Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

12 janvier 2015

Joue de boeuf confite et deux vins, Léandre-Chevalier 2002 et la Muntada 2003 de Gauby

Le joue de boeuf est une pièce malheureusement oubliée; cependant la chair est fondante et savoureuse et pour les amateurs de boeuf, un mets apprécié.

J'ai acheté plusieurs joues de boeuf, quatre pour nous dix et je les ai fait cuire plusieurs heures à 100° dans une cocotte Le Creuset, après les avoir dorées avec des oignons sur le feu. Elles ont été cuites dans du saindoux.

Je les ai accompagnées de pommes de terre farcies, une recette classique que j'ai néanmoins légèrement revisitée en mettant quelques morceaux de Roquefort en plus du gruyère, du fromage frais et de la ciboulette.

Les vins ont évidemment été des compagnons intéressants pour ce plat, que ce soit le Bordeaux ou le Roussillon. Les discussions se sont portées plus spécialement sur les vins.

Les vins du Domaine Léandre-Chevalier avaient fait l'objet de précédents commentaires à lire ICI

P1010485

Bordeaux : Domaine Léandre-Chevalier : Blaye-Côtes de Bordeaux : Le Queyroux 2002

La robe est assez profonde, de couleur rubis, le nez un peu réduit, s’ouvre à l’aération sur des arômes de cerises, accompagné de notes très légèrement épicées, florales, et une touche végétale. La bouche est soyeuse, en attaque, longiforme, élancée, élégante, assez fruitée. La finale, de longueur normale est fraîche, aérienne, un peu simple dans son expression aromatique (fruits et fleurs), ponctuée d’un trait vert et d’une légère amertume. Noté 13,5, même note plaisir.

 

Côte du Roussillon Villages : Domaine Gauby : La Muntada 2003

La robe est profonde, avec des reflets de couleur pourpre, et de couleur grenat au bord du verre. Le bouquet est intense et séduisant avec des arômes de cerises, de roses, de garrigue et d’épices variées, nuancés de notes de cassis et de léger chocolat. La bouche est riche, les tannins fins et mûrs sont enrobés d’une grande chair soyeuse, le centre est puissant, dense, ample, tout en conservant une texture soyeuse, rehaussé d’intenses et pures cerises légèrement kirschées et épicées. La finale est longue, pulpeuse, sensuelle, harmonieuse, très persistante, complexe avec les intenses et élégantes saveurs décelées à l’olfaction. Noté 17,5, même note plaisir.

P1010487

Posté par Daniel S à 00:01 - Accords mets/vins - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire