Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

25 janvier 2016

Côtes de Bourg : Clos Alphonse Dubreuil 2008 et Fronsac : La Rousselle 2010

Nous avons débouché une nouvelle bouteille du Clos Alphonse Dubreuil (Côtes de Bourg) 2008. Le vin a été dégusté en bouteille épaulée une heure avant la première dégustation et goûté sur une durée de 48 heures pour le reste du contenant. Lors d'une dégustation à l'aveugle, ce vin marqué par des notes végétales n'avait pas séduit les participants. Cette bouteille n'a pas été plus convaincante, avec des notes végétales toujours présentes, et des amertumes en finale dues à un élevage pas encore fondu, il faudra patienter trois ou quatre années supplémentaires pour que cette amertume s'estompe, et qu'un équilibre plus satisfaisant s'installe. Nous sommes à un niveau très inférieur au vin du millésime 2010, ultime millésime de cette cuvée.

La bouteille de Château La Rousselle 2010 bue sur une période de 24 heures, sans mise en carafe, montre un vin d'un bon potentiel mais dans une phase intermédiaire, avec un élevage qui est en train de se fondre et qui ne laisse pas s'exprimer pleinement les fruits. Cinq années de cave supplémentaires seront nécessaires pour apporter davantage d'harmonie et de plaisir.

 

Côtes de Bourg : Clos Alphonse Dubreuil 2008

P1030735

La robe est assez profonde avec un liseré de teinte violine. L'olfaction est nette et ouverte avec des arômes de cassis, de cerises, d'épices douces, de violettes accompagnés de notes végétales et d'élevage assez discret. La bouche est souple longiforme, dotée d'un corps fuselé habillé d'une chair fine et fruitée. La finale d'une bonne allonge est fraîche, persistante ( fruits et épices ) avec des notes d'élevage et végétales qui donnent une nette sensation d'amertume. Note potentielle 14/14,5, note plaisir 13

 

 

P1030736

 

Fronsac : La Rousselle 2010

La robe est assez profonde, avec des reflets de couleur sanguine à violine. Le nez assez expressif évoque les cerises noires, la boîte à épices, avec des notes florales, d'encens, de thé fumé, et d'élevage en arrière plan en train de se fondre. L'attaque est veloutée, les tannins mûrs se trament dans un corps bien formé et dense souligné par des épicées variées et des fruits plus discrets. La finale est allongée, fraîche, assez musclée et autoritaire (tannins plus fermes mais enrobés), avec une palette aromatique dominée par des épices douces,et un élevage pas encore fondu qui masque en grande partie les fruits. Note potentielle 15,5 voire un peu plus, note plaisir 13,5

 

 

Posté par Daniel S à 00:01 - Bordeaux Rive Droite - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires


  • Confirmation que dans un millésime délicat, qui appelle de vrais choix courageux d'attente de maturité et/ou de vinifications adaptées aux faiblesses du moût, certains n'hésitent pas à appliquer les mêmes recettes qu'en cas de millésime favorable. La sanction végétale et de dureté en bouche est rarement loin... Soulignons aussi la qualité de travail intuitif et adapté aux spécificités du millésime de nombreuses propriétés bordelaises! En 2008, le millésime était je crois exemplaire pour valider les qualités des vinifcateurs qui cherchent à comprendre et accompagner leur moût plutôt que de leur imposer une recette stéréotypée... Enfin, n'est-il pas illusoire d'espérer d'un vin de 8 ans qui présente de l’âpreté et de l'amertume qu'il s'assagisse au bénéfice de l'harmonie voire de l'équilibre? Un doute certain est permis... Merci pour ces témoignages de dégustation éclairants!

    Posté par Quitou, 25 janvier 2016 à 13:47
  • La Rousselle 2010 est dans une phase intermédiaire, je ne me fais guère de souci pour son avenir
    Par contre le Clos Alphonse Dubreuil qui comporte un pourcentage important de Cabernet Sauvignon n'a pas le terroir ( sols et sous-sols : argiles rouges sur calcaires) favorable pour faite mûrir complètement le Cabernet Sauvignon dans les millésimes à caractère océanique

    Posté par DanielS, 25 janvier 2016 à 16:48

Poster un commentaire