Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

15 avril 2007

Primeurs 2006 : Les Saint Emilion à l'UGC (4)

Pour terminer cette dégustation de l’UGC à Larmande, je vous propose les meilleurs fleurons des sous-sols calcaires (à astéries) ou argilo-calcaires (avec des argiles de plateaux  ou de pentes plus ou moins épaisses), la plupart de ces vins ont une signature minérale assez bien définie, ils sont,  comme vous le verrez, globalement de grande qualité

Angélus  dégusté deux fois

Dans les dégustations primeurs, j’ai toujours beaucoup de difficultés à goûter ce vin, tant les échantillons sont variables.

Les commentaires sont ceux de la deuxième dégustation.

Le nez est assez expressif, avec des fruits de qualité et mûrs: violettes, cerises noires, accompagné d’arômes de café  un peu grillé, l’entrée en bouche laisse apparaître des tannins racés et de belles saveurs fruitées, le milieu n’est pas très ample (léger relief) avec des saveurs un peu moins nettes, les tannins commencent à durcir, la finale est assez astringente, et assez boisée, les fruits sont en retrait En faisant preuve d’optimisme 89-92? Un vin à revoir.

Trotevieille

La robe de profondeur moyenne, évolue vers des teintes  sanguines, le nez est délicat et subtil avec des arômes de cerises rouges et de groseilles, accompagné de légers arômes de café, la bouche est souple, fraîche, avec des tannins assez fins et plutôt ciselés, le vin est assez longiligne, avec des saveurs de fruits frais, et minérales (calcaires) qui se prolonge dans une finale élégante, équilibrée et d’une bonne persistance.  90-92

Troplong Mondot

La robe est profonde, au centre du verre , le nez est fougueux, et assez enivrant, avec de beaux arômes de violettes, de mûres, de cassis, d’épices, et quelques notes d’élevage, la bouche est riche, avec des tannins serrés et assez compacts, au toucher assez velouté , en entrée de bouche, le milieu est bien construit en volume, et en ampleur avec des fruits mûrs, la finale est tannique (sans astringence,ni amertume ), longue, épicée, réglissée, et des fruits noirs opulents. Un très beau vin extrait, mais dans les limites du millésime. 93-95

Clos Fourtet

La robe est d’une profondeur moyenne, le nez est fin, élégant et précis : violettes, mûres, cerises, fines épices, la bouche est gourmande, et d’une très belle justesse tannique (grains fins et veloutés), le milieu est savoureux et charnu, légèrement en relief, la finale est persistante, fraîche, aérienne, aux fruits nets et frais, avec sa touche calcaire un peu salée. Un vin en adéquation avec le millésime et le terroir. 92-93+

Larcis Ducasse

Le nez est subtil, d’abord floral (plus pivoine que violette), accompagné de mûres écrasés et de notes de cannelle, la bouche est racée, avec des tannins ciselés d’une grande douceur, entrée de bouche, le milieu est bien structuré, un peu plus compact que Fourtet, la finale est nette pleine de fruits, des tannins sont un peu plus fermes (mais sans aucune rigidité), avec des notes calcaires, et beaucoup de goût 92-94


Pavie Macquin

La robe est assez profonde, le nez un peu discret, mais après agitation des arômes de fruits à parfaite maturité ( mûres et cerises noires ) apparaissent, La bouche est riche, avec des tannins serrés, et assez veloutés, en entrée de bouche, la puissance naturelle des argiles structures parfaitement le milieu de bouche, avec de l’ampleur (un des milieu les plus plein parmi les vins goûtés dans cette campagne ), du gras qui enveloppe les tannins, et des fruits très intenses, la finale est longue ,un peu plus tannique, avec du peps, ( très Pavie Macquin, en somme ) épicée, fraîche, un peu saline, riche en saveurs 93-95

Posté par Daniel S à 00:07 - Primeurs 2006 - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires


  • Larcis Ducasse

    Même si j'ai été déçu par Clos Fourtet auquel je suis fidèle, mais il aura une nouvelle chance bientôt, je suis en accord avec toi sauf pour Larcis Ducasse que j'ai dégusté deux fois et que j'ai trouvé dur et sans charme... La lune ?

    Posté par Baraou, 17 avril 2007 à 11:00
  • Larcis Ducasse

    Je l'ai goûté 2 fois, et bien les 2 fois, mais ce n'était pas en même temps que toi.
    Grace à toi , je vais faire une troisième tentative!!!

    Daniel

    Posté par Daniel S, 17 avril 2007 à 20:50
  • Daniel , je te rejoins sur Pavie Macquin mais pour Larcis Ducasse , je l'ai trouvé sans charme , il manque vraiment de complexité . Cette année , j'ai été impressionné par La Mondotte ( il a dominé cette dégustation ) Pavie Macquin remarquable et contrairement à Mr Baraou , j'ai apprécié Clos Fourtet ( pas de creux en bouche , un vin élégant , des tannins serrés et de belles notes " ardoises " ...minéralité en fin de bouche ..c'est mon style de vin . Et pour terminer , une mention spéciale pour Tour Figeac . J'ai noté une belle attaque , une fin de bouche avec des notes de sésame grillé ..c'est très beau et tout en délicatesse !! Tu féliciteras de ma part , le géniteur de ce magnifique vin .
    Sinon , si je dois retenir un seul vin ...c'est Tertre Roteboeuf . Pour les vins de l'école Derenoncourt , La Prade-Le Pin Beausoleil- Puygueraud " George "-Gree Laroque sont de belles réussites avec toutefois une petite déception pour Domaine de L'A ( boisé trop marqué et assèchant ...même reproche sur le 2002 dégusté à la Cave S A . J'ai également retrouvé des notes " savonneuses ", retrouvées également sur le Canon Fronsac " Vrai Canon Bouché ".
    Amicalement . Jean Luc .

    Posté par Milleret Jean Lu, 22 avril 2007 à 14:02

Poster un commentaire