Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

05 mars 2015

Domaine de l'Agapé : Riesling Rosacker 2012 et Marcel Deiss : Engelgarten 2000

Nous avons ouvert un Riesling Rosacker 2012 du Domaine de l'Agapé pour accompagner des noix de Saint Jacques snackées. Le vin a été mis en carafe une heure avant la dégustation. Ce vin est une très belle réussite dans ce millésime, et se goûte sec. Le Rosacker, qui surplombe la commune d'Hunawirh, s'étage entre 260 et 330 mètres d'altitude et est exposé est-sud-est, son sous-sols est constitué de calcaire,  et d'argile du Muschelkalk supérieur et de dolomies ( calcaire magnésien : CaMg(CO3)2 ) de la Lettenkohle ( Trias moyen germanique). C'est un des grands crus parmi les plus qualitatifs pour le cépage Riesling en Alsace.

La bouteille d' Engelgarten 2000 de Marcel Deiss, dégustée deux fois au même niveau a été servie avec une blanquette de veau, l'accord a bien fonctionné. Engelgarten est un terroir chaud de graves, jouxtant les village de Bergheim, l'encépagement est une complantation de Riesling, Pinot gris, Pinot Beurot, Muscat et Pinot noir. Le vin, de construction allongée, n'a pas une longueur ( sans être court) en adéquation avec l'attaque et le milieu de bouche. D'après les prescriptions du domaine, il a peut-être été trop attendu. C'est tout de même très bon globalement.

 

P1010829

P1010859

Alsace : Domaine de l'Agapé : Riesling Rosacker 2012

P1010828

La robe or clair est brillante, le nez pur et expressif évoque le citron, l'orange, les fleurs sauvages, avec des notes de naphte léger et de légères épices. L'attaque est charnue, le vin se développe, avec une matière serrée, veloutée, pure, dans un centre énergique et dense, agrémenté de fruits mûrs soutenus. La finale est allongée, nette, précise, tonique, harmonieuse, persistante (fruits, fleurs, légères épices) et très saline, Noté 17, note plaisir 16,5

Alsace : Marcel Deiss : Engelgarten 2000

P1010860

La robe offre une teinte or soutenue à légèrement ambrée, l'olfaction est nette et bien ouverte, avec des arômes naphtés, de safran, de cumbawa, de mandarines, d'oranges (pulpe et peau), et des notes fumées. La bouche est très charnue, presque grasse en attaque, puis le vin s'allonge, tenu dans un milieu de bouche par une colonne vertébrale acide mûre, soulignée par des saveurs d'agrumes expressives. La finale d'une allonge convenable est fraîche, aérienne, persistante (saveurs décelées à l'olfaction), saline, avec une faible sensation de sucres résiduels.  Noté 15,5 même note plaisir

Posté par Daniel S à 00:01 - Les vins d'Alsace - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire