Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

13 juin 2019

Saint Emilion : Pavie Macquin 2012, et Mongeard-Mugneret : Grand Cru Echezeaux 2008

Le repas se poursuit avec Pavie Macquin 2012 (Saint Emilion) et l'Echezeaux Grand Cru 2008 de Mongeard-Mugneret pour accompagner les brochettes de boeuf et flan de légumes, des fromages variés, et gâteaux d'anniversaire ( dont certains à dominante de fruits rouges ).

 

IMG_20190531_141018

 

IMG_20190531_143634

Tombe de Dom Perignon, abbaye Saint-Pierre d'Hautvillers

 

 

 

 

Les vins ont été ouverts et épaulés une heure et demie avant la dégustation. Ils ont été goûtés pour eux-même et ont accompagné leur plat respectif (Pavie Macquin , les brochettes de boeuf, et l' Echezeaux les fromages dont des bourguignons ).

J'ai choisi Pavie Macquin car d'après nos expérience l'accord est évident avec le boeuf grillé. Le vin est abordable dans le millésime 2012 qui a été très favorable au Merlot et satisfaisant pour le Cabernet franc, un millésime davantage rive droite que rive gauche. Le vin offre de plus en plus de plaisir avec l'aération dans le verre, et il a le potentiel pour une garde de 20 ans après sa naissance.

L'Echezeaux Grand Cru 2008 du domaine Mongeard-Mugneret est très bon dans le contexte du millésime, avec une palette aromatique avenante et un centre étoffé (au niveau de ce que l'on peut en attendre dans le millésime ) , mais la finale est portée par une acidité un peu vive qui donnent des sensations de fruits acidulés et un peu moins d'harmonie dans ce final. 

 

IMG_20190601_182731

 

 

 

Saint Emilion : Pavie Macquin 2012

La robe est profonde avec un liseré de couleur sanguine. Le nez intense évoque les cerises mûres, de fines épices, de petites baies noires, avec des notes florales, de thé noir, et une pointe de réglisse. La bouche est charnue, très veloutée, sphérique, profonde, et fruitée. La finale est longue, intense, d'une énergie maîtrisée, tout en conservant un velouté de texture, expressive et persistante Noté 17,5, note plaisir 17

 IMG_20190601_182726

Bourgogne : Mongeard-Mugneret : Grand Cru Echezeaux 2008

La robe est assez soutenue de teinte rubis , très légèrement évoluée près du disque. L'olfaction est séduisante et expressive avec des arômes de cerises, de griottes, de roses, et des notes finement épicées, et de légère réglisse. L'attaque est délicatement charnue et très veloutée,les sensations sont ascendantes, le vin prend de l'étoffe et de la densité dans un milieu de bouche fruité et veloutée. La finale est allongée, étirée par une fraicheur légèrement vive, d'une bonne expression et persistance aromatique. Noté 16,5, même note plaisir

 



Posté par Daniel S à 22:30 - Dégustations éclectiques - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire