Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

24 décembre 2012

Dégustations à Bordeaux Tasting (4)

Les lecteurs anglophones pourront lire les chroniques du blog en anglais, avec 72 heures de décalage, ici ( http://www.webflakes.com/diary-of-a-lover-of-the-right-bank.html)

 

Pour clore cette première partie des commentaires consacrés à la manifestation Bordeaux Tasting, sur laquelle nous reviendrons ultérieurement courant janvier, nous vous proposons des vins de Pauillac, dans les millésimes 2006 et 2008. Les vins sont relativement fermés, dans leur expression aromatique, mais les sensations en bouche sont suffisantes pours en apprécier leur devenir. Pour ceux qui auraient la tentation d’ouvrir des bouteilles de ces vins dans un proche avenir, il est préférable qu’ils s’abstiennent pour éviter des désillusions.

 

Pichon Lalande 2008

bouteille pour le blog période noël 004bouteille pour le blog période noël 003

La robe est assez profonde, de couleur pourpre à rubis, le nez, un peu retenu, évoque à l’aération le cassis, la cerises, avec des notes florales. La bouche est longiligne, les tannins sont fins et très élégants, enrobés par une chair veloutée, bien tramés dans une centre serré et d’une bonne consistance, rehaussé de fruits frais. La finale est allongée, fraîche, bien dessinée, avec des saveurs de fruits relativement discrètes. Noté : 16,5/17 . Un vin un peu fermé, qui n’offrira tout son potentiel, que dans une dizaine d’années

 

Lynch Bages 2006

bouteille pour le blog période noël 001bouteille pour le blog période noël 002

La robe est profonde, de couleur sanguine. L’olfaction est peu expressive, mais nette, avec des arômes discrets de fruits noirs, d’épices douces, et d’élevage. La bouche est sérieusement construite, avec des tannins serrés et mûrs au toucher assez velouté, le milieu de bouche est puissant, solidement charpenté, avec des fruits un peu plus expressifs qu’à l’olfaction. La finale est très persistante, fraîche, avec des tannins fermes, mais mûrs, et des saveurs fruitées et épicées plus expressives. Noté 17/17,5 . A oublier en cave une bonne quinzaine d’années.

Posté par Daniel S à 00:01 - Bordeaux Rive Gauche - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire