Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

09 août 2018

Albert Mann : Riesling : cuvée Albert 2013, Saint Emilion : Larcis Ducasse 2013, et Terrasses du Larzac : Montcalmès 2010

WP_20180805_16_50_55_Pro - Copie

 

 

 

Le trio de vins que je commente dans ce billet s'est fort bien goûté. Le vin de Bordeaux a été ouvert au printemps dernier.

Nous n'avions pas ouvert depuis près de trois ans le riesling cuvée Albert 2013 du Domaine Albert Mann. Le vieillissement sous verre lui a apporté un peu plus d'étoffe, et une palette aromatique un peu plus complexe, avec toujours beaucoup de fraîcheur en finale.

Larcis Ducasse 2013 est un vin tout en finesse et en délicatesse, les fruits sont mûrs, le millésime accentue son caractère floral, et la fraîcheur en finale est bien tempérée (sans excès) . Ce millésime ingrat est ici parfaitement interprété.

Montcalmès 2010 est une brillante réussite, c'est un vin complet, avec un élévage sans excès, et une finale fraîche. Il évolue lentement en cave fraîche, et nécessite encore un peu de garde pour en profiter pleinement.

WP_20180805_16_51_02_Pro - Copie

Conditions de dégustation

Les vins ont été goûtés, comme d'habitude, en deux fois : une première dégustation après avoir ouvert et épaulé la bouteille une heure auparavant et une deuxième 24 heures plus tard, après conservation en cave fraîche (bouteille rebouchée).



Les trois vins se sont goûtés à leur meilleur niveau 24 heures après l'ouverture de la bouteille.




Alsace : Albert Mann : Riesling Cuvée Albert 2013

La robe or pale est brillante. Le nez est expressif avec des arômes de citrons, d'oranges, avec des notes florales, et une pointe d'épices. L'attaque est bien en chair et velouté, le vin se développe droit, frais, avec une bonne densité dans un centre fruité. La finale est allongée et étirée par une nette fraîcheur (sans excès), elle est dynamique, aromatique, d'une bonne persistance et saline. Noté 16, même note plaisir.

WP_20180805_16_51_07_Pro - Copie

Saint Emilion : Larcis Ducasse 2013

La robe est très soutenue de couleur violine à pourpre. L'olfaction est bien ouverte et avenante, avec des arômes de cerises mûres, de roses, de légères violettes, et de légères notes de petites baies noires et d'élevage distingué en arrière plan. La bouche est fraîche, délicatement charnue, un peu plus dense dans un corps fuselé, finement texturé, velouté et fruité. La finale est élancée , fraîche, satinée, dotée d'une séduisante palette aromatique fruitée et florale. Noté 15,5/16, note plaisir 15,5


WP_20180805_16_51_21_Pro

Terrasses du Larzac : Montcalmès 2010

La robe est assez profonde de teinte pourpre à sanguine aubord du verre. Le bouquet, d'une bonne intensité évoque le cassis, les cerises, la boite à épices ( dont les baies de Setchuan)), avec des notes florales, de garrigue, et, de café léger (élevage distingué en retrait). La bouche est bien en chair et veloutée, le vin prend de la densité, du corps et de l'ampleur dans un milieu de bouche rehaussé de fruits expressifs. La finale est longue, fraîche (acidité présente) bien tenue par des tannins enrobés, soulignée par une palette aromatique expressive et persistante. Noté 16,5/17, note plaisir 16

 WP_20180805_16_51_18_Pro



Posté par Daniel S à 22:30 - Dégustations éclectiques - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire