Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

13 avril 2018

Bordeaux Primeurs 2017 : des Vins de l'appellation Saint-Julien à l'UGC

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1080322

Les vins qui nous ont été présentés sont de bonne à belle facture. Des fruits mûrs et frais, beaucoup d'arômes floraux, sans arômes végétaux (de type poivron), des corps élégants et bien formés, dans le contexte du millésime, pour les meilleurs vins. Les finales sont allongées, étirées, fraîches à très fraîches très aromatiques et persistantes. Nous pourrions parler en synthèse de vins d'allonge. Il n'en demeure pas moins que cette fraîcheur très présente est d'autant plus accentuée que les vins sont servis frais, la rendant assez souvent plutôt vive à vive. A ce stade, ce qui est une qualité (la fraîcheur) devient un défaut, léger certes, mais quelquefois plus gênant.

D'après la dégustation, il semble que le climat pluvieux de la fin septembre n'a pas permis d'obtenir les quelques jours supplémentaires pour un peu plus de maturité.

Nous verrons après l'élevage, si les vins se sont un peu étoffés, pour offrir en finale un meilleur équilibre.



Les robes sont assez profondes de couleur sanguine à violine.



Beychevelle 2017

Le nez est mûr et expressif avec des arômes de cassis nuancés de notes épicés, de cerises et florales. La bouche est bien chair, veloutée, avec un corps bien dessiné d'une bonne densité et fruité. La finale est longue, d'un bon maintien, fraîche, aromatique, et persistante. Noté 93-95+



Branaire-Ducru 2017

Le nez est fin, bien ouvert fruité et floral. La bouche est délicate, élégante, plus dense dans un centre doté d'une chair veloutée, et fruitée. La finale est allongée, fraîche, tonique, tenue par des tannins bien enrobés, et très aromatique. Noté 92-94



Gloria 2017

L'agitation dissipe un élevage présent, et fait place à des parfums de fruits rouges. La bouche est souple, longiforme, finement charnue, et fruitée. La finale est élancée, dotée par d'une acidité un peu vive, et soulignée par des fruits acidulés et des notes florales. Noté 88-90

P1080333

Gruaud Larose 2017

Le nez est discret, avec l'apparition d'arômes fruités à l'aération, et d'un élevage modéré. La bouche est assez pleine avec des tannins enrobés par une chair veloutée, et plus ample dans un centre fruité. La finale est allongée, étirée par une fraîcheur un rien vive, d'une bonne expression aromatique. Noté 90-93

P1080340

Lagrange 2017

L'agitation libère des arômes de cassis nuancés de notes florales. La bouche est tonique dès l'attaque, élancée, dotée d' une matière fine, rehaussée de fruits frais. La finale est portée par une acidité vive, et soulignée par des fruits acidulés et des notes florales. Noté 86-88 sur cet échantillon. A revoir



Langoa Barton 2017

Une élégante expression de fruits variés avec des notes florales se dévoilent à l'aération. La bouche est longiforme, finement charnue, plus haute dans un centre fruité et velouté. La finale est très fraîche, légèrement plus tannique, fruitée et florale. Noté 89-91



Léoville Barton 2017

Des arômes de cassis, de cerises, de violettes s'accentuent à l'aération. La bouche est droite, délicatement charnue, veloutée, plus dense dans un centre formé, et fruité. La finale est allongée, très fraîche, tonique, aromatique et persistante. Noté 92-95



Saint-Pierre 2017

Des arômes légèrement toastés font place à l'agitation à des parfums de fruits noirs et de légères épices. La bouche est assez charnue, veloutée, avec un corps bien défini, assez dense et fruité. La finale est étirée par une nette fraîcheur, d'un bon maitien, aromatique et persistante. Noté 92-94



Talbot 2017

L'aération libère des arômes de cassis, de cerises, nuancés de notes florales. La bouche est délicate, veloutée, plus dense dans un corps oblong et fruité. La finale, d'une bonne allonge, est fraîche, tout en restant veloutée, expressive et persistante. Noté 92-94


P1080323



Posté par Daniel S à 00:01 - Primeurs 2017 - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires


    Garde

    Bonjour monsieur,
    merci pour ces notes de dégustations.
    2017 étant le millésime de naissance de mon fils je souhaite encaver quelques Bordeaux sur différentes appellations. Les Saint-Julien sont habituellement de bonne garde mais qu'en est-il sur ce millésime ? Vaut-il mieux privilégier d'autres appellations cette année en ce sens ? J'avais prévu de choisir entre Léoville Barton et Gruaud Larose, deux vins appréciés dans ma famille. Merci d'avance pour votre réponse !

    Posté par Jerome Morel, 13 avril 2018 à 09:34
  • Bonjour Jérôme,
    j'ai eu une préférence pour Léoville Barton, comme vous avez pu le lire, mais Gruaud Larose s'est aussi bien comporté, la garde sera bonne pour 15 à 20 ans ( en bouteille). Vous évoquez aussi d'autres appellations, vous verrez de très belles réussites en rive droite. Il n'y a pas d'ugence pour vos futures commandes, tant que vous n'aurez pas une vision globale des appellations bordelaises dans ce millésime.

    Posté par DanielS, 13 avril 2018 à 17:26
  • Cher Monsieur, je suis très surpris de votre retour suite à la dégustation de notre vin.
    Nous vous expliquerons ce que nous avons mis en oeuvre sur le domaine en 2017 ainsi que la philosophie de nos vins.
    Je vous propose de venir le redéguster à votre convenance à la propriété.
    Château LAGRANGE

    Posté par Château LAGRANGE, 16 avril 2018 à 10:08

Poster un commentaire