Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

25 novembre 2018

Drappier: La Grande Sendrée 2008, Louis Sipp Riesling Kirchberg de R : 2007, Dauvissat : Forest 2007, Boulay : Monts Damnés 2010

Notre ami Joseph nous invite comme chaque année à son anniversaire au Château Fleur de Roques, plus exactement dans son restaurant La Table de Margot. Voir ici le site : Château Fleur de Roques

 

Nous sommes toujours très enthousiastes car la cuisine est remarquable. Elle met en valeur notre gastronomie, et elle bénéficie d'une attention particulière pour sa sommellerie, pour la raison que notre hôte Joseph est un amateur éclairé, particulièrement doué en accords mets/vins et il a la générosité de nous faire découvrir de très jolies bouteilles, toujours mises en valeur par le plat qui les accompagne.

Pour débuter, nous avons des mises en bouche originales, des sortes de mini-wraps au poivron rouge. En dépit de la force des saveurs de cette entrée en matière, le champagne ne s'en laisse pas compter. Il est particulièrement épicé, doté de subtiles notes de pain d'épices et son caractère rassis lui donne une excellente assise. 

Les vins commentés ce jour sont ceux qui ont accompagné les mises en bouche, et les trois entrées  :

Dans l'ordre, un foie gras et gambas au jus de wisky, agrumes et poivre de tinut

P1090172

Tartare de chair de crabe à l'estragon et citron vert

 


P1090173

Puis un pavé d'espadon mi-cuit, fine tranche de lard italien

P1090175

 

Les vins sont dégustés à l' aveugle, et servis en carafe

Champagne : Drappier : La Grande Sendrée 2008


P1090186

Assemblage : Pinot noir 55%, Chardonnay 45%

La robe or assez vif est brillante et traversée par un cordon de bulles fines. Le nez séduisant et expressif évoque l'orange, la pêche, la verveine, l'amande, et de fines viennoiserie. La bouche est fraîche, avec une chair bien formée et veloutée sous-jacente, vineuse dans un centre bien rempli rehaussé de fruits variés éloquents. Une fraicheur de bon aloi allonge et étire une finale, dynamique, expressive, assez complexe et saline. Noté 17,5, note plaisir 17



Alsace : Louis Sipp : Riesling Kirchberg de Ribeauvillé 2007

La robe offre une teinte or vif. Le nez bien ouvert évoque le naphte , l'orange , le citron avec des notes d'infusions et une pointe d'épices. La bouche est très charnue, veloutée , presque grasse, dans un centre ample et fruité. La finale d'un bon maintien est fraîche , allongée, expressive, avec une touche saline. Noté 16, même note plaisir.


P1090187

Chablis : Vincent Dauvissat : Premier Cru Forest 2007

La robe or vif est brillante. Une réduction grillée s'estompe en partie à l'aération et fait place à des arômes d'agrumes, d'une touche de fruits blancs, et de fleurs jaunes avec des notes d'asperges. La bouche offre une construction longiforme, droite finement charnue et fruitée. La finale est élancée, dynamique, fraîche, pas encore complètement épanouie dans son expression aromatique. Noté 16, voire un peu plus sur un vin à maturité, note plaisir 15,5



Sancerre : Gérard Boulay : Monts Damnés 2010

P1090188

La robe a une couleur jaune pale, avec des reflets or fin. L'agitation accentue des arômes d'oranges, de fruits de la passion, de camomille, et de fleurs séchées, avec des notes fumées et légèrement épicées.  La bouche est charnue veloutée, ample, et dense dans un milieu de bouche rehaussé de fruits éloquents. La finale est longue, harmonieuse, tonique, complexe, avec d'élégantes notes fumées et salines pour la ponctuer. Noté 17, note plaisir 16,5

Posté par Daniel S à 22:30 - Dégustations éclectiques - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire