Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

09 mai 2017

Des vins du Priorat et autres dégustés à l'aveugle, et un dîner chez André

André nous a proposé de faire une dégustation des vins du Priorat (Espagne), qu'il a rapportés d'un séjour dans cette région. Nous nous retrouvons, à son domicile, mardi 2 mai avec Emile autour d'un repas. Les plats ont été préparés par les différents participants et se présentent dans cet ordre : soupe à la patate douce, potiron, et beurre de truffe, gnoccis à la betterave et sauce au "riz cuisine", poulet au citron, cerises et tomates-cerises à la violette. Les vins ont été goûtés avant le dîner.

Nous débutons par la première production de Crémant du Château Turcaud (Bordeaux). Ce vin a des qualités globalement (aromatique agréable, tension et fraîcheur), mais il a, à mon goût et à celui de l'ensemble des dégustateurs, une sensation de sucres résiduels un peu élevée (8 g/l) en finale.

WP_20170502_22_07_02_Pro

 

 

 

 

 

 

 

Les trois vins du Priorat se sont bien comportés tant en blanc qu'en rouge : équilibrés (même frais pour l'appellation), d'une bonne expression aromatique, avec des finales cohérentes et expressives, même s'ils n'ont pas la complexité et le rayonnement des ténors de l'appellation.

Deux franches déceptions avec d'une part la Cuvée du Président 2014 de la cave des Vignerons de Rochegude (Côtes de Rhône-Villages ) et d'autre part le Château Reynats 2009 (Haut-Médoc). Des vins peu expressifs à tous les stades de la dégustation, tanniques à très tanniques manquant de chair, avec des finales végétales, amères et assèchantes.

Les vins sont dégustés à l'aveugle

WP_20170502_22_07_47_Pro

Priorat : Celler Cecilio : l'Udol 2016

WP_20170502_22_07_10_Pro

100% Grenache blanc

La robe est légèrement dorée. Le nez ouvert évoque les fruits blancs ( poire), les fruits exotiques, nuancés de notes d'anis, de laurier, et de légères épices. La bouche est charnue, veloutée, ronde et fruitée. La finale d'une bonne allonge laisse apparaître une légère fraîcheur sous-jacente, elle offre une bonne expression aromatique sudiste, avec pour la ponctuer, une légère amertume de peaux de fruits. Note plaisir 15



Cave des Vignerons de Rochegude : Côtes du Rhône-Villages : Cuvée du Président 2014

La robe est très soutenue à assez profonde, de couleur rubis. A l'aération se dévoilent des arômes de fruits noirs, un peu évolués et légèrement confits, avec des notes un peu épicés et légèrement brulées. La bouche est astringente, avec des tannins assez saillants, un manque de chair, et des fruits assez discrets. La finale est courte, très asséchante et végétale. Non noté

WP_20170502_22_07_18_Pro

Espagne : Miguel Torres : Priorat : Salmos 2013

WP_20170502_22_07_25_Pro

Grenache : 40%, Carignan : 40%, Syrah : 20%, élevage en barriques de chêne français

La robe est profonde de teinte sanguine. L'olfaction expressive , évoque les cerises mûres, les petites baies noires, les épices variées, avec des notes d'herbes méditerranéennes, de cacao et légèrement fumées. La bouche est fruitée, dense et concentrée sans outrecuidence, bien tenue par des tannins fins délicatement enrobés par une chair veloutée. La finale est allongée, d'un bon maintien, équilibrée et aromatique, avec une petite pointe d'élevage. Note plaisir 15,5



Espagne : Priorat Celler Cecilio l'Espill 2012

WP_20170502_22_07_29_Pro

Grenache 65%, Carignan 35%, élevage en barriques de chêne français

La robe est profonde, avec une liseré de couleur sanguine au bord du verre. Le nez d'une bonne intensité offre des arômes de petites baies noires (cassis et baies de sureau), de cerises, de boite à épices, d'herbes aromatiques, de chocolat, et de légère notes fumées. La bouche est élégante, charnue, veloutée, et très fruitée, ample et très pleine dans son centre. La finale d'une bonne allonge est soutenue, dotée d'une palette aromatique avenante, d'une fraîcheur perceptible, avec une légère amertume due à un élevage pas encore entièrement fondu. Note plaisir 15,5



Haut-Médoc : Château Reynats 2009

WP_20170502_22_07_33_Pro

La robe est assez profonde , de couleur rubis au bord du disque. L'agitation libère des arômes de cassis, de cerises, de légères épices, et de poivron plus vert que rouge. L'attaque est assez souple, la bouche est tenue par des tannins fermes, très finement enrobés (presque granuleux), et elle est dotée de fruits discrets. La finale est très tannique, peu fruitée, astringente, amère et végétale. Non noté


WP_20170502_22_07_40_Pro

Posté par Daniel S à 00:05 - Dégustations éclectiques - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire