Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

20 mars 2015

Dégustation à l'aveugle de vins de la Côte de Beaune : blancs : Premiers Crus (fin)

Cette quatrième et dernière série laisse entrevoir des interrogations sur deux vins dégustés. Puligny-Montrachet Les Combettes 2008 d'Etienne Sauzet n'a pas séduit les dégustateurs présents, pour une très grande majorité. Le nez est un peu réduit, et un élevage soutenu est perçu, la matière est très riche et mûre et donne l'impression d' être un peu surdimensionnée pour le millésime. La dégustation du lendemain n'a montré aucune amélioration. Le participant qui a apporté cette bouteille l'a acquise quelques jours auparavant chez un caviste de Saint Emilion (à un prix indécent). Une mauvaise conservation n'est pas à exclure. La bouteille de Puligny- Montrachet 2010 d'Anne-Claude Leflaive s'est fort bien dégustée ( une appellation village de très grande qualité, dans ce millésime). Le Chassagne-Montrachet 2007 Les Vergers (Premier Cru) de Ramonet  s'est mal goûté ce jour là, le lendemain il était excellent, et 72 heures après la bouche était superbe (charnue, ample, longue). Un vin destiné, semble-t-il, à la garde, et qui aurait eu besoin d'une longue aération pour être apprécié à sa juste valeur.

P1010914

Voici les trois vins qui ont été préférés par les dégustateurs

            1) Bouchard Père et fils ; Meursault Perrières ( Premier Cru) 2008 : noté 17

         2) Vincent Girardin : Meursaut Les Narvaux  2010 : noté 16,70

         3)Anne-Claude Leflaive : Puligny-Montrachet 2010 : noté 16,27



Puligny-Montrachet : Etienne Sauzet : Les Combettes (Premier Cru) 2008

P1010911

La robe est légèrement dorée. Le bouquet est marqué par une légère réduction et par un élevage soutenu qui n'est pas élégant (vanille et pointe de caramel), l'agitation laisse entrevoir des arômes discrets de fleurs et de fruits blancs. La bouche est très charnue, presque grasse, et puissante, richement dotée dans le contexte du millésime, assez fruitée dans son centre. La finale est allongée, pleine, soutenue, d'une bonne fraîcheur soulignée par des saveurs de fruits bien mûrs et des notes épicées. Un vin paradoxal. Noté 15, moyenne du groupe 13,65

 

 

 

 

P1010886



Puligny-Montrachet : A.C Leflaive : millésime 2010

P1010912

La robe offre une teinte or vif. Le nez set séduisant et bien ouvert, avec des arômes floraux (fleurs blanches dominantes) au premier plan, de fruits variés (dont la mandarine et la pêche), d'épices douces (cumbawa), et au deuxième plan un élevage de qualité (noisettes et une très légère brioche). La bouche est pleine dès l'attaque, dotée d'une chair délicate et bien formée, le vin s'allonge, dense, bien tenu par une fraîcheur de bonne aloi, rehaussé de fruits très expressifs. La finale est longue, dynamique, fraîche, harmonieuse, persistante, avec les saveurs décelées à l'olfaction. Noté 16,5, moyenne du groupe 16,27

Chassagne-Montrachet : Ramonet : Les Vergers : Premier Cru 2007

P1010913

 

 

 

La robe de couleur or vif est brillante, l'olfaction un peu réduite (croûte de fromage) s'ouvre sur des arômes floraux assez complexes, de fruits blancs et agrumes, avec des notes de noisettes. La bouche est élégante, assez souple, dans une construction fine et allongée, assez fruitée. La finale est fraîche, un peu comprimée, ce qui en limite l'allonge, fruitée et florale. Noté 14, moyenne du groupe 13,33

 

P1010889

Posté par Daniel S à 00:01 - Vins de Bourgogne - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire