Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

23 avril 2014

Retour de Roques : les temps sont durs! - Saint Joseph de Chave, pour nous soutenir

Nous commentions ce 21 avril, le repas offert par notre ami Joseph ; les frondaisons de notre jardin rendent notre terrasse si attrayante, que nous proposons la revanche!

IMGA0013

Il s'agit donc d'un repas improvisé  - ou presque! et le but ou l'amusement reste toujours dans la découverte de vins, toujours à l'aveugle au départ, et ensuite expliqués : origine, encépagement, mode de vinification du producteur, lieu d'achat... pour des discussions qui s'étalent jusque très tard. Avec nous, Cendrillon redeviendrait la soubrette devant son Prince !

 

Le menu adopté

Crème d'avocat au Chili

Noix de Saint Jacques cuites dans une réduction d'échalotes.

Ris d'agneau poêlé sur un croquant de cèleri au foie gras frais.

Canard aux olives et aux navets

Fromages : parmi lesquels un vieux gouda de trente mois.

Sabayon aux mirabelles.

 

Avec les trois premiers plats nous offrons le Huet. L'accord est limpide, notamment sur les ris d'agneau.

Mais l'acidité des Noix de Saint Jacques, telles que cuisinées, convient parfaitement au vin. Les arômes très épicés, les impressions salines et crayeuses de la fin de bouche permettent une belle harmonie de saveurs.

 

Le canard est tout à fait approprié au Saint Joseph.

Il est confit, et revenu au four à douce température avec des navets émincés et des olives noires.

IMGA0009

IMGA0010

IMGA0012

Vouvray : Domaine Huet : Le Bourg (sec) 2012

IMGA0014

La robe de couleur jaune assez pale est brillante. Le nez élégant, net et bien ouvert évoque, la verveine, le tilleul, la poire, l’orange, avec des notes de coing et de miel. L’attaque offre une chair très veloutée. Le vin monte en puissance dans un centre plein, d’une bonne densité et ample, agrémenté de fruits mûrs et intenses, puis se déploie dans une finale allongée, tendue, fraîche, savoureuse (fruits,  fleurs, légères épices), très harmonieuse, calcaire et saline. Noté 17, note plaisir 16,5

 

Saint Joseph : Jean-Louis Chave : millésime 2007

La robe est profonde, avec un liseré de couleur sanguine, l’olfaction est pure et intense, avec des arômes de cassis, d’épices variées ( dont les baies de Setchouan), avec un élevage qualitatif en arrière plan. L’attaque est soyeuse, les tannins fins et mûrs, enrobés par une chair bien formée se trament dans un corps fuselé, plein et serré, rehaussé de fruits noirs légèrement poivrés, tout en conservant un séduisant velouté de texture. La finale est très persistante, soutenue, très harmonieuse, avec les saveurs décelées à l’olfaction. Note potentielle 17, note plaisir 16,5. Un vin qui gagnera en complexité, quand l’élevage sera fondu

 

 

 

 

Posté par Daniel S à 00:01 - Accords mets/vins - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire