Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

13 octobre 2009

Un repas-dégustation phénoménal (8)

En 1986, l’été fût chaud et sec, à tel point que début Septembre la vigne connaissait sur les sous-sols les plus siliceux et peu riches en argile des blocages de maturité, les premières pluies de la mi-septembre furent, en ce sens, favorables à la vigne. L’énorme orage (cyclonique) qui s’abattit, le 23 septembre, avec des trombes d’eau, sur Bordeaux, les Graves et la rive droite fût très préjudiciable au vignoble, apportant de la dilution aux raisins des propriétés qui ont vendangé juste après l’orage. Le nord Médoc fut épargné, et les trois semaines de beaux temps qui suivirent ce violent orage permirent aux Cabernets Sauvignon de murir dans d’excellentes conditions. Les vendanges de ce cépage réalisées entre le 10 et 17 Octobre ont donné des vins splendides, voire d’anthologie, comme ce quasi intemporel Mouton Rothschild 1986.

Pauillac Mouton Rothschild 1986

La robe, d’une grande jeunesse, est très foncée, profonde, au centre du verre, avec un liseré de couleur sanguine, nuancée de violine au bord du disque, l’olfaction d’une bonne intensité, est nette, subtile dans l’association des parfums, cassis et myrtilles écrasée, boites à épices, cèdre, havane froid, résine, et des notes d’humus ; le vin impose une puissance tout naturelle dès l’attaque, les tannins offrent une structure dense, et un maintien ferme, les grains sont enrobés par un chair serrée qui contribue à donner une énorme présence au vin en milieu de bouche, les fruits sont frais mûrs et d’une grande pureté, l’ensemble est parfaitement mis en relief par un acidité gustative d’une grande justesse, la très longue finale, est déjà riche dans la complexité aromatique, intense, avec des tannins de grande classe, les épices répondant aux fruits avec un juste équilibre. Noté 19, et vers la note absolue dans 10 à 15 ans

Posté par Daniel S à 00:03 - Bordeaux Rive Gauche - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires


  • Wow.. Un vin à placer parmi ton Panthéon personnel?

    Posté par Alain Bringolf, 13 octobre 2009 à 08:50
  • Oh que oui , Alain, j'ajoute avec Léoville Las Cases 1986.
    Je ne sais pas si je pourrai avoir la possibilité de rédéguster ce Mouton dans 15 ans, mais ceux qui le pourront avec une bouteille bien conservée sauront alors ce qu'est la quintessence d'un immense Pauillac, avant ceux de l'ère moderne.

    Daniel

    Posté par Daniel S, 13 octobre 2009 à 13:40

Poster un commentaire