Newsletter
Pour connaître d'actualité du blog par mail, abonnez-vous!
Journal d'un passionné de la rive droite

Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

25 septembre 2022

Champagne Gimonet : Cuis Premier Cru; Boxler : Riesling Grand Cru Sommerberg E 2017, Domaine de l'Enclos Chablis Les Clos 2017

Nos amis Cathy et Emile nous invitent : ils ont du goût pour la bonne chère et les vins associés. Ils nous préparent avec minutie, application, et inventivité des mets raffinés lors des repas qu'ils nous offrent, et Emile sélectionne dans sa cave des vins toujours bien adaptés aux plats élaborés. Nous commentons aujourd'hui les vins, dégustés à l'aveugle qui accompagnent les mises en bouche et l'entrée.

Cathy est une fine cuisinière, et Emile, passionné de vins, est très précis dans le choix des accords. Nous sommes toujours émerveillés de vivre de grands moments de gastronomie lorsque nous allons chez eux.

Avec le Champagne, Cathy nous propose des mises en bouche axées sur les poissons : 

IMG_20220917_192653

 

mousse de crabe champignons et mayonnaise;

rillettes de daurade crevettes caviar d'aubergines gingembre et citron vert

bouchée de saumon en gravelax et amandes grillées

 

IMG_20220917_192658

pissaladière aux harengs fumés

IMG_20220917_192642

Avec le riesling et le chablis, un  duo de thon ( en carpaccio et en tartare courgettes en spaghettis au citron vert)

 

 

 

IMG_20220917_200158

IMG_20220917_222837


Les vins ont été dégustés à l'aveugle

 

Champagne : Gimonet : Cuis Premier Cru

IMG_20220917_222925

 

 

 

 

La robe or clair est traversée par un cordon de bulle fines assez actives. Le nez expressif évoque les fruits blancs , les agrumes, avec des notes florales et d'amande. La bouche est élégante, avec de la densité et une chair délicate sous l'effervescence agrémentée de fruits expressifs. La finale d'une très bonne allonge, est tonique, fruitée, florale, avec une légère amertume en ultime sensation. Noté 16,5 (93/100)

 

Alsace : Domaine Boxler : Riesling  Grand Cru : Sommerberg E 2017

IMG_20220917_222931IMG_20220917_223016

mis en carafe quatre heures avant le service

 

La robe or fin est brillante. L'agitation amplifie des arômes de fruits jaunes, de fruits exotiques (dont des agrumes) , de fines épices, et de naphte léger. La bouche est intense, tonique, bien en chair , veloutée, pleine , énergique, et fruitée. La finale est longue, accentuée, dynamique fraîche et aromatique. Noté 17,5 (95/100)

 

Chablis Domaine de l'Enclos : Les Clos 2017

 

IMG_20220917_222936

mis en carafe quatre heures avant le service

 

La robe or léger est brillante, l'olfaction intensifie au cours de la dégustation des arômes de poires, de pêches, avec des notes de fleurs blanches, d' agrumes, d'épices douces, et un élevage distingué. L'attaque offre une chair veloutée. Le vin prend du volume de la puissance dans un milieu de bouche fruitée. La finale est longue, appuyée, fraîche, veloutée et expressive. Noté 17 (94/100)

IMG_20220917_222847

 


22 septembre 2022

Côtes du Rhône : Guigal 2018, Castillon-Côtes de Bordeaux : Domaine de l'A 2016

Nous avons ouvert une bouteille de Côtes du Rhône 2018 de Guigal pour en suivre l'évolution. La première dégustation montre un vin abordable complet en terme d'aromatique et de charpente en première partie de bouche, mais un peu plus ferme et légèrement discret dans son expression aromatique en finale. 24 heures plus tard le vin est un peu plus fondu en finale sans qu'elle soit vraiment épanouie (voir le commentaire). La dégustation est certes agréable mais le vin ne s'est pas encore entièrement exprimé. Il faudra encore patienter quelques temps en cave pour en profiter pleinement. Il faut garder à l'esprit que ce Côtes du Rhône de Guigal n'est pas un vin d'immédiateté.

Pour remplacer une bouteille bouchonnée, nous avons débouché une bouteille du Domaine de l'A 2016. La première dégustation s'est faite de ce fait sans préparation juste après l'ouverture de la bouteille. Le vin laisse bien entrevoir ses qualités, mais le manque d'aération ne lui confère pas l'harmonie générale qu'il livre après une première préparation en bouteille( une heure d'ouverture et mise à l'épaule ). Le lendemain il est bien en place avec une palette aromatique éloquente à tous les stades de la dégustation, un milieu de bouche bien construit ,plein et charnu, une finale allongée tenue par des tannins encore un peu fermes, et une fraîcheur de bon aloi. Attendre le dizième anniversaire pour apprécier ce vin pleinement. 

 

Côtes du Rhône : Guigal 2018

IMG_20220406_180718

La robe est assez profonde, sanguine au bord du verre. Le nez est bien ouvert avec des arômes de petites baies noires ( dont le cassis), des épices variées, avec des notes d'herbes aromatiques et une pointe de réglisse. La bouche est fruitée avec une chair délicate et veloutée, et un centre charpenté et rempli. La finale est d'une allonge convenable, et d'un bonne tenue tout en restant veloutée et assez expressive. Noté 15 (90/100), note plaisir 14,5

 

Castillon-Côtes de Bordeaux : Domaine de l'A 2016

IMG_20190828_000524

La robe est profonde, sanguine au bord du disque. L'olfaction expressive évoque les cerises mûres, le cassis fin, les épices douces, les violettes, et le thé fumé. L'attaque est veloutée, le milieu de bouche est dense et ample dotée d'une chair bien formée et rehaussé de fruits éloquents. La finale est allongée, fraîche, encore légèrement ferme, avec une fine mâche calcaire, et une palette aromatique expressive. Noté 16,5, note plaisir 16

 

 

 

20 septembre 2022

Cornas : Domaine du Tunnel 2010; Maury Grenat : Mas Karolina vieilles vignes 2017

Nous avons débouché une nouvelle bouteille de Cornas 2010 du Domaine du Tunnel pour en apprécier l'évolution et pour accompagner un coq au vin. La bouteille précédente dégustée il y a cinq ans environ avait montré un vin prometteur avec une tannicité bien marquée en finale et un élevage assez appuyé qui nécessitait de se fondre pour offrir un vin plaisant. La première dégustation montre une évolution favorable avec une diminution de l'empreinte tannique en finale et un élevage qui s'intègre comme espéré sans que le vin perde ses qualités aromatiques et struturelles. Le lendemain l'aération a rendu les tannins encore plus aimables, même si une fermeté demeure. Il faudra encore attendre 3 ou 4 ans pour déguster un vin plus séduisant.

Des amis nous ont offert une bouteille de Maury Grenat vieilles vignes 2017 du Mas Karolina que nous n'avions pas encore eu l'occasion de déguster. La première dégustation est très convaincante avec un vin aromatique, bien centré, long et équilibré. Le lendemain il est encore plus harmonieux avec une finale laissant entrevoir une fraîcheur finement tonique. Il a été servi pour ces deux dégustations à 14°C en accompagnement d'un fondant au chocolat.

 

Les vins ont été goûtés , comme d'habitude, en deux fois : une première dégustation après avoir ouvert et épaulé la bouteille deux heures auparavant (sauf exception précisée dans le texte ) et une deuxième 24 heures plus tard (ou plus alors indiqué dans le texte introductif), après conservation en cave fraîche ou réfrigérateur pour les vins liquoreux (bouteille rebouchée).

 

 

 

IMG_20220920_185420

 

Cornas : Domaine du Tunnel 2010

IMG_20220920_185411

La robe est profonde, violine au bord du disque. L'olfaction est expressive et avenante avec des arômes de cassis, de mûres, de boîte à épices (dont un léger poivre), de réglisse et d'encens. La bouche est très veloutée, avec une chair bien formée, puissante, concentrée et fruitée.La finale ets longue, appuyée, avec des tannins un peu plus fermes, expressive et fraîche. Noté 16,5 (93/100)

 

Mas Karolina : Maury Grenat vieilles vignes 2017

 

IMG_20220920_185416

 

La robe est profonde, de couleur burlat au bord du verre. Très beau nez intense de cerises kirschées, de chocolat, de café fin, de boîtes à épices, et une touche de garrigue. L'attaque est charnue et veloutée, le milieu de bouche est dense et sphérique, rehaussé de fruits finement épicés. La finale est longue, d'une fine tonicité tout en conservant une chair délicate, elle est expressive et d'une bonne complexité. Noté 17 (94/100)

 

18 septembre 2022

Week-End des Grands Crus Classés UGCB : l'Appellation Margaux millésime 2019

Le millésime 2019 a permis l'élaboration d'excellents à grands vins dans toutes les appellations communales entre autres du Médoc , et à Margaux également. Les terroirs de graves sèches ont été un peu moins favorisés pendant les périodes de canicules et la sécheresse de l'été. Nous retrouvons dans la dégustation des vins margalais les caractéristiques habituelles des propriété allant des vins longiformes et élancés à ceux plus en chair, plus denses et plus pleins. Ces choix ne découlent pas seulement du choix des châteaux ils sont aussi conditionnés par la nature des sols et sous-sols. Les graves à matrice argileuse donnent des vins charnus, bien centrés et complets. La plupart des vins dégustés offrent des arômes floraux variés (fleurs roses à mauves) qui sont fréquents dans les vins de cette appellation.

Il y a un bonne homogénéité dans cette dégustation des vins de cette appellation favorisée par les caractéristiques du millésime 2019, ce qui est moins fréquent dans les millésimes plus frais.

Une des qualités du millésime 2019, c'est de proposer des vins si jeunes bien ouverts en bouteille et qui expriment fort bien toutes leurs qualités. Et l'appellation Margaux ne déroge pas à cette observation.

 

IMG_20220618_114859

 

 

 

 

Les robes sont assez profondes à profondes de couleur sanguines à violines

 

Brane-Cantenac 2019

Le nez expressif évoque le cassis mûr, les fines épices, les violettes et un élevage qualitatif . La bouche est très veloutée avec un corps plein et dense, délicatement charnu et fruité. La finale est longue , intense, aromatique fraîche et veloutée. Noté 18 (96/100)

 

 

 

 

IMG_20220618_122855

Cantenac Brown 2019

L'olfaction est ouverte évoque les fruits noirs, les épices avec des notes florales. La bouche est corsée avec élégance, bien remplie, fruitée et dotée d'une chair veloutée. La finale est allongée , un peu plus ferme, fraîche tonique et expressive. Noté 17 (94/100)

 

Dauzac 2019

IMG_20220618_122819

L'agitation met en valeur des arômes de fruits rouges et noirs finement épicés avec des notes florales. La bouche est souple , délicate, longiforme, d'une bonne densité, et fruitée. La finale est élancée, fraîche, un rien plus ferme, fruitée et florale. Noté 16 (92/100) en l'état.

 

Giscours 2019

IMG_20220618_122003

L'aération estompe une légère réduction qui fait place à des arômes de cassis, de roses, et une pointe d'épices. La bouche est consistante, bien formée, avec de la hauteur, une chair veloutée et fruitée. La finale est allongée, assez tonique, un peu ferme et assez aromatique . Note potentielle 17 (94/100)

 

Kirwan 2019

Le nez est expressif et avenant avec des arômes de baies noires (cassis et cerises), d'épices douces et de fleurs mauves. La bouche est très veloutée, pleine, dense, charnue, et fruitée dans son milieu. La finale est longue, d'un bon maintien tout en restant veloutée, expressive et harmonieuse. Noté 17 (94/100)

 

Lascombes 2019

Des arômes de fruits noirs (dont le cassis), des épices douces, avec des notes de moka s'amplifient à l'aération. La bouche est corsée, énergique, charnue veloutée, et fruitée. La finale ets longue, appuyée, assez veloutée, aromatique, avec une fraîcheur sous-jacente. Noté 17,5 (95/100)

 

Marquis de Terme 2019

IMG_20220618_121447

L'olfaction évoque les cerises noires, le cassis, la boite à épices, avec des notes florales. L'attaque est charnu et veloutée, le vin prend du volume et de la densité dans un centre fruité. La finale est longue, avec de bons appuis, assez veloutée, fraîche, et dotée d'une palette aromatique avenante. Noté 17 (94/100)

 

Prieuré-Lichine 2019

IMG_20220618_115400

Le nez est bien ouvert avec des arômes de fruits noirs variés, d'épices, et une pointe de violettes. La bouche est délicatement charnue et veloutée, avec un corps oblong dense, rempli et fruité. La finale est allongée,d'un élégant velouté de texture, expressive et d'une bonne fraîcheur. Noté 16,5 (93/100)

 

Rauzan-Ségla 2019

Très belle olfaction intense et séduisante avec des arômes de cassis, de légères cerises, de roses de violettes, et fines épices. La bouche est très veloutée à soyeuse, avec un corps fuselé dense, très plein, enrobé d'une chair délicate, et fruitée. La finale est longue, bien tenue par des tannins fins et serrés au contour veloutée, fraîche et aromatique. Note potentielle 18 (96/100)

 

du Tertre 2019

Des arômes un peu grillés font place à l'agitation à ceux de fruits noirs, avec une touche végétale. La bouche est souple, avec des tannins un peu fermes dès le milieu de bouche assez plein et fruité. La finale est élancée , fraîche, aérienne, fruitée et florale. Noté 15,5 (91/100) sur cette bouteille.

 

15 septembre 2022

Francs-Côtes de Bordeaux : Puygueraud blanc 2021 et La Prade 2014

Pour accompagner quelques produits de la mer, nous avons ouvert une bouteille de Puygueraud blanc (Francs-Côtes de Bordeaux) du millésime 2021. cette cuvée est élaborée avec des vignes 100% Sauvignons (blancs et gris), plantées sur un terroir calcaire. Les raisins sont ramassés en plusieurs tries manuelles et le vin est élaboré avec les premières pressées. Le millésime 2021 est un assemblage de Sauvignon blanc (64%) et Sauvignon gris (36%) .

La première dégustation montre un vin aromatique, avec un belle chair en milieu de bouche, une finale fraîche (sans excès), et aromatique. Le lendemain le vin gagne en harmonie et en tonicité. Pour une première dégustation une mise en carafe d'une heure apportera davantage de plaisir.

Château La Prade 2014 est avenant dès la première dégustation avec une palette aromatique expressive tant au nez qu'en bouche, les tannins sont délicatement enrobés dans un milieu de bouche d'une bonne tenue et le restent dans une finale fraîche fruitée et florale. Pas d'amélioration notoire en deuxième dégustation. Le vin peut commencer à être bu avec plaisir.

Ce vin est élaboré avec des vignes de Merlot (85%), de Cabernet franc (15%), plantées sur des sols et sous-sols de calcaire en plateau, et argilo-calcaires en côteaux

 

Les vins ont été goûtés, comme d'habitude, en deux fois : une première dégustation après avoir ouvert et épaulé la bouteille deux heures auparavant (sauf exception précisée dans le texte ) et une deuxième 24 heures plus tard (ou plus alors indiqué dans le texte introductif), après conservation en cave fraîche ou réfrigérateur pour les vins liquoreux (bouteille rebouchée).

 

IMG_20220915_165044

 

 

Franc-Côtes de Bordeaux : Puygeraud blanc 2021

IMG_20220915_165054

La robe jaune clair est brillante. Le nez bien ouvert et avenant évoque les fruits de la passion, le citron, l'orange, avec de légère notes épicées (cumbawa), les fleurs blanches avec une touche de menthe fraîche. La bouche est charnue, veloutée avec de la rondeur et de l'ampleur dans un milieu de bouche fruitée. La finale est allongée étirée par une acidité gustative bien intégrée à la matière, délicatement charnue, tonique et aromatique. Noté 16 (92/100)

 

Francs Côtes de Bordeaux La Prade 2014

IMG_20220915_165050

La robe est assez profonde sanguine à rubis au bord du verre. Le nez est expressif avec des arômes de cerises, de légères baies noires, d'épices douces, des notes de violettes, et un élevage net nettement en arrière plan. L'attaque offre une chair délicate, le milieu de bouche fruité est plus haut avec des rondeurs agréables.La finale est élancée tout en conservant une texure assez veloutée, fraîche et expressive. Noté 15,5 (91/100)

 

 


13 septembre 2022

Alsace : Domaine de l'Agapé : Riesling Grand Cru Osterberg 2014; Châteauneuf du Pape : La Barroche : Liberty 2017

Nous avions mis de côté en cave quelques bouteilles du Riesling Grand Cru Osterberg 2014 du Domaine de l'Agapé. Nous en avons débouché une pour accompagner des huîtres avec succès. Le vin est très bon dès la première dégustation en bouteille, le vieillissement sous verre a apporté une complexité aromatique séduisante, et a donné à la finale un éclat séduisant. Le lendemain le vin gagne un peu plus en élégance provoquée par un terroir de sols légers (15 à 20% d'argile et le reste en limons et sables) .

Après avoir dégusté une bouteille de la cuvée Liberty 2015 du Domaine de La Barroche (famille Barrot), nous ouvrons la même cuvée dans le millésime 2017 avec une mise en carafe d'une heure avant la première dégustation. Le vin est redégusté 24 heures plus tard.

Le millésime 2015 était apparu austère et tannique en finale dans ce millésime riche. Avec un millésime 2017 plus souple, nous espérions ne pas avoir ces aspects. Après les deux dégustations rien de changé, la finale est tannique, un peu sèche et un peu astrigente. J'avoue ne pas comprendre l'existence d'une telle cuvée sensée être bue plus rapidement que les autres cuvées du Domaine. Voici quelques informations complémentaires sur ce vin.

La cuvée Liberty 2017 du Domaine de La Barroche (famille Barrot) à Châteauneuf du Pape est un assemblage de Grenache (55%), Syrah (18%), Mourvèdre (12%), Cinsault (10%) et Carignan (5%). Le vignoble est situé dans la partie la plus méridionale du Rhône à Châteauneuf de Gadagne. Les vignes sont plantées sur des formations de galets roulés reposant sur des sables et des argiles rouges et bleues. La vinification est menée en cuves béton enterrées après avoir éliminé les rafles non mûres. L'élevage dure en moyenne 18 mois en foudres et demi-muids. Le vin n'est pas filtré avant la mise en bouteille.

 

 

IMG_20220913_195803

 

 

 

Domaine de l'Agapé : Riesling Grand Cru Osterberg 2014

IMG_20220913_195815

 

La robe or vif est brillante. Le nez expressif et avenant évoque le naphte fin, le panier de fruits jaunes (dont les agrumes dominants), les épices orientales, et des notes florales (dont le chèvrefeuille). La bouche est délicatement charnue, dense, de construction cylindrique, et fruitée. La finale est allongée, fraîche tonique, aromatique avec de légères notes de peux de fruits. Noté 16,5 (93/100) même note plaisir.

 

Châteauneuf du Pape : La Barroche : Liberty 2017

IMG_20220913_195809

La robe est assez profonde violine près du disque.L'olfaction est bien ouverte avec des arômes de cerises mûres, de fraises des bois, de légères baies noires et des notes épicées, chocolatées et de garrigue. L'attaque offre une chair délicate et veloutée, avec un milieu de bouche d'une bonne densité, rempli dans le contexte du millésime et fruité. La finale est allongée, aromatique, mais tannique avec une sensation de sécheresse et d'astringence. Noté 15 (90/100) si les tannins se fondent harmonieusement dans deux à trois ans, note plaisir 14,5.

 IMG_20220913_195828

11 septembre 2022

Week-End des Grands Crus Classés UGCB : l'Appellation Saint Emilion millésime 2019

Nous ne reviendrons pas en détail sur la météorologie du millésime 2019 déjà évoquée dans les billets précédents concernant d'autres appellations communales. Il faut garder à l'esprit qu'il ya bien en gros deux secteurs distincts à Saint Emilion : le secteur de Cheval Blanc, et Figeac (graves, argiles graveleuses, et argiles) plus précoce et le plateau argilo-calcaire plus tardif. L'important orage du 22 septembre (30 mm d'eau au moins) a eu un rôle important dans les choix de vendanges sur le plateau calcaire. Certaines propriétés devant l'augmentation rapide des sucres dans les baies ont vendangé avant le 22 septembre, d'autres ont attendu et vendangé après, profitant ainsi d'une dilution des sucres.

La dégustation a confirmé la grande qualité des vins dans ce millésime avec un Château-Figeac éblouissant grâce notamment aux deux Cabernets représentant 70% de l'assemblage, et les réussites habituelles des propriétés situées sur les coteaux ou le plateau argilo-calcaire.

Beaucoup de châteaux n'ont pas souhaité présenter de vins lors de cette manifestation. ( Clos Fourtet, La Gaffelière, Troplong-Mondot, Trottevieille, et Valandraud entre autres), comme d'ailleurs aussi pour d'autres appellations. Les quelques conversations que j'ai pu avoir avec les amateurs/passionnés présents à cette dégustation ont montré un agacement certain devant ces défections de plus en plus fréquentes.

 

Les robes sont profondes de couleur sanguine à violine.

 

Canon 2019

assemblage : Merlot 74%, Cabernet franc 26%

L'agitation amplifie des arômes de prunes violettes, nuancées de petites baies noires, de fines épices et d'élevage qualitatif. La bouche offre une chair très veloutée enrobant les tannins, le milieu de bouche fruité est dense et plus haut que l'attaque. La finale est allongée, restant veloutée, d'une bonne fraîcheur et aromatique. Noté 17,5 (95/100)

 

Canon-La-Gaffelière 2019

assemblage : Merlot 49%, Cabernet franc 39%, Cabernet Sauvignon 12%

Le nez , bien ouvert évoque les petites baies noires (dont le cassis), les cerises, les épices douces avec des notes florales et un élevage fin. La texture est très veloutée à soyeuse, le vin se développe dans un corps bien formé et rempli, rehaussé de fruits légèrement épicés. La finale est allongée, veloutée, d'une bon maintien, équilibrée, fruitée et épicée. Noté 17,5 (95/100)

 

La Dominique 2019

encépagement : Merlot 81%, Cabernet franc 16%, Cabernet Sauvignon 3%

L'aération amplifie des arômes de cerises noires, de mûres, de boite à épices avec des notes de réglisse. La bouche est charnue, veloutée, ample, pleine, et fruitée. La finale est allongée, assez veloutée, élégante et expressive. Noté 17 (94/100)

 

Château-Figeac 2019

assemblage : Merlot 30% , Cabernet franc 36%, Cabernet Sauvigon 34%

L'olfaction est pure et intense, avec des arômes de cerises, de cassis, de myrtilles, d'épices variées, , de violettes, des notes légèrement fumées et un élevage distingué. La bouche est éclatante, charnue, très veloutée à soyeuse, dense concentrée avec élégance, rehaussée de fruits éloquants. La finale intense, est très longue, toujours très veloutée, avec une fine tonicité, très expressive et complexe. Note potentielle 19,5 (99/100)

 

 

 

 

IMG_20220618_140530

Larcis Ducasse 2019

assemblage : Merlot 88%; Cabernet franc 12%

Des arômes fruités (cerises et petites baies noires), de fleurs mauves, de fines épices et de thé fumé s'intensifie à l'aération. L'attaque est très veloutée, les sensations sont ascendantes vers un milieu de bouche dense, ample, bien en chair et fruité. La finale est longue d'un bon maintien, fraîche et persistante. Noté 18,5 (97/100)

 

Larmande 2019

IMG_20220618_140512

assemblage : Merlot 64% , Cabernet franc 33%, Cabernet Sauvigon 3%

L'agitation estompe un élévage légèrement au premier plan et fait place à des arômes de fruits variés et de légères épices. La bouche est délicate, fuselée, assez dense et fruitée. La finale est allongée, un peu plus ferme, équilibrée, d'une bonne expression aromatique. Noté 16,5 (93/100)

 

Pavie Macquin 2019

IMG_20220618_140524

assemblage : Merlot 78% , Cabernet franc 20%, Cabernet Sauvigon 2%

Le nez intense , évoque les cerises burlat, le petites baies noires, les épices douces, les fleurs variés, avec des notes sanguines et légèrement truffées. La bouche est bien en charnue , sphérique, très pleine, concentrée naturellement, veloutée et très fruitée. La finale est longue, intense , fraîche, avec une légère mâche calcaire qui participe au dynamisme du vin, et très expressive. Note potentielle 19 (98/100)

 

Soutard 2019

IMG_20220618_140517

assemblage : Merlot 69% , Cabernet franc 24%, Cabernet Sauvigon 4%, Malbec 3%

L'aération met en valeur des arômes de fruits noirs, d'épices, et d'élevage qualitatif . La bouche est bien construite, d'une bonne densité , ample, délicatement charnue, veloutée et fruitée. La finale est allongée, fraîche, légèrement ferme, et aromatique. Noté 17 (94/100)

 

La Tour Figeac 2019

assemblage : Merlot 65%; Cabernet franc 35%

L'olfaction est ouverte avec des arômes de cerises, de cassis, de violettes, et d'élevage élégant. L'attaque est délicate et veloutée, le vin prend de la plénitude et de la densité dans un milieu de bouche doté d'une chair de bon aloi et fruité. La finale est allongée, d'un bon maintien, harmonieuse, fruitée, épicée et florale. Noté 16,5 (93/100) ,voire un peu plus dans 3 à 5 ans

 

Villemaurine 2019

assemblage : Merlot 80%; Cabernet franc 20%

Des arômes d'élevage se dissipent à l'agitation et font place à ceux de fruits noirs et d'épices. La bouche est souple, un peu plus haute avec de la rondeur dans un milieu de bouche délicatement charnu, velouté et fruité. La finale est allongée, fraîche, avec une association fruits, épices, et élevage. Noté 16 (92/100) en l'état.

 

 

08 septembre 2022

Week-End des Grands Crus Classés UGCB : l'Appellation Saint Julien millésime 2019

Après un printemps frais et pluvieux, un temps chaud et sec s'intalle à partir des 10 derniers jours de juin 2019. il est entrecoupé par deux épisodes pluvieux fin juillet et début août qui sont bienvenus pour éviter une contrainte hydrique trop importante. Ces journées chaudes et ensoleillées ont permis la dégradation des arômes variétaux des Cabernets. Les deux premières décades du mois de septembre sont sèches et un peu plus chaude pour la deuxième décade. Un important épisode pluvieux survient le 22 septembre permettant de favoriser une bonne évolution des maturités qui sera maintenu grace à des températures moins chaudes et des précipitations présentes mais faibles lors de la fin du cycle.

Dans ces conditions, les cabernets sauvignons ont pu être vendangés sans contrainte à la maturité souhaitée par chaque propriété. Les vins sont mûrs, riches, puissants, aromatiques, charnus, comme le montre la dégustation de l'appellation Saint Julien encore une fois d'une belle homogénéité. Il est à noter que les vins se goûtent très bien dans leur jeunesse, ce qui n'oblitère pas leur beau potentiel de vieillissement.

 

Les robes sont profondes de teinte sanguine à violine au bord du verre

 

Beychevelle 2019

IMG_20220618_113809

Le nez bien ouvert et élégant évoque le panier de fruits noirs, les fines épices nuancée de notes florales avec un élevage de qualité en arrière plan. La bouche est bien construite pleine, fruitée avec une chair veloutée. La finale est allongée, d'un bon maintien, fraîche, fruitée et florale. Noté 17 (94/100)

 

Branaire-Ducru 2019

IMG_20220618_113813

Des arômes de fruits variés, de fleurs mauves, et de légères épices soulignent une olfaction avenante. L'attaque offre une chair délicate et veloutée, le vin prend de la hauteur et de la consistance dans un centre fruité. La finale un peu plus ferme et d'une bonne allonge est fraîche, et expressive. Noté 17 (94/100)

 

Gruaud Larose 2019

L'olfaction est expressive, avec des arômes de petites baies noires, d'épices douces, avec des notes florales, et une très légère note végétales. La bouche est corsée, dense délicatement charnue, veloutée et fruitée. La finale allongée un peu plus ferme est fraîche, fruitée, florale et légèrement épicée, avec une légère touche végétale en ultime sensation. Noté 16,5 (93/100) A revoir sur un autre échantillon

 

Lagrange 2019

IMG_20220618_114618

Le nez bien ouvert évoque les fruits noirs (dont un cassis mûr), les délicates épices, et des notes de violettes. L'attaque est veloutée les sensations sont ascendantes vers un milieu de bouche d'une élégante puissance et fruité. La finale d'une bonne longueur, veloutée est fraîche et aromatique. Noté 17 (94/100)

 

Léoville Barton 2019

IMG_20220618_113024

Des arômes de fruits noirs (dont le cassis), de léger fruits rouges, de violettes et un pointe d'épices s'accentue à l'agitation. La bouche est énergique, dense, délicatement charnue, veloutée et fruitée. La finale avec des tannins plus fermes est longue, fraîche, avec une palette aromatique affirmée. Noté 17,5 (95/100)

 

Léoville Poyferré 2019

IMG_20220618_114629

L'olfaction est pure et intense avec des arômes de cassis mûr, de myrtille, de légères cerises, d'épices douces , de violettes avec un élevage de très belle qualité en arrière plan. La bouche est dense, concentrée sans outrecuidance, bien en chair, très veloutée, et fruitée. La finale est longue, d'un bon maintien tout en conservant un velouté de texture, et elle se montre harmonieuse et très expressive. Noté 18,5 (97/100)

 

Saint-Pierre 2019

L'agitation amplifie des arômes de cassis, de baies de sureau, d'épices variées, de légères notes florales avec un élevage de bonne qualité en arrière plan. La bouche fruitée offre un corps dense et ample, les tannins sont enrobés par une chair veloutée. La finale est longue, veloutée d'un bon maintien et aromatique. Noté 17,5 (95/100)

 

Talbot 2019

Le nez bien ouvert évoque, le cassis mûr, les fines épices avec des notes de cerises noires, et une touche d'aiguilles de pin. La bouche est bien remplie, dense, dotée d'une chair veloutée et fruitée. La finale allongée, d'une bonne fraîcheur, conserve une texture veloutée, avec une palette aromatique expressive. Noté 17 (94/100)

 

 

06 septembre 2022

Alsace : Paul Ginglinger : Riesling Grand Cru Pfersigberg Ortel 2017, Saint Emilion : Pavie Macquin 2010

Mon frère et ma belle soeur sont venus nous rendre viste à la fin du mois d'août. Le dîner préparé par Isabelle était composé des mets suivants : mises en bouche (gélée de pomme et céleri au miel et mousse de foie, oeufs de caille au soja, et feuilleté de fois gras en gelée d'oignons), entrée (lotte à la fondue de poireau), pigeon sauce marchand de vin, fromages divers, et figues rôties au granité de vin (dessert).

Pour accompagner les mises en bouche et l'entrée, j'ai débouché une bouteille de riesling Grand Cru Pfersigberg Ortel 2017 du Domaine Paul Ginglinger. Le vin a été mis en carafe une heure avant le service. Le vin s'est montré à son excellent niveau dès le début de la dégustation. L'accord a bien fonctionné avec les mises en bouche, et surtout impeccable avec la lotte. Le vin a été très apprécié par nos hôtes.

Pavie Macquin 2010 mis en carafe une heure et demi avant la dégustation a été à la hauteur de nos espérances (voir le commentaire) réalisant un très bel accord avec le pigeon comme nous l'espérions. La dégustation s'est poursuivie jusqu'à la fin du repas sans fausse note avec les fromages choisis et le dessert.

 

IMG_20220906_203116

 

Alsace : Paul Ginglinger : Riesling Grand Cru Pfersigberg Ortel 2017

IMG_20220906_203105

 

La robe or clair est brillante. Le nez expressif et élégant évoque les agrumes mûrs, les fleurs séchées, les épices douces, avec une pointe de mirabelle et des notes de naphte fin. La bouche offre une chair veloutée, le vin est dense et énergique dans un milieu de bouche fruité. La finale est longue, d'un très bon maintien, avec une légère mâche calcaire, fraîche et expressive. Noté 17 (94/100), même note plaisir

 

Saint Emilion : Pavie Macquin 2010

IMG_20220906_203110

La robe est profonde, sanguine à rubis au bord du verre. Le bouquet est intense avec des arômes de truffes noires, de cerises, de cassis, de fines épices et de thé fumé. La bouche est puissante, sphérique, avec une chair bien formée et veloutée enrobant les tannins, rehaussée de fruits éloquents. La finale est longue, appuyée (tannins un peu plus fermes), d'une bonne fraîcheur, aromatique et complexe. Noté 18 (96/100), note plaisir 17,5

 

 

IMG_20220906_203121

04 septembre 2022

Drouhin Chablis Mont du Milieu 2017; Gigondas Les Pallières Terrasse du Diable 2017;Châteauneuf du Pape : Vieux télégraphe 2018

Pour marquer différents anniversaires, nous nous rendons à Brantome dans le Périgord. Un ami nous conseille le restaurant  Charbonnel (Hôtel et restaurant gastronomique à Brantôme en Dordogne (hotelrestaurantcharbonnel.com), en raison, dit-il, d'une carte des vins attrayante.

C'est le cas.

Voulant offrir ce dîner aux anniversés et voulant conserver toute discrétion sur la carte du restaurant, le menu est décidé quelques jours auparavant par téléphone. Il sera donc complètement adapté à cette situation festive et nous bénéficierons même d'un gâteau sans sucre pour convenir à l'ensemble de la tablée.

Avant d'aller dîner nous profitons des lieux, par une visite guidée (Guide touristique à Brantôme en Périgord (les-promenades-dalex.fr), absolument sympathique et remarquable car notre guide est particulièrement savant de la région.

IMG_20220822_142623

IMG_20220822_152135

PANO_20220822_152144

IMG_20220822_152414

IMG_20220822_152418

 

Le menu est le suivant : quelques mises en bouche, planche de chacuterie locale ( avec le jambon de pays du Périgord, affiné), pièce de boeuf et purée à la truffe, fromages affinés et gâteau aux trois chocolats. Quelques douceurs pour accompagner les cafés et infusions de fin de repas.

 

IMG_20220822_194248

 

 

IMG_20220822_204555

IMG_20220822_215753

Drouhin : Chablis : Mont du Milieu 2017

IMG_20220822_194815

La robe or très clair est brillante. L'agitation accentue des arômes de pêches, de poires, de chévrefeuille, avec des notes d'agrumes, de légères épices douces et de noisettes. L'attaque est élégante délicatement charnue et veloutée, le vin se développe plus haut et plus dense dans un milieu de bouche, fruité. La finale est droite, fraîche, tonnique et aromatique. Noté 16 (92/100)

 

Gigondas: Domaine Les Pallières : Terrasse du Diable 2017

IMG_20220822_194835

assemblage : Grenache noir 90%, Mourvèdre 5%, Clairette 5%

La robe est profonde, sanguine au bord du verre. Le nez intense évoque les cerises, de chocolat, les petites baies noires, la boite à épices, avec des notes légèrement truffées. La bouche est généreuse, concentrée, charnue, très veloutée, et rehaussée d'éloquents fruits épicés. La finale est longue, appuyée, avec une légère fermeté tannique dynamisant le vin, expressive et assez complexe. Noté 16,5 (93/100)

 

Châteauneuf du Pape : Vieux Télégraphe 2018

IMG_20220822_211802

encépagement : Grenache noir 65%, Mourvèdre 15% , Syrah 15%, Cinsault et divers 5%

La robe est assez profonde, sanguine sur le disque. L'olfaction est intense avec des arômes de cerises kirchées, de fleurs de sureau, de fraises sauvages, d'épices variées (dont un léger poivre), de garrigue et d'eucalyptus. La bouche est dense, intense, naturellement concentrée, puissante sans outrecuidance, bien en chair , très veloutée à soyeuse, agrémentée de fruits éloquents. La finale est longue d'un très bon maintien (tannins un peu fermes dans le coeur du grain), éclatante, aromatique et complexe. Noté 17,5 (95/100), voire un peu plus dans 5 ans.