Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

16 avril 2018

Bordeaux Primeurs 2017 : l' appellation Saint Emilion à l'UGC

 

WP_20180415_16_05_58_Pro

La série de vins de l'appellation Saint Emilion présentés dans le cadre de l'UGC s'est montrée globalement de belle à très belle qualité. La précocité du cépage Merlot qui participe très majoritairement (voire quasi totalement pour certaines propriétés) à l'assemblage des vins de cette série joue un rôle positif dans ce résultat.

A ceci s'ajoute le fait qu'une grande partie de la rive droite a été moins arrosée que le Médoc au mois de septembre. Les vendanges sur le plateau calcaire ont pu se poursuivre pour les cépages les plus tardifs (Cabernet franc et Cabernet Sauvignon pour les propriétés qui en possèdent un peu) jusqu'au 10 octobre, voire un peu plus pour quelques châteaux situés sur la retombée nord du plateau calcaire.

Les terroirs sont bien signés comme le montrent les comparaisons entre différents vins de châteaux ayant le même fil directeur. Les styles sont également bien définis en fonction des choix spécifiques de chaque Château (vendanges précoces et vinifications douces ou raisins plus mûrs et corps mieux formés). A noter le changement de profil du château Troplong Mondot cette année qui ne résulte pas réellement de l'avancée de la date des vendanges, mais d'un choix d'extractions douces ou d'infusions lors des vinifications.

WP_20180412_11_02_41_Pro

Comme d'habitude, il y aura de beaux vins pour tous les palais et tous les goûts, en espérant que les tarifs des vins primeurs seront adaptés à la juste valeur du millésime ..

Plusieurs vins de cette série ont été dégustés 2 à 3 fois (en d'autres endroits)



Les robes sont assez profondes à profondes, parfois seulement soutenues, de teinte sanguine à violine

 

 

 

P1080241

 



Balestard La Tonnelle 2017

Le nez ouvert évoque les cerises mûres, quelques épices, avec des notes florales. La bouche fruitée offre uen corps allongé, assez plein, d'une bonne densité, enrobé par une chair délicate et veloutée. La finale d'une bonne allonge est fraîche, avec des tannins finement enrobés, fruitée, florale et persistante. Noté 91-93

 

Berliquet 2017

L'agitation révèle des parfums de fruits frais (cerises et groseilles) nuancés de notes florales. La bouche est souple, délicatement charnue et très veloutée, longiforme rehaussée de fruits frais. La finale est étirée par une nette acidité, avec des tannins moins enrobés, et une palette aromatique fraîche assez discrète. Noté 88-91



Canon 2017

Des arômes de léger moka se dissipent à l 'aération qui libère des parfums de cerises rouges, et de fleurs (roses et violettes). La bouche est très veloutée, dotée d'une chair délicate qui enrobe des tannins fins dans une construction allongée assez dense. La finale est allongée, élancée, d'un élégant toucher tactile, fraîche, fruité, florale et persistante. Noté 93-95



Canon-La-Gaffelière 2017

L'olfaction est expressive avec des arômes de cassis, de cerises, de fines épices et des notes de violettes. La bouche est délicate, très veloutée, plus vineuse dans un centre fruité. La finale est allongée, tenue par des tannins un peu plus fermes et finement enrobés, fraîche, expressive et persistante. Noté 92-94



La Couspaude 2017

L'agitation accentue des arômes de fruits noirs, d'épices douces, avec un élevage assez sensible. La bouche est élégamment construite, assez charnue et veloutée dans un centre assez bien dessiné et fruité. La finale est fraîche, d'une bonne allonge, un rien plus tannique, fruitée, florale (violettes) et finement persistante. Noté 90-93



La Dominique 2017

Le nez assez expressif évoque les cerises, avec des notes florales et épicées, et un élevage en prise de bois. La bouche est élancée, veloutée, délicatement charnue, un peu plus haute dans un centre fruité. La finale est étirée par une fraîcheur sans excès, linéaire, expressive et d'une bonne persistance. Noté 89-92



Clos Fourtet 2017

L'aération dissipe un léger élevage et fait place à des parfums de cerises, un léger cassis et de violettes. La bouche est élégante charnue, très veloutée, dense avec des fruits éclatants. La finale est longue, fraîche, avec un bon enrobage des tannins, aromatique et persistante. Noté 93-95+



Franc Mayne 2017

Des arômes de fruits très frais (fraises et cerise rouges) nuancés de notes florales se dévoilent à l'agitation. La bouche est très tonique, très longiforme, souple, très finement charnue. La finale est portée par une acidité vive, agrémentée de fruits acidulés. Noté 87-90



Grand Mayne 2017

Le nez expressif évoque les fruits mûrs (cerise et cassis) avec des notes épicées, et florales. La bouche est bien construite, avec un corps oblong bien rempli, enrobé par une chair veloutée, rehaussée de fruits avenants. La finale d'une bonne allonge tenue par des tannins un peu plus fermes restant enrobés est fraîche aromatique et persistante. Noté 92-93+



Larcis Ducasse 2017

L'olfaction est expressive et crémeuse avec des arômes de cerises mûres (pulpe et noyau), de légères épices douces et des notes florales (roses et violettes).

La bouche est bien en chair très veloutée à sensuelle, les sensations sont ascendantes, le vin prend de la densité dans un centre très fruité. La finale est longue, très veloutée, dotée de tannins fins très enrobés, fraîche, dynamique, aromatique et persistante. Noté 94-95+


P1080276

Pavie Macquin 2017

Le nez est avenant, l'agitation accentue des arômes de cerises burlat, de fleurs (pivoine et violettes) avec des notes de cassis, et de fines épices. La bouche est fraîche, très bien construite dans le contexte du millésime (effet terroir), dense, sphérique, bien en chair veloutée et fruitée. La finale est longue, énergique, soutenue par des tannins serrés restant enrobés, fraîche, très aromatique et persistante, avec une touche saline. Noté 94-96+



P1080275

Soutard 2017

L'aération dévoile des parfums de cerises, de léger cassis, avec des notes florales et de moka. La bouche est assez veloutée, finement charnue, longiforme, un peu plus haute dans un centre fruité. La finale est élancée, portée par une acidité un peu vive, tonique, très finement charnue, assez expressive, et un peu retenue. Noté 89-92



Troplong Mondot 2017

L'agitation estompe un élevage élégant, et libère des arômes de cerises dominantes, avec des notes de fines épices et florales. La bouche est dotée d'une chair délicate et veloutée, plus dense dans un milieu de bouche agrémenté de fruits mûr et frais. La finale est allongée, délicate, d'un maintien sans ostentation, fraîche, expressive et persistante. Noté 92-95



Trottevieille 2017

Une légère prise de bois s'estompe à l'aération, et fait place à des parfums de cerises rouges, de légères framboises, et de séduisantes fleurs variées (roses et violettes). La bouche est délicate, dotée d'une chair élégante, dans une construction longiforme, d'une bonne densité, rehaussé de fruits éloquents. La finale est élancée, tenue par des tannins un peu plus sensibles, fraîche, aromatique, avec une persistance saline. Noté 92-94



Valandraud 2017

L'olfaction expressive évoque les cerises mûres, un léger cassis, des épices douces, avec des notes de violettes et un élevage distinguée. La bouche est bien en chair et très veloutée, les tannins fins se trament dans un corps oblong, bien rempli rehaussé de fruits expressifs. La finale est longue, d'un bon maintien (tannins un peu plus fermes), fraîche, expressive et persistante. Noté 94-96



Villemaurine 2017

Le nez s'ouvre à l'aération sur des arômes de moka, de cerises, de léger cassis avec des notes florales. La bouche est assez charnue, veloutée, fruitée, assez dense et fruitée dans sa première partie. La finale est très fraîche, linéaire, assez expressive, un peu astringente (prise de bois). En l'état : noté 89-91


P1080225

 

Posté par Daniel S à 00:01 - Primeurs 2017 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires


    Bonjour monsieur,

    merci beaucoup pour ces beaux commentaires, je suis agréablement surpris de voir de si belles réussites dans ce millésime pour ce secteur. J'aimerais beaucoup connaître votre avis sur Beauséjour Duffau, un vin que nous avons souvent bu en famille et que j'aimerais encaver pour mon fils. Bien cordialement. Jerome Morel.

    Posté par Jerome Morel, 16 avril 2018 à 19:56
  • Bonjour Jérôme,
    Beauséjour Duffau est un vin de grande facture dans ce millésime, un petit cran au dessus de Pavie Macquin évoqué dans ce billet. Il sera commenté la semaine prochaine. Bien cordialement. Daniel Sériot

    Posté par DanielS, 17 avril 2018 à 11:14

Poster un commentaire