Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon
18 mai 2018

Haut-Médoc: Belle-Vue 2010 et Castillon-Côtes de Bordeaux : la Croix Lartigue 2010

Nous avons instauré, avec mon épouse, un jeu de dégustation à l'aveugle. Alernativement chacun fait déguster à l'autre à l'aveugle une bouteille extraite de notre cave. Cette dégustation prend tout son intérêt, lorsqu'il s'agit de vins qui n'ont pas été regoûtés depuis trois ou quatre ans, et dont l'évolution n'est pas toujours aussi prévisible que nous aurions pu l'imaginer. Quelques commentaires glanés sur les réseaux sociaux m'ont incité à ouvrir Belle-Vue 2010 (Haut-Médoc). Le vin s'est bien goûté : aromatique, très... [Lire la suite]

23 mars 2018

Saint Emilion : Matras 2009 et l'Hermitage 2001, Pauillac : Domaine Les Sadons 2015

Nous nous sommes rendus, avec André au Château Bourseau à Lalande de Pomerol. Cette propriété d'une douzaine d'hectares appartient à Véronique Gaboriaud-Bernard qu'elle exploite avec ses deux fils Jérôme et François-Xavier. Le vignoble est planté sur des sols de sables et de graves reposant sur des formations plus argileuses avec les cépages Merlot (50%) et Cabernet franc (20%). Nous avons dégusté la faible récolte du millésime 2017 en cours d'élevage (forte gelée sur cette partie de l'appellation les 26 et 27... [Lire la suite]
09 février 2018

Bordeaux blanc : Turcaud : cuvée Majeure 2016, Montagne Saint Emilion : Simon Blanchard 2015, Fronsac : La Rousselle 2010

                Voici une série de vins bordelais qui ont été débouchés récemment. Ils ont été bus avec des viandes blanches ou rouges. Le château Turcaud cuvée Majeure 2006 est bien réussi, il offre en bouche toutes les qualités du millésime 2016 tant en termes d' aromatique que de structure, avec une fraîcheur qui lui apporte l'équilibre nécessaire en finale. Il a bien tenu sur les deux dégustations à 24 heures d'intervalle. La bouteille de Montagne Saint Emilion 2015 de... [Lire la suite]
26 janvier 2017

Pauillac : Duhart Milon 2002 et Puisseguin Saint Emilion : La Fleur de Roques 2015

Duhart-Milon 2002 commence à se bien goûter et approche de son plateau de maturité, La bouteille a été aérée une bonne heure en carafe, et a satisfait les invités. On retrouve bien la grande finesse de tannins des vins de la branche Rothschild du château Lafite. Dans trois ou quatre ans, les bouteilles pourront être ouvertes sans mise en carafe. Le premier millésime (2015) de La Fleur de Roques, petite propriété de quatre hectares à Puisseguin est une véritable réussite. Les vignes sont plantées sur la dalle de calcaire à astéries... [Lire la suite]
23 décembre 2016

Francs-Côtes de Bordeaux : Les Charmes-Godard blanc 2007 et Margaux : Prieuré-Lichine 2005

J'avais conservé en cave une bouteille de Charmes-Godard 2007 (Francs-Côte de Bordeaux) que j'ai ouverte mi-décembre, et dégustée en deux fois , à l'ouverture, puis le lendemain après l'avoir conservée au frais. Le vin s'est bien comporté dès la première dégustation et un léger ton au dessus 24 heures plus tard. Pas de symptôme d'oxydation, le vin offre une palette aromatique simple et agréable, il est frais, étiré et persistant. Si les vins des derniers millésimes sont d'un calibre supérieur, le plaisir est néanmoins au rendez-vous... [Lire la suite]
22 septembre 2016

Des vins blancs secs de Bordeaux à l'aveugle (fin)

Cette dernière série n'est pas plus satisfaisante en terme de plaisir. Le seul vin qui m'a paru le plus équilibré est le vin du Château Gaucheraud de l'appellation Blaye 2014, élevé en cuve. Son congénère de la même propriété du millésime 2012 élevé en fûts de chêne possède un élevage très appuyé au nez comme en bouche qui ôte tout plaisir et le rend, à mon goût, peu buvable à table. Nous avons eu également un lot non négligeable de bouteilles défectueuses qui ne nous ont pas permis de porter une appréciation sur les vins concernés.... [Lire la suite]

21 septembre 2016

Des vins blancs secs de Bordeaux à l'aveugle (2)

Cette dégustation que l'ont peut qualifier de pré-rentrée était destinée essentiellement à définir notre calendrier de rencontre pour l'année 2016-2017. Nous avions donc choisi de goûter à l'aveugle des vins blancs secs de Bordeaux, proposés pour une grande majorité à des prix très abordables. Nous espérions que cette dégustation à l'aveugle nous permettrait de découvrir un ou deux vins sortant du lot. Ce ne fut pas le cas. La plaisir n'a pas été au rendez-vous. Les vins blancs du millésime 2015 offre peu d'équilibre, l'aromatique... [Lire la suite]
20 septembre 2016

Des vins blancs secs de Bordeaux à l'aveugle (1)

La séance de rentrée ( samedi 17 septembre) de notre club de dégustation avait pour double objectif d'établir le programme de dégustation pour l'année 2016-2017 et de déguster à l'aveugle quelques vins blancs secs du Bordelais de millésimes récents . Les bouteilles ont été confiées à Isabelle, qui n'évalue pas les vins. Elle a choisi l'ordre de dégustation et a mis les vins en carafe une demie-heure à une heure avant le début de la dégustation. Nous avons dégusté les vins une première fois, puis une seconde fois une heure après la... [Lire la suite]
22 juillet 2016

Castillon-Côtes de Bordeaux : Beynat cuvée Léonard 2011 et Pessac-Léognan : Seguin 2009

Nous avons souhaité faire le point sur l'évolution de deux vins bordelais. Comme d'habitude, nous avons dégusté les vins sur une durée de deux jours. Les bouteilles ont été épaulées une heure avant la première dégustation, puis regoûtées le lendemain après conservation en cave fraîche. La cuvée Léonard 2011 du Château Beynat n'est pas encore prête pour offrir le meilleur plaisir ; sa forte proportion de Cabernet Sauvignon nécessite de l'attendre environ cinq ans pour que les tannins et l'élevage soient complètement fondus et que... [Lire la suite]
18 juillet 2016

Saint Emilion : Vieux Sarpe 2008 et Saint Estèphe : Cos Labory 2003

Une bouteille orpheline du château Vieux Sarpe 2008 (Saint Emilion), retrouvée lors d'un rangement de la cave a été ouverte récemment. Le vin a été dégusté en bouteille sur une durée de 48 heures. La dégustation du premier jour a montré un vin un peu renfrogné en terme de structure, les deux dégustations suivantes, après conservation en cave fraîche, ont présenté une bonne amélioration avec un vin plus en chair, plus centré, et à la texture veloutée, même si la palette aromatique a perdu en intensité. Quelques années supplémentaires... [Lire la suite]