Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

13 novembre 2014

Lirac : Domaine de la Mordorée : La Dame Rousse 2007 et Châteauneuf du Pape : Charvin 2000

Deux vins du Rhône sud  sont commentés aujourd’hui. La bouteille de Lirac « La Dame Rousse » 2007 du Domaine de La Mordorée a été mise en carafe deux heures avant la dégustation, et goûté sur une durée de 24 heures. Le vin s’est montré fort plaisant dès la première dégustation et l’est resté le lendemain. Une grande réussite pour cette cuvée, dans ce superbe et riche millésime 2007.

La lecture d’avis et de commentaires d’amateurs laissaient entendre qu’il fallait boire le Châteauneuf du Pape Charvin 2000 car il commençait à se fatiguer. J’ai donc ouvert une bouteille de ce vin pour voir ce qu’il en était. La bouteille a été épaulée deux heures avant la première dégustation, puis terminée le lendemain, après avoir été placée dans une cave à 13°C , sans être rebouchée. Le vin est très séduisant dès la première dégustation, il gagne en allonge, avec encore plus d’harmonie le lendemain, et montre combien il est nécessaire de laisser vieillir les vins de Châteauneuf du Pape pour que s’estompe la légère sensation d’alcool perçu dans les vins jeunes des millésimes solaires.

P1010160

Lirac : Domaine de La Mordorée : La Dame Rousse 2007

P1010167

La robe est assez profonde à profonde de couleur sanguine à reflets violines. Le nez net et expressif évoque les cerises bien mûres, un léger cassis, les herbes aromatiques (thym dominant) le clou de girofle, avec des notes épicées et légèrement cacaotées. L’attaque est quasiment soyeuse, les tannins fins et mûrs enrobés d’un chair de aloi se trament dans un centre plein et ample, agrémenté de cerises légèrement kirschées. La finale est allongée, soutenue d’une agréable douceur tactile (tannins un rien plus sensibles) d’un bon équilibre, très persistante grâce aux intenses saveurs perçue à l’olfaction. Noté 16, même note plaisir.

Châteauneuf du Pape : Charvin 2000

P1010161

La robe est soutenue, de couleur rubis, légèrement évoluée au bord du disque. Le bouquet est séduisant et intense, avec des arômes de cerises légèrement kirschées, de fraises, de cuir, d’herbes de Provence, de chocolat, et des notes légèrement giboyeuse, de cuir, et florales (roses). L’attaque est séduisante, quasiment soyeuse, avec des tannins très distingués enrobés d’une chair délicate ; les sensations sont ascendantes, le milieu de bouche est plein et d’une bonne densité, rehaussé d’intenses et purs fruits épicés. La finale d’une bonne allonge est finement texturée, élégante, d’un bon maintien,  harmonieuse, et complexe (attrayantes saveurs décelées à l’olfaction), avec une pointe de menthol en ultime sensation. Noté 17, même note plaisir

P1010164

Posté par Daniel S à 00:01 - Rhône Sud - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire