Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

06 novembre 2018

Visite/dégustation au domaine Kientzler à Ribeauvillé (Alsace)

P1090022

 

 

Nous terminons notre matinée du 24 octobre par une visite/dégustation chez Kientzler. Elle fait suite à celle faite chez Mader qui a été commentée précédemment sur ce blog. Pierre se joint également à nous pour cette dégustation.

Nous commençons par une série de Riesling du millésime 2016. Les vins comme d'habitude sont assez austères avec des profils droits, dotés d'une expression aromatique assez discrète, très peu charnus et des finale tranchantes à vive avec un léger grip "tannique".

Il faut arriver au Grand Cru Geisberg pour obtenir un vin un peu plus en chair avec une palette aromatique plus expressive, et une acidité plus tempérée dans une finale plus épanouie également. Il faudra attendre une dizaine d'années ce Grand Cru Geisberg pour l' apprécier à son meilleur niveau.

Nous poursuivons cette dégustation par une série de Gewurztraminer 2016 et 2017 (Gewurztraminer Haguenau). Il sont construits volontairement avec le moins de sucres résiduels possibles, nous dirons dans une optique "sèche" pour le cépage. Les vins sont un peu retenus dans leur expression aromatique, ils sont frais, même tendus, et souvent avec un déficit de chair et de velouté de texture qui sont pourtant, pour ma part, des éléments positifs du cépage.

Les vins du domaine Kientzler ont un caractère nettement cistercien, avec des acidités pointues, et peu de chair. La conception des Gewurztraminer est à mon avis un peu extrémiste, avec des vins manquant de charme et qui, me semble-t-il, n'en acquerront que peu.

La nécessité d'une garde plutôt longue doit être intégrée pour les nouveaux acheteurs des vins de cette propriété.

Il y a un choix assumé tout à fait acceptable, dans la conception et l'élaboration des vins de ce domaine. Mais il me semble nécessaire de bien le savoir et de le comprendre avant de faire l'acquisition de ces vins.



Les robes sont de couleur jaune très pale à légèrement plus colorées



Riesling 2016

L'olfaction est ouverte avec des arômes très agrumés ( pulpes et peaux de citrons dominants) nuancés d'un soupçon d'épices. La bouche est droite, très tonique, tranchante, assez expressive. Noté 13,5



Riesling : Ribeauvillé 2016

Des agrumes un peu plus mûrs (citrons et oranges), avec des notes florales et épicées se dévoilent à l'aération. La bouche doté d'une chair fine est droite, un peu plus dense dans un centre rehaussé de fruits frais. La finale est étirée par une acidité assez vive à vive, d'une bonne expression aromatique à dominante d' agrumes (pulpe et peau) ponctuée de notes saline. Noté 14,5/15



Riesling : Grand Cru Geisberg 2016

Le nez évoque à l'agitation les oranges mûres, de légères épices orientales (dont une pointe de curry) avec des notes de fleurs sauvages et de citron. L'attaque offre une chair délicate et veloutée, le vin prend de la consistance et de la densité dans un milieu de bouche fruité. La finale est longue, dynamique, fraîche, aromatique, saline, avec une impression d'élargissement en ultime sensation. Note potentielle 16,5 voire un peu plus dans une dizaine d'année



Gewurztraminer 2016

sucres résiduels 7,5g/l

Des arômes floraux (roses dominantes), d'oranges, de baies roses soulignent une olfaction assez expressive. La bouche est longiforme, peu charnue, assez aromatique, même tendue dans une finale fraîche, plus énergique que veloutée. Noté 13. Un vin trop cistercien qui veut faire oublier les côtés positifs du cépage.

WP_20181024_11_16_56_Pro

Gewurztraminer : Haguenau 2017

sucres résiduels 15g/l

Le nez est ouvert avec des parfums de roses, d 'oranges, de léger litchi avec des notes poivrées. La bouche est assez veloutée, un peu plus en chair dans un centre assez rond. La finale est élancée, fraîche, expressive, délicate, avec une légère amertume de peaux de fruits en ultime sensation. Noté 14,5

WP_20181024_11_32_44_Pro

Gewurztraminer : Grand Cru Osterberg 2016

sucres résiduels 12 g/l

L'aération libère des arômes de pêches, de légère mangue, de fines épices (dont une note poivrée) et des notes de roses. La bouche est allongée, veloutée dans sa première partie, dotée d'une chair délicate, plus ronde dans un centre fruité. Le vin se tend dans une finale , fraîche, droite , peu charnue, assez sèche, dynamique, d'une bonne expression aromatique, saline, avec des amertumes de peaux de fruits. Note potentielle 15

WP_20181024_11_21_32_Pro

Pinot Gris : Grand Cru Kirchberg de Ribeauvillé 2016

L'agitation révèle des arômes de fruits jaunes, de fleurs séchées, nuancés de notes épicées et fumées. La bouche fruitée est finement charnue, veloutée (dans sa première partie) d'une bonne densité. La finale est allongée, fraîche, tendue, fruitée, finement épicée, avec nes notes fumées et salines. Noté 15

WP_20181024_11_26_41_Pro

Posté par Daniel S à 22:30 - Les vins d'Alsace - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire