Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

12 octobre 2009

Un repas-dégustation phénoménal (7)

Quelques rappels élémentaires, avant de commenter les deux vins de cette rubrique. Les cépages autorisés, dans l’appellation «  Cote-Rôtie » sont  la Syrah et le Viognier ( maximum 20%). Les vignerons se permettent quelques variations au sein de cette fourchette.

Le vignoble de la Côte-Rôtie est planté sur des pentes pouvant atteindre 60% Ses sols et sous-sols sont constitués de micaschistes avec une présence assez forte de minéraux ferrugineux pour la Côte Brune et de gneiss oeillés et de granites pour la Côte Blonde.Les vignes de La Turque sont plantées sur des micashistes altérés en argile riche en fer, avec quelques lambeaux silico-calcaires . La Mouline est une Côte Blonde avec un sol formé de gneiss et recouverts de loess calcaire

Côte-Rôtie : Guigal La Turque  2004

La robe est soutenue, de couleur violine au bord du verre, le nez évoque avec une bonne intensité des parfums de poivre, de cassis, d’olives noires, et des notes de réglisse, et d’élevage encore présent, beaucoup d’élégance dans le dessin des tannins, au contour velouté, des fruits frais et mûrs soulignent un centre bien construit, dans la dimension du millésime, aux tanins finement enrobés,  beaucoup de fraicheur dans une finale étirée, d’une belle pureté aromatique aux saveurs de petites baies noires et d’épices salivantes, avec des notes sanguines en ultime sensation. Noté 17+

Côte-Rôtie : La Mouline 1999

La robe est profonde avec des reflets de couleur rubis à sanguine, le vin se livre peu à peu dans le verre, à l’agitation, avec générosité, et précision  dans la palette aromatique : cassis et mûres écrasées, épices (dont le poivre) , herbes séchées, et des notes d’olives noires, très belle matière dès l’entrée en bouche, les tannins sont fins serrés et élégants, au grain velouté à soyeux, les fruits sont mûrs et intenses, le milieu de bouche est plein dense, les tannins sont racés, savoureux, la longue finale, intense déjà complexe dans son expression aromatique, harmonieuse dans la juxtaposition des saveurs, est fraîche, équilibrée, minérale, saline, dans son ultime expression Noté 18,5+

Posté par Daniel S à 00:02 - Rhône Nord - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires


  • La Mouline 99:Quel velouté!Quelle densité!Et quelle finale interminable!Miam!

    Posté par Laurent Saura, 12 octobre 2009 à 07:37
  • La Mouline 1999

    Parfaitement Laurent, tout ce que l'on est en droit de rechercher dans un vin exceptionnel et dans ce fabuleux millésime qu'est 1999, en Rhône nord.

    Daniel

    Posté par Daniel S, 12 octobre 2009 à 07:57
  • Tiens.. je serai curieux d'avoir ta critique comparative par rapport à la Brune & Blonde 1999 partagée avec toi..

    Posté par Alain Bringolf, 16 octobre 2009 à 17:48
  • Alain,
    J'ai trouvé une acidité assez soulignée sur la Brune et Blonde 1999, que tu m'as servie à l'aveugle; ce qui m'a fait aller vers un autre millésime.Cette Brune et Blonde ne peut être comparée, en terme de strucure et de chair, ni à une Mouline 1999, ni à un château d'Ampuis 1999 ( une remarquable bouteille, aussi).

    Daniel

    Posté par Daniel S, 17 octobre 2009 à 17:21

Poster un commentaire