Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

16 avril 2007

Primeurs 2006 : Fronsac et Canon-Fronsac (1)

Tout le monde connaît l’équation élémentaire des hydrologues : Précipitations = infiltration+ ruissellement+ évapotranspiration. Dans le cas de fortes précipitations, il est nécessaire, pour la vigne, que les facteurs infiltration et ruissellement fonctionnent à plein. Les vignobles positionnés sur le plateau calcaire, fissuré, diaclasé, et légèrement karstifié par endroit, étaient en situation favorable, comme ceux situées sur les pentes du plateau. Voilà pourquoi le millésime 2006 est réussi (chez les  meilleurs) à Fronsac et Canon- Fronsac

La Rousselle

La robe est foncée au centre de verre, le nez est assez discret mais élégant, avec ses parfums de mûres, cerises, cannelle, le vin entre  en bouche, assez velouté, bien tramé, les saveurs fruités sont appétissantes, le milieu de bouche légèrement en relief, donne beaucoup d’allure au vin qui finit long, parfumé, minéral, avec des tannins certes plus fermes, mais sans excès 89-91

Richelieu

Le nez, net et frais évoque la cerise, et un peu le cassis, l’entrée en bouche laisse apparaître des tannins bien travaillés, sans angles, le vin ne faiblit pas  en milieu de bouche, et laisse apparaître des fruits de qualité, les tannins se raffermissent un peu, pour donner une finale un peu austère, mais parfumée 88-89

Haut Ballet

A l’olfaction, le vin libère de fins arômes de petites baies rouges, d’une bonne fraîcheur, l’entrée en bouche, est assez ronde, dans son toucher tannique, les saveurs fruitées sont assez précises, la trame tannique est un peu plus ferme, en milieu de bouche, ce qui charpente le vin ; la finale, d’une bonne persistance, un peu dure, conserve un beau fruit 88-89

Vrai Canon Bouché

Le nez est expressif et enivrant  par la pureté aromatique des fruits: violettes, mures et cerises noires, la bouche est riche, avec des tannins serrés, des saveurs gourmandes, tout au long de la dégustation, le milieu est assez dense, les tannins sont plus fermes, la finale est assez puissante, longue, avec du goût, fraîche, sans excès tannique 90-92  

Posté par Daniel S à 00:02 - Primeurs 2006 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire