Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

27 octobre 2016

Suite du dîner avec des vins de Châteauneuf du Pape : Clos des Papes 2006 et Vieux Télégraphe 2005

Nous passons maintenant au plat principal, autour duquel d'ailleurs, même les mets ont été pensés de façon à éviter toute redondance de saveurs.

Nous présentons de la joue de boeuf confite à la réglisse. La recette est essentiellement basée sur la durée de la cuisson ( 12 heures à 100°) et l'adjonction au moment où les saveurs seront suffisamment imprégnées de la réglisse.

En accompagnement, quelques figues poêlées au miel, mais au préalable elles ont été cuites dans une réduction de vin rouge épicé. D'une certaine manière c'est un chutney revisité.

P1060196

Deux châteauneufs sont appelés du contingent pour s'allier avec le plat. Les deux sont très typés et les discussions n'ont pas tellement été sur l'accord en tant que tel, mais plutôt sur la structure du Châteauneuf.

Picsart2016-26-10--14-20-30 (2)

 

 

 

WP_20161026_14_11_36_Pro

 

Châteauneuf du Pape : Clos des Papes 2006

WP_20161026_14_11_19_Pro

 

La robe est assez profonde,avec une liseré de couleur pourpre légèrement décoloré au bord du verre. Le nez expressif évoque les cerises kirschées, les épices variées, avec des notes de cassis, de léger pruneau, et de chocolat. La bouche est charnue, velouté plus large et ample dans un centre assez dense relevé de fruits épicés. . La finale d'une bonne allonge, avec des tannins un peu impressifs est équilibrée et persistante, avec une petite pointe d'astringence. Noté 16, note plaisir 15,5

 

Châteauneuf du Pape : Vieux Télégraphe 2005

WP_20161026_14_11_24_Pro

La robe est assez profonde de couleur sanguine à pourpre. Le bouquet est jeune et d'une bonne intensité évoque les cerises mûres et finement kirschées, de petites baies noires ( sureau), de boite à épices, avec des notes d'herbes aromatiques, et chocolatées. L'attaque est nette, des tannins fins mûrs et serrés se trament dans un corps dense, délicatement charnu, et d'une élégante concentration, agrémenté de fruits purs et expressifs. La finale est longue, avec des tannins un peu plus fermes restant enrobés, bien équilibrée et persistante. Note potentielle 17,5 note plaisir 16,5

 

WP_20161026_14_11_14_Pro

 

Posté par Daniel S à 00:01 - Accords mets/vins - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire