Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

06 avril 2012

Primeurs 2011 - Saint Emilion (1)

Deux facteurs font que les vins de Saint Emilion sont plus séduisants, pour la plupart d’entre eux, que de nombreux crus de la rive gauche ; la forte proportion de merlot, et la nature argilo-calcaire de leurs sous-sols, dont on connaît la grande capacité de résister au stress hydrique. A ceci s’ajoute dans les questions de style, la date de vendange, la gestion de l’extraction, et les choix d’élevage. Il y a quelques vins de grand standing dans le contexte du millésime, nous essaierons de les mettre en valeur, dans nos commentaires.

P1030196
 
Angélus (dégusté à La Fleur de Bouard)
Le nez est mûr, d’une bonne intensité, avec des arômes de fruits plutôt noirs et des notes d’élevage de qualité. La bouche est riche, avec des tannins enrobés, qui structurent le vin, avec de la puissance, et une bonne chair. La finale est pleine, soutenue, fruitée et épicée, tout en conservant une bonne fraîcheur. Noté 93-95
 
Balestard la Tonnelle
Le vin, en prise de bois, laisse apparaître de petites baies rouges, la bouche est élégante, longiligne, avec une chair délicate, dans son centre, la finale d’une persistante normale est fraîche, équilibrée ; avec des fruits frais. Noté 89-90

P1030191
 
Bellevue (dégusté à La Fleur de Bouard)
Le nez est frais floral et fruité. Le vin est construit en longueur, avec une acidité nette, mais un peu vive, qui limite la légère sensation charnue, tout en étirant la finale, soulignée par des fruits frais. Noté 89-91
 
Beau-Séjour Bécot
L’olfaction évoque les fruits noirs, avec des notes légèrement toastées, la bouche est élégante, avec une chair qui habille bien les tannins mûrs, dans un centre bien construit. La finale, d’une bonne persistance est fruitée, fraiche, et finement épicées. Noté 90-92+
 
Berliquet (dégusté 3 fois)
Le nez est fin subtil, avec des arômes de violettes, de cerises mûres et fraiches ? Le vin est construit dans une forme allongée, avec des tannins fins, enrobés par une chair délicate, qui donne une fine énergie à un centre en léger relief La finale est fraîche, étirée, pure dans on expression aromatique. Noté 91-93+
 
Canon La Gaffelière (dégusté  2 fois)
Très belle pureté aromatique, à l’olfaction (violettes et petites baies rouges variées) La bouche est élégante, avec des tannins mûrs et fins, joliment civilisés, le vin se développe, délicieusement charnu, dans un centre d’une bonne densité. La finale est persistante, aérienne, fraîche fruitée, finement épicées, et fondante. Noté 93-95
 
Cap de Mourlin
Des arômes toastés dominent des fruits rouges à l’olfaction. La bouche est assez délicate, sans rigidité tannique, en attaque et au milieu, la finale est peu plus marquée par les tannins, assez fruitée, un peu astringente, et très légèrement végétale. Noté 87-88

P1030190

Posté par Daniel S à 00:02 - Primeurs 2011 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire