Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

14 septembre 2016

Saint Emilion : Denis Barraud : Les Gravières 2012 et 2010

Lors de notre visite dans ses chais de Branne, pendant les portes ouvertes de Saint Emilion, au mois de mai dernier, Denis Barraud nous a proposé une remarquable dégustation axée sur de nombreux millésimes de sa cuvée «  phare » Lynsolence commentés et relatés ici ( 29 juin 2016).

denis barraud 5

Nous avions débuté la dégustation par deux millésimes (2012 et 2010) de la cuvée Les Gravières (Saint Emilion) qui n'avaient pas été évoqués précédemment et que je commente aujourd'hui.

Cette cuvée (100% Merlot) est issue d'un vignoble de 4,5 situé sur la commune de Saint Sulpice de Faleyrens, et planté sur des sols sablo-graveleux et de graves profondes reposant sur un substrat de crasse de fer et d'argiles. Les rendements sont de l'ordre de 35 hectolitres par hectare. Les vignes sont âgées d'environ 45 ans, avec une densité de plantation de 5500 pieds à l' hectare. Les vendanges sont manuelles, suivies d'un tri rigoureux sur table. L'élevage dure 16 mois avec 100% de barriques neuves.

 

 

chez denis (2)

 

Saint Emilion : Les Gravières 2012

La robe est assez profonde à profonde de couleur sanguine. L'olfaction est bien ouvertes avec des arômes de prunes noires, de cerises, de fines épices douces et des notes de violettes et d'élevage. La bouche est élégante et veloutée, le vin prend de la densité et de la rondeur dans un centre très fruité. La finale est allongée, fraîche, soutenue, et doté d'une séduisante présence aromatique, avec une petite note d'élevage qui se fondra. Noté 15,5/16

WP_20160913_12_19_59_Pro (2)

Saint Emilion : Les Gravières 2010

La robe est profonde presque saturée avec un liseré de teinte sanguine à violine au bord du verre. Des arômes de cerises burlat, de mûres, de boite à épices, de légère réglisse, et d'élevage de qualité ( moka) s'intensifie à l'aération. La bouche est dense, concentrée, avec des tannins enrobés par une chair bien formée, et rehaussée de fruits expressifs. La finale est longue, bien tenue par des tannins serrés restant enrobés, harmonisée par la fraîcheur inhérente au millésime, persistante, avec encore un léger élevage en arrière plan. Noté 16/16,5



Posté par Daniel S à 00:01 - Bordeaux Rive Droite - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire