Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

29 mai 2017

Domaine Rossignol-Trapet : Dégustation comparative Latricières-Chambertin et Chapelle Chambertin à l'ISVV (Bordeaux)

P1060962

Lors de notre visite au domaine Rossignol-Trapet à Gevrey Chambertin le 28 février 2017, Nicolas Rossignol m'a fait part de l'organisation d'une dégustation d'une sélection de ses Grands Crus à Bordeaux fin mars dans le cadre du club de dégustation de l'Institut Supérieur de la Vigne et du Vin. Il m'a demandé si cet évènement m'intéressait, j'ai répondu positivement, et avec grand plaisir.

Nous nous sommes retrouvés lundi 27 mars 2017 dans la remarquable salle de dégustation de l'ISVV.

P1060974

P1060973

Nicolas Rossignol nous a proposé le thème suivant : comparaison (bouteilles découvertes) du Grand Cru Latricières-Chambertin avec le Grand Cru Chapelle-Chambertin dans les millésimes 2010, 2009, 2005, et 2001, avec en solo Latricières-Chambertin 2003.

Les vins sont dégustés par paire, et commentés dans l'ordre de présentation

Pour bien appréhender les différences structurelles de ses deux Grands Crus, il est nécessaire de se référer au remarquable travail de cartographie géologique (établissement d'une carte géologique au 1/10.000 ème) de Françoise Vannier : lire ICI

Cette étude et ces levés de terrain ont permis de peaufiner la stratigraphie du jurassique inférieur au jurassique moyen, mais surtout de montrer l'existence de failles globalement nord-sud (zone des Grands Crus), parallèles à la faille majeure du fossé de la Saône, et la présence d'accidents d'orientation nord-est/ sud-ouest au niveau de la combe Lavaux (failles hercyniennes à rejeu tertiaire) qui ont fragilisé le matériel lithologique et permis sa fragmentation et ses dépots au quaternaire (glaciaire et interglaciaire) en donnant naissance à l'important cône de déjection de la combe Lavaux.



Le climat Latricières-Chambertin

Le domaine Rossignol-Trapet possède 0,73 hectare sur un total de 7,35 hectares.

Les sols sont peu épais (0,8 mètre). Les formations stratigraphiques qui composent le sous-sol de bas en haut sont le calcaire dur à entroques, surmonté au nord du climat par une lame de marnes à ostrea acuminata qui viennent buter sur une faille (orientée nord-sud). En remontant le coteau se trouvent des calcaires argileux, surplombés par le calcaire de Prémeaux.

Au milieu du climat, à l'aplomb de la combe Grisard, un petit cône alluvial composé de grèzes litées (petit graviers de 1 à 2 centimètres dans une matrice sablo- argileuses pouvant atteindre 10 mètres d'épaisseur) recouvre les formations décrites précédemment. Ces dépôts s'étendent davantage sur le Grand Cru Mazoyères-Chambertin situé sous Latricières.

 

 

P1060972

 

P1060970



Le Climat Chapelle-Chambertin

D' une superficie totale de 5,69 hectares, il se subdivise en deux unités : En la Chapelle et En Gémeaux. Le domaine Rossignol-Trapet possède 0,54 hectares qui se répartissent en 40 ares ( En la Chapelle) , et 14 ares (En Gémeaux). Ils sont assemblés dans un seul vin ( Chapelle-Chambertin). Les vignes sont plantées sur le calcaire à entroques avec des sols peu épais (30 centimètres) en la Chapelle, et des sols plus profonds et plus argileux En Gémeaux. C'est un terroir solaire, en La Chapelle en particulier.


P1060966P1060965

A la fin de la dégustation, Nicolas Rossignol a proposé à ceux qui le voulaient de choisir deux bouteilles non terminées. J'ai donc régoûté chez moi, Latricières-Chambertin 2009, et Chapelle-Chambertin 2001, qui se sont particulièrement bien goûtés grâce à cette aération bienvenue.

 P1060971

Grand Cru Latricières-Chambertin 2010

vendanges 26/09/2010, un tiers de vendanges entières

La robe est soutenue de couleur grenat. Le nez ouvert évoque les fruits rouges (cerises et framboises), les pivoines, avec des notes sanguines, et de ronces. L'attaque est veloutée, les sensations sont ascendantes, les tannins fins se trament dans un corps dense, délicatement charnu, rehaussé de fruits mûrs et frais. La finale est longue, d'une agréable douceur tactile, fraîche, élancée, persistante, avec un caractère floral plus affirmé. Noté 17, voire un peu plus dans quelques années

P1060970

Grand Cru : Chapelle-Chambertin 2010

vendanges 25/09/2010, un tiers de vendanges entières

La robe est très souteneu de teinte rubis. L'olfaction est bien ouverte avec des arômes de cassis, de cerises noires, d'épices, avec des notes de réglisse et légèrement florales. La bouche est corpulente, bien charpentée, avec une chair bien formée et très veloutée agrémenté de fruits expressifs. La finale est longue, énergique tout en conservant un très bon enrobage des tannins, fraîche et aromatique ( fruits noirs , épices, et fine réglisse) . Noté 17,5, voire un peu plus dans quelques années

P1060970

Grand Cru : Latricières-Chambertin 2009

vendanges : 15/09/2009, 2/3 de vendanges entières, dégusté deux fois

La robe est soutenue de couleur rubis à grenat. Le nez un peu réduit ( première dégustation ) est intense avec des arômes de petites baies noires (cassis et sureau ) de framboises, de fleurs capiteuses( essence de roses et pétales de bleuets) , de fines épices et d'une pointe de réglisse. La bouche est dense, les tannins fins sont enrobés par une chair plus pleine (deuxième dégustation) et soyeuse, avec un corps bien formé, rehaussé de fruits expressifs. La finale est longue, harmonieuse, soyeuse (dentelle de tannins) très aromatique, persistante et complexe. Noté 18



Grand Cru : Chapelle-Chambertin 2009

vendanges : 15/09/2009, 2/3 vendanges entières

La robe est soutenue à très soutenue de teinte rubis. L'olfaction bien ouverte évoque les petites baies noires sauvages (cassis dominant), les épices douces variées, avec des notes de framboises et de pivoines. La bouche est riche, concentrée, dense, ample, avec une belle chair soyeuse, relevé de séduisants fruits finement épicés. La finale est longue, harmonieuse, (bonne fraîcheur) soutenue, pulpeuse, parfumée et complexe. Noté 18,5

P1060969

 

 

 



Grand Cru : Latricières-Chambertin 2005

vendanges : 23/09/2005

La robe est très soutenue de couleur rubis. Le nez bien ouvert évoque les fruits noirs variés, les épices, les violettes, avec une pointe de réglisse et de framboises. La bouche est très veloutée, les tannins fins sont enrobés par une chair délicate, le centre est dense et corsé, agrémenté de fruits avenants. La finale très bien tenue par des tannins un peu plus fermes tout en restant finement enrobés est fraîche, aromatique et assez complexe. Note potentielle 18



Grand Cru : Chapelle-Chambertin 2005

vendanges : 23/09/2005

La robe est assez profonde de teinte pourpre à rubis. Des arômes de fruits noirs sauvages, d'épices douces, de réglisse et de fleurs mauves soulignent une olfaction d'une bonne expression. La bouche est très dense, puissante, concentrée, fruitée, avec une chair présente qui ne recouvre pas complètement les tannins. La finale est longue, impactante, avec des tannins un peu plus sensibles, fraîche, dotée d'une palette aromatique assez épanouie, avec une légère sensation calcaire. Note potentielle 18,5



Un seul vin pour le millésime 2003 : Chapelle-Chambertin

Grand Cru : Chapelle-Chambertin 2003

vendanges : 27/08/2003, 2/3 de vendanges entières

La robe est soutenue de couleur grenat à orangée au bord du verre. Le nez d'une bonne intensité montre des signes d'évolution avec des arômes de sous bois, de truffe noire, de fruits mûrs ( noirs dominants), d'épices, de réglisse et des notes sanguines. La bouche est corpulente, dense, délicatement charnue, très veloûtée agrémenté de fruits épicés. La finale est allongée, bien tenue par des tannins légèrement poudreux et crayeux, finement charnue, d'un bon équilibre, persistante et complexe. Noté 17, 5



Grand Cru : Latricières- Chambertin 2001

La robe est assez soutenue, grenat et orangée au bord du verre. Le bouquet intense évoque les roses variées, les fruits encore frais, les cerises, les griottes, avec des notes de truffes noires, d'humus et de menthe poivrée. L'attaque est soyeuse, les sensations sont ascendantes, le centre est dense finement texturé, délicatement charnu et fruitée (fruits frais). La finale est longue, avec une légère fermeté tannique (tannins finement enrobés) fraîche, persistante et complexe. Noté 16,5 en l'état

Grand Cru : Chapelle-Chambertin 2001

dégusté deux fois

La robe est soutenue, de couleur rubis légèrement orangée près du disque. Le bouquet est très expressif avec des arômes de petites baies noires (cassis dominant) d'épices (dont la cannelle), de fine réglisse, avec des notes de truffes noires, et de sous bois. La bouche est énergique , dense, dans un centre d'une bonne ampleur, charnu, très velouté et fruitée. La finale est longue, d'un très bon maintien ( tannins plus fermes et légèrement crayeux au contour délicatement enrobés), fraîche, aromatique et complexe. Noté 17 en l'état



Posté par Daniel S à 00:09 - Vins de Bourgogne - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire