Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

06 février 2017

Haut-Médoc : Sociando-Mallet 1999 et Belle-Vue 2008

Voici les commentaires de deux vins dégustés récemment. Ils ont été goûtés en bouteille, sans mise en carafe, ouverte une bonne heure avant la première dégustation et redégustés le lendemain.

Sociando-Mallet 1999 offre une bonne approche le premier jour, sans être complètement épanoui, le lendemain il se livrera davantage, sans proposer encore un plaisir optimum. Il faudra l'attendre cinq ans pour qu'il gagne en complexité aromatique, avec une légère aération avant le service. Il confirme la remarquable longévité des vins de ce Château. Je n'ai pas observé de notes végétales dans cette bouteille.

La bouteille de Belle-Vue 2008 s'est bien goûtée, dès la première dégustation, sans avoir atteint encore son plateau de maturité. L'élevage qui reste assez discret devra finir de se fondre pour apporter le meilleur plaisir au dégustateur. La présence de 20% de Petit Verdot lui confère un net caractère épicé qui caractérise sa signature.

 

 

 

P1060616

Haut Médoc : Sociando-Mallet 1999

La robe est profonde, avec un liseré de teinte sanguine, sans signe d'évolution. Le bouquet est bien ouvert avec des arômes de fruits noirs (cassis et baies de sureau), d'épices douces, et des notes d'aiguilles de pins et de léger sous-bois. La bouche est assez puissante, les tannins sont enrobés par une chair délicate et veloutée, le centre est charpenté et fruité. La finale est allongée , fraîche, tenue par des tannins fermes, au contour poli, et d'une bonne persistance aromatique. Noté 15,5, voire un peu plus dans à maturité, note plaisir 15

 P1060615

Haut-Médoc : Belle-Vue 2008

La robe est assez profonde à profonde avec des reflets de couleur sanguine à pourpre. Le nez expressif évoque les petits fruits noirs (dont le cassis), les épices variées bien présentes, les fleurs mauves, avec des notes de cerises et un léger élevage pas encore entièrement fondu bien en retrait. La bouche est veloutée, délicatement charnue, plus pleine et plus dense dans un milieu de bouche fruitée. La finale est allongée d'un bon maintien, fraîche et persistante. Noté 15,5, note plaisir 15

P1060614

Posté par Daniel S à 00:05 - Bordeaux Rive Gauche - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire