'attaque est charnue et veloutée, le vin se développe dans un corps construit et bien rempli, rehaussé de fruits expressifs. La finale est allongée, gardant une texture veloutée, fraîche et très aromatique. Noté 92-93+. Le vin s'est mieux goûté qu'à l'UGC

P1070158

 

Yon-Figeac 2016

Le nez assez discret évoque les cerises fraîches et de légère notes florales. La bouche est élancée, longiforme, très finement charnue, et fruité. La finale dans la continuité est très fraîche, sans rigidité tannique, fruitée et florale, et très légèrement épicée. Noté 87-90



19 avril 2017

Des vins "Primeurs" du millésime 2016 à Bordeaux : l'appellation Saint Emilon : Grand Crus Classés : première partie

Je commente aujourd'hui et demain les Crus Classés de Saint Emilion dégustés à Villemaurine. Il y a théoriquement 54 adhérents à cette association, mais quelques vins n'ont pas été présentés. L'ensemble des vins dégustés est, à mon avis, de bon à excellent niveau. Les qualités du millésime ont permis de lisser des écarts plus marqués, entre les deux extrémités de l'échelle d'évaluation, que j'avais observés dans certains millésimes antérieurs à 2016.

La fraîcheur qui caractérise les vins de ce millésime est toujours présente (plus ou moins) dans les vins goûtés. Les tannins des finales restent globalement enrobés à bien enrobés. Les fruits ne sont jamais cuits, et les palettes aromatiques sont dans l'ensemble séduisantes à tous les stades de la dégustation, lorsque les vins ne sont pas en prise de bois. Chaque propriété a apporté sa patte et son style aux vins élaborés, ce qui devrait satisfaire les différents palais des amateurs de vins de Bordeaux. Certains vins ont été dégustés deux fois.



Balestard La Tonnelle 2016

Le nez bien ouvert évoque la cerises mûres, les fines épices avec des notes de fruits noirs. La bouche est bien en chair et généreuse, dans sa première partie, corsée avec élégance et fruitée. La finale est allongée, avec des tannins un peu plus fermes, finement enrobés, fraîche, persistante, et ponctuée par une légère empreinte calcaire. Noté 92-93+

P1070148

 

 

 

 



Cap de Mourlin 2016

l'agitation dévoile des arômes de fruits noirs, d'épices variées, et d'élevage en arrière plan. La bouche est bien construire, avec de la rondeur, de la chair et de la plénitude dans un centre fruité. La finale allongée, tenue par des tannins un peu plus fermes dans le coeur du grain est fraîche, et aromatique. Noté 92-94



Petit Faurie de Soutard 2016

Un léger élevage se dissipe à l'aération et laisse percevoir des arômes de cerises et d'épices. La bouche est élégante, veloutée et charnue, plus ample dans un centre fruité. La finale d'une bonne allonge est fraîche, et persistante. Noté 90-92



Barde-Haut 2016

Un net élevage fait place à l'agitation à des arômes de fruits noirs, d' épices avec une touche florale. La bouche , bien en chair et veloutée offre un corps bien formé, plein et fruitée, rehaussé de fruits expressifs. La finale d'une très bonne allonge, à la texture veloutée, d'un bon maintien, d'une bonne fraîcheur, est très aromatique (fruits, épices et fleurs). Noté 92-94

Bellefont-Belcier 2016

le nez est discret ( fruits et épices) avec un élevage un peu toasté assez soutenu. La bouche est souple, longiforme, un peu plus pleine dans un centre assez fruité. La finale dans la continuité, est fraîche , un peu vive, tonique assez aromatique. Noté 87-90

Bellevue 2016 : dégusté à Angelus

L'olfaction est expressive, avec des arômes de cerises, de petites baies noires, d'épices et de violettes. La bouche est dense, très fruitée dès l'attaque, corsée avec énergie par des tannins fins, enrobés d'une chair bien formée et veloutée. La finale est longue, tenue par des tannins plus fermes mais arrondis, fraîche, et persistante. Noté 93-95



Cadet-Bon 2016

Le nez ouvert évoque les cerises, un léger cassis, de fines, épices, une pointe de violettes, et un élevage fin en arrière plan. La bouche est délicatement charnue, d'une bonne densité dans un milieu de bouche, velouté et fruité. La finale est allongée, assez veloutée, fraîche et aromatique. Noté 91-93

P1070149

 

Chauvin 2016

L'aération libère des arômes de cerises, de cassis, d'épices, et de fleurs mauves. La bouche est charnue et très veloutée, avec de belles rondeurs dans un centre fruité. La finale d'une bonne allonge, est élégante, persistante et fraîche. Noté 92-93

Clos de Sarpe 2016

L'olfaction est assez crémeuse avec des arômes de cerises, d'épices, nuancées de notes florales. La bouche est corsée avec densité, bien en chair et très veloutée, rehaussé de fruits expressifs. La finale d'une très bonne allonge est fraîche, avec un bon enrobage des tannins, très épicée, fruitée et florale. Noté 92-93

Corbin 2016

L'aération intensifie des parfums de cerises, de fin cassis, d'épices et de violettes. La bouche est séduisante, le vin se développe dans un corps bien dessiné , rempli, velouté charnu et fruité. La finale est allongée, élancée, fraîche, et persistante. Noté 92-93

 

Côte de Baleau 2016

Des arômes de cerise, de léger cassis finement épicé, et des notes florales soulignent une olfaction ouverte. La bouche dans une construction longiforme, est plus consistante dans un milieu de bouche fruité, délicatement charnu, velouté, et fruité. La finale allongée d'une belle fraîcheur, est expressive ( fruits , épices et fleurs). Noté 90-93

Les Grandes Murailles 2016

L'olfcation est intense avec des arômes foraux ( violettes et pivoines), de fruits variés (cerises, et mûres) et de fines épices. La bouche offre un séduisant velouté de texture, le corps est dense, bien dessiné, charnu et fruité. La finale est longue, fraîche, très aromatique, persistante, et assez complexe. Noté 92-95

Clos Saint Martin

Des arômes de fruits noirs ( cerises et cassis), d'épices variées, de légère réglisse, et une touche de violettes carctérisent une olfaction assez intense. La bouche est riche, concentrée très veloutée, charnue et fruitée. La finale est longue, bien tenue par des tannins enrobés par une chair veloutée, d'une bonne fraîcheur et très aromatique. Noté 94-95+

Clos des Jacobins 2016

 

Le nez est élégant et expressif, avec des parfums floraux ( pivoine et violettes), de cerise, de cassis, et d'épices. La bouche est très veloutée avec un corps bien formé et dense, charnu et fruité. La finale est allongée, tenue par des tannins un peu plus fermes, restant finement enrobés, elle est fraîche et très aromatique. Noté 92-93+



La Commanderie 2016

L'agitation estompe des arômes d'élevage, et dévoîle des parfums fruité et épicés. La bouche est finement charnue en attaque, plus étoffée dans un centre velouté et fruité. La finale est fraîche , élancée, délicatement charnue, fruité, finement épicée et légèrement florale. Noté 90-92

Clos La Madeleine 2016

L'olfaction associe des arômes de fruits épicés et d'élevage. La bouche est assez énergique et consistante, fruitée, veloutée et assez charnue. La finale allongée, fraîche, d'une bon maintien, est expresive, un peu astringente ( prise de bois). Noté 90-93

Couvent des Jacobins 2016

Un élevage légèrement toasté ( prise de bois) fait place à de discrets arômes de fruits épicés. La bouche est assez ferme et charpentée, très finement charnue, assez fruitée. La finale d'une bonne allonge, est fraîche, mais l'élevage couvre en grande partie la palette aromatique. A revoir plus tard.



Dassault 2016

Le nez évoque les fruits mûrs, les épices douces, et un léger élevage en arrière plan. La bouche est souple, très veloutée, délicatement charnue, et assez consistante, un peu plus haute dans centre fruité. La finale est étirée par une fraîcheur de bon aloi, d'un élégant velouté de texture, et très aromatique. Noté 91-93



Faurie de Souchard 2016

L'agitation libère des arômes de fruits noirs, avec des notes épicées, et florales. La bouche est fraîche, veloutée, plus étoffée dans un milieu de bouche assez charnu et fruité. La finale est allongée, tenue par des tannins un peu plus impressifs et plus fermes, fraîche, d'une bonne expression aromatique. Noté 90-92

De Ferrand 2016

L'aération dissipe un élevage au premier plan, qui fait place à des arômes, de fruits variés ( dont la cerise) nuancés de notes florales et finement épicées. L'attaque est fraîche , tonique, la bouche est plus pleine dans un corps fuselé, finement charnu, et fruité. La finale fraîche est tenue par des tannins plus fermes, aromatique mais légèrement astringente. Noté 89-91

De Pressac 2016

Le nez est bien ouvert avec des arômes de cerises, de petites baies noires sauvages, d'épices et des notes de violettes. La bouche est bien en chair et très veloutée, avec un corps bien formé, dense et ample. La finale est longue, d'une bon maintien, fraîche et persistante. Noté 92-94

Destieux 2016

L'olfaction évoque les fruits noirs mûrs, la boite à épices, avec des notes réglissées. La bouche est bien remplie, ample, charnue, veloutée et fruitée. La finale est allongée, d'une bonne fraîcheur, soutenue par des tannins plus fermes et aromatique (fruits, épices, et fine réglisse) . Noté 92-93+

Péby Faugères 2016

Le nez est expressif avec des arômes de cerises noires, de mûres sauvages, d'épices variées, et des notes de réglisse. La bouche est très veloutée, bien en chair , ample, concentrée, et très fruitée. La finale est longue, tenue par des tannins serrés et plus fermes, tout en restant enrobés, et persistante. Noté 94-96



Fleur Cardinale 2016

Des arômes de violettes, de cerises, de cassis, et d'épices soulignent une olfaction expressive. La bouche est bien construite, étoffée et ample dans un centre velouté et charnu, rehaussé de fruits avenants. La finale est longue, tenue par des tannins un peu plus fermes mais enrobés, fraîche, aromatique et persistante. Noté 93-95

 

 

P1070152

 

 

Fombrauge 2016

L'agitation révèle des arômes de fruits noirs variés ( dont la cerise), la boite à épices, et un élevage de qualité. La bouche est finement texturée, délicatement charnue, très veloutée, d'une bonne densité et fruitée. La finale est allongée, d'une bonne fraîcheur, avec une texture veloutée, et une bonne présence aromatique. Noté 92-93

Fonplégade 2016

Le nez expressif évoque les cerises, la mûre, les épices douces, avec des notes de violettes. La bouche offre une matière pure, très veloutée et charnue, avec de l'ampleur, et une élégante concentration dans corps très fruité. La finale est longue, soutenue, d'un avenant velouté de texture, fraîche et très aromatique. Noté 94-95

Fonroque 2016

Un élevage au premier plan s'estompe en partie à l'aération pour dévoiler des arômes de fruits épicés. La bouche est fraîche, élancée, plus serrée et plus dense dans son milieu, agrémentée de fruits mûrs et frais. La finale est allongée, très fraîche, fruitée, épicée, avec une touche florale, et des notes d'élevage. Noté 89-91

Franc Mayne 2016

Des arômes de cerises, de fleurs ( roses dominantes), avec des notes épicées, et de légères framboises se révèlent à l'agitation. La bouche , d'une bonne densité est allongée, fruitée et délicatement charnue. La finale est élancée, étirée par une nette fraîcheur, d'une avenante expression aromatique. Noté 91-93



Grand Corbin

Le nez est bien ouvert avec des arômes fruités (cerise dominante), épicés et floraux. La bouche est souple en attaque, plus ferme dans son centre finement charnu et fruité. La finale est étirée par une bonne fraîcheur, avec des tannins assez impressifs, et doté d'une bonne expression aromatique. Noté 88-91





18 avril 2017

Des vins " primeurs" du millésime 2016 : l'appellation Saint Emilion : Premiers Grands Crus Classés

Les dégustations faites à la propriété me conduisent à regrouper dans ce billet les vins appartenant à la catégorie des Premiers Grands Crus Classés (A et B) à la suite de dernier classement de l'appellation Saint Emilion datant de 2012. Certains vins n'ont pas été dégustés essentiellement par un manque de temps, et ne sont donc pas commentés. Les propriétés de ce haut du classement, qui disposent des moyens nécessaires, permettant d'être très réactifs, surtout lors des six premiers mois de l'année, où la pression des maladies cryptogamiques a été par moment intense, ont remarquablement bien interprété le millésime avec les nuances propres à chaque château en fonction du style de vins voulu.

La large période possible pour les vendanges sans important épisode pluvieux après le 15 septembre a été très favorable pour laisser le choix à chaque propriété de choisir sa date de vendanges en fonction de ses désidérata.

Voici quelques dates de vendanges qui varient en fonction de la précocité des terroirs, mais qui montrent bien combien les conditions météorologiques ont été favorables au vignoble lors de cette fin de cycle.

Au château Cheval Blanc les vendanges se sont étalées entre le 20 septembre et le 12 octobre. Le deuxième vin ( Petit Cheval ) a été produit avec un assemblage de 62% de Merlot et 38% de Cabernet Franc, il représente 7% de la production totale.

A Beauséjour Duffau, elles se déroulent du 7 au 18 octobre pour le Merlot, et le 18 et 21 octobre pour le Cabernet Franc. A Pavie Macquin (terroir froid), elles ont lieu du 7 au 21 octobre pour le Merlot, du 17 au 20 octobre pour le Cabernet Franc, et le 20 octobre pour le Cabernet Sauvignon

Les vins issus du plateau et de la côte argilo-calcaire possèdent des Ph bas, et sont dotés de très belles fraîcheurs, d'une grande finesse tannique, bien en chair, tout en étant sérieusement construits, longs, fruités à très fruités avec un retour au premier plan de séduisants parfums floraux.



Les robes sont profonde de couleur sanguine à violines



Premiers Grands Crus Classés A

P1070104



Angélus 2016

assemblage : Merlot 60 %, Cabernet Franc 40%

Le nez s'intensifie à l'aération avec des arômes de cerises, de cassis, d' épices variées, des notes de framboises, et de violettes et d'élevage en arrière plan. L'attaque est très veloutée à pulpeuse, le vin prend de la densité dans un corps très plein et ample, rehaussé de fruits épicés. La finale est longue, très bien tenue par des tannins plus sensibles enrobés par une chair délicate, elle est aromatique et très persistante ( fruits, épices, et note florales). Noté 95-97



Ausone 2016

Très belle olfaction assez crémeuse avec des arômes de cerises, de framboises, de petites baies noires ( dont un cassis très fin), de délicate épices, et de fleurs (roses, pivoines et violettes). L' attaque offre une belle matière serrée et très veloutée, la bouche se développe dans un corps dense, charnue (tannins, fins mûrs, et racés), d'une séduisante concentration naturelle, relevé de fruits mûrs et frais. La finale est longue, soutenue, fraîche, d'un élégant velouté de texture, très aromatique, et persistante, complexe et saline. Noté 98-99



Cheval Blanc 2016

P1070169

Assemblage : Merlot 59,5%, Cabernet franc 37,2%, Cabernet Sauvignon 3,3% soit 77% de la production totale

De arômes de cerises, de cassis, de mûres, nuancés de délicates épices douces, et de notes florales soulignent un nez expressif. La bouche est très veloutée en attaque, les sensations sont ascendantes, le milieu de bouche est dense et d'un bon volume, avec des tannins enrobés par une chair bien formée, et rehaussé de fruits épicés. La finale est longue, d'une bonne fraîcheur, tenue par des tannins un peu plus fermes dans le coeur du grain tout en conservant un agréable velouté de texture, elle est aromatique et persistante ( fruits noirs un peu mats, épices, réglisse, et note florales (fleurs capiteuses). Noté 95-96, voir plus en fin d'élevage.



Premiers Grand Crus Classés B



Beauséjour héritiers Duffau-Lagarrosse 2016

P1070013

assemblage : Merlot 90%, Cabernet franc 10%, alcool 14,4%, Ph 3,38

Le nez intense évoque en première intention de purs parfums floraux ( pivoines et violettes ) suivis d'arômes de cerises, de mûres sauvages, de fines épices douces avec des notes de framboises. L' attaque dense est très veloutée à soyeuse, le centre charnu offre une élégante concentration sans ostentation, beaucoup de profondeur, et une séduisante complexité aromatique. La finale est longue, d'un très bon maintien avec des tannins fins enrobés par une chair de bon aloi, elle est fraîche, très aromatique, persistante complexe et saline. Noté 97-99. Le meilleur vin élaboré par la propriété à ce stade, à mon avis.



Canon 2016

Un élevage élégant s'estompe à l'aération pour faire place à des arômes de fruits rouges et noirs, mûrs et frais, avec des notes épicées et légèrement florales. La bouche offre une matière dense et mûre, dans une construction allongée, dotée d'une chair veloutée et fruitée. La finale est longue, élancée, fraîche, avec des tannins serrés enrobés d'une chair plus fine et persistante. Noté 94-96

P1070085

 

 

Canon-La- Gaffelière 2016

Des arômes de fruits mûrs et frais (cerise et cassis) nuancés de notes épicées et florales soulignent une olfaction bien ouverte. La bouche est longiforme, d'une bonne densité, un peu plus haute dans un corps fuselé et fruité. La finale, d'une bonne allonge, est fraîche, avec des tannins légèrement plus fermes, et d'une agréable expression aromatique. Noté 92-93

 

Clos Fourtet 2016

Des arômes de cerises mûres, de fines épices douces, nuancés de notes florales ( fleurs mauves) et de petites baies noires soulignent un nez séduisant et expressif. La bouche est dense et d'une élégante concentration, bien en chair très veloutée et dotée de fruits éloquents. La finale est longue, tenue par des tannins bien enrobés fraîche, persistante, et complexe. Noté 95-97

P1070086

 

La Gaffelière 2016

Des arômes de fleurs mauves (dont la violette), de cerises, de léger cassis, de fines épices, et des notes de framboises caractérisent un nez séduisant et expressif. L'attaque offre une texture très veloutée à soyeuse, le vin prend de la densité et de l'étoffe dans un corps charnu et très fruité. La finale est longue, bien tenue par des tannins fins enrobés à peine plus impressifs, elle est fraîche aromatique et persistante. Noté 94-96



Larcis Ducasse 2016

assemblage : Merlot 87%, Cabernet franc 13%, Alcool 14,4%, Ph 3,45

L'olfaction est expressive avec des arômes de cerises, framboises, de petites baies noires, de fines épices, et des notes florales ( pivoine, et légères violettes). La bouche est très veloutée et charnue, les tannins fins et mûrs se trament avec densité dans un centre bien dessiné, et rempli, rehaussé des fruits expressifs. La finale est longue, tenue par des tannins légèrement plus fermes mais enrobés par une chair délicate, très aromatique et persistante, avec cette fraîcheur spécifique au millésime, elle est ponctuée par une note saline. Noté 95-97

P1070088

Pavie Macquin 2016

assemblage : Merlot 82%, Cabernet franc : 16%; Cabernet Sauvignon 2%, alcool 14,5%, Ph 3,30

Des arômes de cerises mûres, de framboises, de léger cassis, d'épices douces, et des notes florales se révèle dans une olfaction d'une bonne intensité. L'attaque est dense et veloutée, les sensations sont ascendantes, le vin est ample et sphérique, d'une puissance très maîtrisée dans ce millésime, dans un centre bien en chair et très fruité. La belle acicidité mûre inhérente à ce terroir participe à la longue finale, dynamique, très aromatique, persistante et salivante (salinité associée). Noté 95-97

P1070089

Troplong Mondot

Des arômes de fruits noirs bien mûrs ( cerises noires et baies variées) de boite à épices, et d'élevage en arrière plan soulignent un nez bien ouvert. La bouche est riche, charnue, veloutée, énergique, ample et fruitée. La finale est longue, puissante, tenue par des tannins très serrés et enrobés, d'une fraîcheur notable, et dotée d'une palette aromatique très expressive. Noté 95-97

 

P1070090

 

Trottevieille 2016

L'olfaction évoque à l'agitation des arômes de cerises fraîches, de baies rouges sauvages, de légères épices, et des notes florales (roses et pivoines). La bouche est droite, dans une construction longiforme, dense, délicatement charnue, veloutée et fruitée. La finale est allongée par une nette fraîcheur, tenue par des tannins plus fermes, très finement enrobés, persistante, avec une empreinte calcaire. Noté 92-94



Valandraud 2016

L'aération accentue des parfums floraux ( pivoines et violettes), des arômes de petites baies noires ( dont un léger cassis), de cerises et de boite à épices. L'attaque est dense, le milieu de bouche est ample, concentré, habillé par une chair bien formée et très velouté, rehaussé d'expressifs fruits épicés. La finale est longue, soutenue, tout en conservant une texture veloutée, fraîche, aromatique, et très persistante. Noté 95-97

P1070032