Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

29 décembre 2016

Pessac-Léognan : Carbonnieux (rouge) 2006 et Albert Mann : Gewurztraminer : vendanges tardives : Altenbourg 2008

Le Carbonnieux 2006 a été apprécié sur un Brillat Savarin, légèrement affiné.

Toutefois, le vin a été anticipé sur les palombes, en parallèle avec les deux autres rouges commentés dans le billet précédent, puis dégusté seul entre le plat et le fromage.

Ce fromage a pour particularité de bien s'accorder avec des vins rouges. Il faut reconnaître que les vins blancs sont d'ordinaire des compagnons idéals, mais il faut admettre que le Brillat se marie très bien avec un vin de Bordeaux, et ce, à tous les stades de l'affinage.

Ce fromage est d'une conception pratiquement analogue au Chaource, il est juste moins crémeux, car il n'est pas travaillé à partir de la triple crème de lait. Nos lecteurs savent que nous optons tantôt pour le Saint Nectaire voire le Chaource si l'on ajoute un Bourgogne.

Le dessert est un sabayon de fruits rouges au Sauternes.

J'ai ajouté des lamelles de mangues fraîches dans le Sabayon.

 

WP_20161220_14_06_29_Pro

 

 

 

Pessac-Léognan : Carbonnieux 2006 (rouge)

WP_20161220_14_05_54_Pro

vin transvasé dans une bouteille et remis dans sa bouteille d'origine

La robe est assez profonde, de couleur sanguine à rubis. L'olfaction est nette et ouverte avec des arômes de cassis, de cerises de légères épices, avec des notes florales et d'élevage. L'attaque est très veloutée, le vin se développe dans un corps fusiforme, finement charnu et fruité. La finale est allongée, fraîche, tenue par des tannins plus fermes, fruitée, et florale avec des notes d'élevage pas encore fondu, qui provoquent une légère sensation d'amertume. Noté 15,5, note plaisir 15

 

Alsace : Albert Mann : Gewurztraminer : Vendanges Tardives : Altenbourg 2008

WP_20161220_14_06_06_Pro

le vin a été mis en carafe avant le service.

Le nez pur et intense évoque les fruits jaunes ( pêches et abricots légers) les épices orientale (safran et gingembre) avec des notes de roses et de miel fin. La bouche est charnue, très veloutée à pulpeuse, ample , dense, d'une élégante concentration, rehaussée de très expressifs et délicieux fruits finement épicés. La finale est longue, harmonieuse ( fraîcheur perceptible), précise, pure, très persistante, et complexe. Noté 18, note plaisir 17,5

Posté par Daniel S à 00:01 - Accords mets/vins - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire