Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

28 juin 2022

Saint Julien : Léoville Las Cases 2002, Suisse : Simon Maye Syrah vieilles vignes 2011

Les vins commentés ce jour sont ceux qui ont suivi l'entrée et les mises en bouche du déjeuner commentés dans les billet précédent.

L'ambiance estivale est propice à un barbecue et nous nous régalons de côtelettes d'agneau. Notre ami souhaitait associer Pavie avec la viande, hélas, dès le départ le vin est gênant. La bouche confirme un défaut majeur. Nous ne pouvons qu'écarter la bouteille et c'est un Simon Maye qui va remplacer au débotté le vin déviant. Pour autant la syrah est admirable et très vite,  - carafage et verres idoines -  nous pensons qu'elle offre une belle expression de ce qu'elle vaut. 

Le fromage est excellent, et original. Sa confrontation avec la syrah est absolument intéressante.

Nous sommes tellement ravis, et comblé qu'il nous faut refuser le vin de dessert. C'est un moment de table inoubliable. Un plaisir que d'être aussi chaleureusement reçus.

Plat: Côtelettes d’agneau au thym, tomates rôties et pommes grenailles persillées

Fromage : trappe d'échourniac à la liqueur de noix

Dessert : Millefeuille léger au mascarpone de liqueur de letchee au pralin rose et fruits rouges.

 

IMG_20220612_141458

IMG_20220612_152759

 

 

Les vins sont servis en carafe à l'aveugle

La bouteille de Château Pavie 2002 est déviante (acescence prononcée)

 

Saint Julien : Léoville Las Cases 2002

La robe est assez profonde sanguine à rubis au bord du verre. Le bouquet expressif évoque le cassis, les cerises, les fleurs mauves, avec des notes d'épices, de léger poivron rouge et d'encens. L'attaque est souple, le vin prend de la densité dans une structure cylindrique, délicatement charnue et fruitée. La finale est allongée très fraîche, tonique, veloutée et aromatique. Noté 16,5 (93/100), même note plaisir

 IMG_20220612_170054

Suisse : Simon Maye : Syrah vieilles vignes 2011

La robe est assez profonde, rubis sur le disque. L'agitation estompe une légère réduction et libère des arômes avenant de petites baies noires ( dont un cassis mûr), de séduisants parfums floraux (roses et violettes) de fines épices , avec des notes sanguines, et un élevage élégant en train de se fondre. L'attaque offre un chair veloutée, les tannins fins et mûrs se trament dans un corps dense, bien dessiné et fusiforme rehaussé de fruits éloquents. La finale est longue, avec une texture veloutée, dynamique et une acidité gustative bien intégrée à la matière; elle est très aromatique et saline. Note potentielle 17 (94/100), note plaisir 16,5

 

Posté par Daniel S à 21:00 - Dégustations éclectiques - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire