Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

05 avril 2006

Campagne primeurs 2005 Saint Emilion et satellites

L’écurie Derenoncourt 2005

Je ne m’étendrai pas sur les robes qui sont noires assez profondes à très profondes, à reflets sanguins sur les bords du disque

Jean  Faux

Le nez est assez intense : mélange de petits fruits noirs et rouges,le vin entre frais et délicatement en bouche ,joli milieu bien bâti et fruité, finale aux tannins plus fermes d’une persistance convenable et nette mais un peu vanillée ***

Beaulieu Comte de Taste

Le nez est net, et évoque des parfums de cerises noires écrasées bien mûres, légèrement épicées, belle bouche, aux tannins sans angle, est fraîche et bien structurée, les saveurs fruitées qui soulignent le milieu de bouche persistent dans une finale un rien plus ferme,mais bien dessinée ***(*)

Grée Laroque

Le nez est assez expressif fruits noirs , mais est aussi un peu marqué par la prise de bois, la bouche est bien balancée ,avec une matière bien présente , du fruit et un agréable toucher, le vin finit assez long, un peu plus nerveux , mais parfumé ***(*)

Le Pin Beausoleil

Le nez, assez intense, évoque la mûre et la myrtille, l’entrée en bouche est assez suave,jolie matière un peu plus ferme en milieu avec des saveurs de fruits frais écrasés qui persistent dans une finale qui ne manque pas de « pêche » ***(*)

Les Grands Maréchaux

Le nez est net, assez fruité, la bouche est agréable, en entrée, un peu plus tannique, au milieu

il y a du fruit,la finale conserve ce goût, mais manque un peu de longueur, avec une petite pointe d’acidité ***

Gigaut Cuvée Viva

Beau nez, un peu crémeux, avec de arômes de cerises et de cassis, un rien épicés, la bouche est très élégante avec des tannins parfaitement enrobés, qui le reste dans un milieu de bouche, d’une bonne richesse et plein de fruits, la finale a peine plus ferme, est d’un bonne longueur, savoureuse et assez puissante **** 

Hostens Picant

Le nez est un peu fermé avec, à l’aération, quelques arômes de petites baies noires, la bouche est assez droite, les tannins sont un peu fermes, mais mûrs, la finale est assez longue, fruitée, mais un peu dure, avec un soupçon d’astringence. Un petit ***

Hostens  Picant  Cuvée Lucullus

Nez élégant, assez crémeux, la bouche est assez suave en entrée, avec un milieu

assez gras et bien charpenté, fruité, la finale, d’une bonne longueur, un peu minérale conserve le bon goût des fruits du milieu de bouche *** (*)

Beauséjour   Cuvée 1901

Le nez est fin, crémeux et subtil ; de petits arômes de violettes font place, à l’aération, à des parfums de mûres écrasées, c’est un peu épicé et minéral ; la bouche est parfaitement équilibrée, les tannins sont très enrobés, le milieu de bouche est plein avec des saveurs complexes et une belle assise et de la pulpe, la finale d’une bonne longueur est séveuse, savoureuse, pure, avec quelques notes de craie en ultime sensation, j’aime beaucoup. Un bon ****

La Rousselle

  (les FML ne sont pas faites sur cet échantillon)

Joli nez distingué qui associe les parfums floraux à ceux de fruits noirs bien mûr ;s le vin assez caressant en entrée de bouche, s’affirme un peu plus en milieu de bouche..Des tannins un peu plus fermes donne une ossature qui reste élégante avec de la chair et du fruit, la finale d’une bonne longueur est très parfumée et un peu minérale avec un petite pointe d’acidité C’est déjà très bon : ****

Richelieu

Le nez est assez réglissé accompagné d’arôme de petit fruits noirs , la bouche offre des tannins assez enveloppés , en entrée,puis l’ensemble se rigidifie,mais comme une grande majorité de 2005, le milieu est fruité ,la finale de longueur moyenne est certes équilibrée ,mais manque un peu de relief : ***

Richelieu :

La Favorite

Le nez est assez discret mais finit par exprimer délicatement, des arômes de violettes et de mûres, la bouche assez onctueuse, en entrée se densifie et laisse entrevoir une belle matière bien pleine, en milieu avec des saveurs fruitées intenses, c’est bien charpenté avec des tannins un peu plus marqués, comme souvent en sous-sol argilo-calcaire (et un peu plus à Fonsac), finale longue assez puissante parfumée et minérale : **** vers **** (*)

Vrai Canon Bouché

Nez expressif de petites baies noires , la bouche est structurée,un peu ferme , il y a du goût de la fraîcheur , ,c’est assez équilibré en finale, mais on sent que la reprise est trop récente pour que le vin est vraiment changé de style : ***

Le Thil Comte Clary

Nez fin et délicat qui balance entre la cerise et le cassis, les tannins bien civilisés en entrée de bouche au toucher agréable vont se raffermir au fur et à mesure de la dégustation (mais sans franchir un seuil rédhibitoire) le milieu est assez juteux, fruité, sans faiblesse, le vin finit assez long sans faiblir tant en aromatique qu’en intensité  Pour qui a déjà goûté les vins antérieurs à 2005, nous avons changé de registre: *** (*).

La Prade

Le nez est assez intense mais avec un définition moins fine que sur les meilleurs vins  (globalement palette de fruits noirs) la bouche, avec des tannins assez enveloppés en entrée, est assez ferme en entrée, le milieu est un peu tannique, ce qui  a pour effet de structurer le vin le goût est là et il demeure, dans un finale un peu rigide, et un peu puissante : un vin  à ne pas consommer trop jeune : ***

Puyguéraud ; une seule cuvée 

Le nez est fin et aromatique,mûres et myrtilles, un peu épicé et réglisse, la bouche est nette, assez  suave, en entrée la trame tannique serrés reprend le dessus pour donner du nerf de l’éclat, de la sève avec de nombreux fruits en milieu de bouche mais c’est un peu ferme, bonne longueur, avec une belle intensité, de la fraîcheur et des saveurs variées : *** (*).

Brown

Le nez un peu discret, au repos finit par s’ouvrir sur de jolis parfums de cassis, de cerises noires, de fumée et de résine, le vin entre en bouche caressant, avec de nombreux tannins fins et serrés qui participent à donner une assise fine,  élégante, mais pleine avec un goût de fruits bien mûrs, la longue finale est pure, bien dessinée, avec une classe qui rappelle Haut Bailly ; j’ai beaucoup aimé : **** vers **** (*)

Preuillac

Joli net et frais de cassis bien mûr, un peu épicé, la bouche est élégante car davantage bâtie sur la finesse que sur la puissance, rien ne manque à ce vin, ni  les belles saveurs fruitées ni la belle délicatesse d’une finale assez aérienne, sauf un peu plus de volume et de puissance : *** (*)

 

Je viens de déguster les 2005 de Stéphane Derenoncourt. Voici les 5 meilleurs vins

Il y a des notes, je vous expliquerai, ultérieurement mon système de notation

Je ne m’étendrai pas sur les robes qui sont noires assez profonde à très profonde, à reflets sanguins sur les bords du disque

Tertre Daugay

Le nez est net, d’une bonne intensité avec des arômes de fruits noirs bien mûrs, un rien de réglisse et d’épices  La bouche est riches en tannins bien enveloppés en entrée  qui se raffermisse en milieu mais donnent une belle structure pleine de fougue et de puissance naturelle en milieu, c’est plein de goût et la finale longue, séveuse, riche en fruits, et d’une belle acidité. Un très beau vin : 93-95 

Domaine de l’A

Le nez un peu discret s’ouvre à l’aération sur de jolis fruits noirs (violettes et mûres), sans trace d’élevage appuyé, la bouche est délicate en entrée avec des tannins très enrobés, puis le vin se trame avec un peu plus de rigueur, c’est construit extrêmement  savoureux, la très longue finale plein de fruits est bâtie sur une remarquable acidité qui l’étire avec un très bel équilibre ; Un remarquable vin de garde  94-96

Larcis Ducasse

Le nez est fin et subtil, et précis : les fruits noires dominent et la mûre n’est pas en reste, les fines notes d’élevage sont en retrait le toucher de bouche suave à l’entrée est un rien plus ferme en milieu de bouche mais délicatement riche très fruité déjà long, la finale est très équilibrée longue minérale et riche en fruits ; le plus beau Larcis Ducasse depuis longtemps

95- 97

Rol Valentin

Quel vin !!!Le nez est très légèrement crémeux, fin et élégant avec une joli palette de fruits variés l’entrée en bouche est caressante, le milieu est gras (rond) avec néanmoins une belle structure qu'apporte la fine acidité, c’est plein de fruit s, la très longue finale, précise, très bien dessinée est d’une saveur et d’un équilibre confondant l’association de sous-sols argilo-calcaire et sableux  est un must en 2005. Note 96-98

Pavie-Macquin

Le net est élégant subtil et finement crémeux les fruits sont complexes avec des arômes variés un rien d’épices et de réglisse, l’entrée en bouche est raffinée avec des tannins nombreux et enveloppés qui se structurent avec fraîcheur et une très belle tenue en milieu de bouche , c’est riche en fruits ,très parfumé, d’un peps remarquable, grâce à la fine acidité qui s’installe et qui étire la finale pour lui donner ampleur, relief et intensité , avec toujours ses saveurs calcaires et un rien salines en ultime sensation  . Un Pavie –Macquin de légende : 96 à 99

SAISIR  à PARTIR d’ICI

___________________________________________________________________________

A l’Union des Grands Crus

L’Angélus

Le nez est assez peu intense, avec des arômes de burlat associés à de la réglisse la bouche assez onctueuse est un peu massive et large en milieu, avec du fruit, la finale d’une bonne longueur, est réglissé, avec de bonnes saveurs fruitées, l’échantillon manque un peu d’éclat la note reflète le potentiel sous-jacent : 91-93

Balestard 

la Tonnelle

Nez assez frais de petites baies rouges , le toucher de bouche est assez délicat ,en entrée,, le vin manque un peu de gras en milieu et l’acidité qui commence à poindre s’accentue en finale , avec des tannins plus rigide le vin finit astringent : 86-88

Beau-Séjour Bécot

Joli nez de fruits bien mûrs, cerises prunes et mûres, épicé et réglissé, la bouche est onctueuse, riche, concentrée, très savoureuse, la vin finit long, opulent, avec une belle palette de fruits et d’épices variées et de cacao : un vin assez extrait, mais réussi : 92-94

Belair

Un nez de fruits rouges (cerises dominantes) un peu floral, l’entrée en bouche est très fraîche, avec des tannins serrés et sans angle, le milieu, sans richesse apparente est un peu porté par une sensation de fruits un peu acidulés, la finale assez longiligne, est certes fruitée mais manque d’intensité : un vin de janséniste : 89-90

Berliquet

Nez riche et assez intense de mûres et de cerises, la bouche est bâtie très finement et avec beaucoup d’élégance, les  tannins sont veloutés, la goût est présent au milieu ; la finale est assez longue, fraîche, avec du fruit, mais un poil trop acide : 89-91  ce vin pourrait se bonifier lors de l’élevage : 89-91

Canon

Nez assez peu intense de framboises et de cerises, si la bouche est suave en entrée, les tannins se raffermissent au milieu, ça manque un peu de chair et de gras, malgré les saveurs fruitées, la finale un peu acide, manque un peu de netteté, je n’ose envisager que cet échantillon soit représentatif de Canon dans ce millésime : 87-88 ? 

Canon- La –Gaffelière

Le nez est intense, complexe, mais la bouche n’est pas en place, et la finale est un peu trop acide, un problème d’échantillon (car il a été  goûté de très belle façon par mes  copains à un autre endroit), je le reverrai sous peu

Cap de Mourlin

Le nez est net, assez fruité la bouche est assez suave en entrée il manque un peu de richesse et de matière en milieu, pour le millésime, la finale est un peu acide et astringente : 86-88

Dassault

Nez assez expressif de cerise burlat, finement épicée et réglissé, jolie bouche bien structurée avec un grain tannique assez fin et poli , c’est assez charnu en milieu avec du goût et la finale d’une bonne persistance conserve les saveurs du milieu de bouche : 88-91

Figeac

Le nez est fin précis ; floral (violettes) rehaussé par de petites touche de cassis, la bouche est d’une très belle élégance, avec des tannins serrés, très bien enrobés les saveurs du milieu de bouche, assez pulpeux, sont complexes et d’une très belle fraîcheur, belle finale longue équilibrée par une fine et juste acidité qui rehausse le goût : 91-94

Clos Fourtet

Nez d’une grande finesse , crémeux, floral et fruité à la fois , la bouche est d’une superbe onctuosité la vin se structure avec un force contenue en milieu de bouche avec de superbes saveurs fruitées ; la finale, très pure avec du goût,donne une impression d’une grande sensualité : 94-95

Franc-Mayne

Nez de fruits rouges et noirs, en bouche  ce vin donne l’impression d’avoir été trop extrait, la finale est trop amère et astringente, si l’échantillon est représentatif : 85-86 ?

Grand-Mayne

Le nez est assez intense ,cassis prunes , réglissé et épicé , la bouche est riche avec des tannins veloutés , la milieu est large ,d’un bon volume ,très parfumé , la finale est longue , un peu massive , mais savoureuse , et équilibrée , c’est moderne , extrait mais très bon : 90-92

La Couspaude

Un vin boisé, très (trop ?) extrait, très astringent en finale. C’est un choix : le mien aussi 86-88

La Dominique

Joli nez de cerises un peu écrasées , épicé et réglissé , la bouche est délicate en entrée avec une trame tannique très arrondie en milieu de bouche , de belles saveurs fruitées soulignent le milieu la finale d’une bonne longueur conserve un jolie chair aromatique   : 90-92

La Gaffelière

Le nez est frais, net avec de arômes de mûres finement épicés, un peu minérale, la bouche est racée, avec des tannins parfaitement veloutés  et une belle structure longiligne mais pulpeuse d’un fruit très pur en milieu de bouche, la longue finale est aérienne, riche en goût, finement minérale (notes calcaires) : 92-95

La Tour

Figeac

Le nez est encore discret mais de fins arôme floraux et de cerises se dégagent à l’agitation, l’entrée est très suave dans le toucher tannique, le vin emplit le palais avec beaucoup de rondeur naturel, c’est très frais et parfumé, le vin finit assez long équilibré sans perdre de son goût : 90-92

Larcis-Ducasse       Goûté deux fois

Le nez est fin et subtil, et précis : les fruits noires dominent et la mûre n’est pas en reste, les fines notes d’élevage sont en retrait le toucher de bouche suave à l’entrée est un rien plus ferme en milieu de bouche mais délicatement riche, pulpeux, très fruité déjà long, la finale est très équilibrée longue minérale (craie) et riche en fruits ; le plus beau Larcis Ducasse depuis longtemps

95- 97

Larmande

Le nez est délicat et élégant, petites cerises et prunes, la bouche est assez onctueuse en entrée, d’une richesse convenable, au milieu, c’est frais et fruité, la finale est bien équilibrée, assez vineuse et savoureuse 89-91

Pavie-Macquin    goûté 3 fois : fermentation malo-lactique en cours

Le net est élégant subtil et finement crémeux  les fruits sont complexes avec des arômes variés un rien d’épices et de réglisse, l’entrée en bouche est raffinée avec des tannins nombreux et enveloppés qui se structurent avec fraîcheur et une très belle tenue en milieu de bouche , c’est riche en fruits ,très parfumé, d’un peps remarquable, grâce à la fine acidité qui s’installe et qui étire la finale,très parfumée pour lui donner ampleur, relief et intensité , avec toujours ses saveurs calcaires et un rien salines en ultime sensation  . Un Pavie –Macquin de légende : 96 à 98

Troplong Mondot

Le nez est complexe et crémeux mûres, réglisse et notes de truffes, l’entrée en bouche est onctueuse, puis le vin monte en puissance, riche et concentré au milieu avec de la chair, et belles saveurs de petites baies noires, la longue finale très expressive, d’un bel équilibre est savoureuse (violette très pure) ; Un superbe Troplong Mondot : 95-97

Trottevieille

Le nez est fin, fruité (cerises), minéral un peu réglissé, la bouche est veloutée en entrée, puis le vin s’installe avec une trame serrée, du fruit, finement charnu en milieu de bouche, la fine acidité mêlée aux fruits, se prolonge, dans une finale longiligne, bien dessinée, très fraîche, avec du fruits d’une juste maturité : 93-95 

Valandraud

Le nez d’intensité moyenne exprime des arômes de mûres et de cerises noires épicées et réglissées. La bouche est riche , concentrée et plutôt large au milieu, savoureuse,les tannins sont bien enrobés,la longue finale, intense, riche, et assez complexe , un peu marquée par les notes d’élevage est légèrement astringente : un vin moderne assez extrait 95-96

LaFleur Cardinale

Le nez est d’intensité moyenne, un peu minéral avec de petits fruits noirs, le vin est assez onctueux en entrée de bouche, le milieu est bien construit d’une belle richesse, avec de belles saveurs de fruits mûrs, la finale est très persistante, d’une bonne intensité, et très parfumée (petite touche de violette) 92-94

Les Trois Origines

Le nez est net assez précis, avec une dominante de mûres et de cassis, c’est assez velouté en entrée de bouche ,bien construit un peu plus ferme en milieu, avec de belles saveurs de fruits,la finale d’une bonne persistance, est assez savoureuse. 89-91 

Lucia

Nez fin de petites baies noires, l’entrée en bouche est souple,le milieu  avec des tannins un peu plus fermes est frais avec des saveurs d’une bonne intensité , c’est assez gras avec de la chair, belle finale élégante et équilibrée et parfumée : 90-92

Cadet-Bon

Le nez est fin, floral et minéral ; la bouche avec des tannins très enveloppés en entré a un joli structure séveuse en milieu de bouche, c’est déjà construit en longueur et savoureux, la  finale, d’une bonne longueur, est aromatique avec un petit goût calcaire en ultime sensation 90-93

Bellevue

Le nez est un très subtil, mêlant des fruits noires (mûres dominantes) à des notes minérales et de fines épices, le toucher de bouche est velouté en entrée, avec de jolis tannins ciselés le milieu est gras assez pulpeux et quelle belle corbeille de fruits noirs écrasés en milieu de bouche le vin finit long avec des saveurs pures et intenses, d’un parfait équilibre : difficile de recracher !!!93-95

COTES de CASTILLON

Clos Puy Arnaud  (le vin n’a pas fait sa fermentation malo-lactique)

Très joli nez frais  et pur de cerises noires et de mures un peu épicé, la bouche est suave, en entrée avec un très belle matière dense et longiligne en milieu de bouche, pleine de fruits frais longue finale aromatique, élégante et d’une bonne intensité sans sensation d’acidité marquée 90-92   note qui devrait être revue à la hausse après les FML

Domaine de l’A

Le nez un peu discret s’ouvre à l’aération sur de jolis fruits noirs (violettes et mûres), sans trace d’élevage appuyé, la bouche est délicate en entrée avec des tannins très enrobés, puis le vin se trame avec un peu plus de rigueur, c’est construit extrêmement  savoureux, la très longue finale plein de fruits est bâtie sur une remarquable acidité qui l’étire avec un très bel équilibre ; Un remarquable vin de garde  94-96

Posté par Daniel S à 15:20 - Primeurs 2005 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire