Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

24 avril 2014

Retour de Roques, suite et fin avec Pichon Comtesse et Lafaurie-Peyraguey

Avec le fromage, nous mettons Pichon Comtesse.

 

Nous faisons la connaissance de ce Gouda vieilli ; il est absolument délicieux, d'une grande finesse et nous retrouvons avec plaisir ce qui fait sens dans l'histoire de Bordeaux, les échanges commerciaux avec la Hollande qui permirent que soient testés, encensés et maintenant communément admis les alliances des vins de Bordeaux avec les fromages hollandais.

 

 

 

Le Lafaury-Peyraguey s'entend à merveille avec le Sabayon aux mirabelles. La recette est classique, peu inventive, sauf que je fais toujours gratiner mes sabayons en les saupoudrant préalablement de sucre glace.

 

 

Une nouvelle fois, un bon moment de partage et de passion. Après la revanche, c'est la belle?

 

Pauillac : Pichon Comtesse de Lalande 2002

IMGA0019

La robe est profonde, avec des reflets de teinte sanguine. Le bouquet expressif, évoque le jus de cassis, les cerises, les épices douces, et des arômes d’élevage assez soutenu ( dont des notes toastés). La bouche est très veloutée, les tannins mûrs sont enrobés par une chair de bon aloi, le milieu de bouche est assez puissant, et d’une bonne concentration, d’un plaisant velouté de texture, souligné par des fruits purs et d’une bonne intensité. La finale est allongée, élégante, affirmée, fruitée, épicée et légèrement réglissée, avec des notes d’élevage. Noté 16,5 voire un peu plus si l’élevage s’intègre harmonieusement. Note plaisir 16,5

Sauternes : Château Lafaurie-Peyraguey 2001

IMGA0010

La robe est dorée. Le nez  pur,  et intense, évoque les fruits confits et rôtis ( dont l’orange et l’abricot, le safran, le miel des Vosges, et les champignons nobles (morilles séchées). La bouche est riche, puissante, ample, grasse, la liqueur très dense rehaussée de fruits rôtis intenses souligne un botrytis complet. La longue finale, onctueuse, avec une fraîcheur de bon aloi qui équilibre la grande richesse est savoureuse, complexe, d’une séduisante harmonie. Note potentielle 18, note plaisir 17. A attendre pour encore davantage de complexité

 

Posté par Daniel S à 00:02 - Accords mets/vins - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire