Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

19 mars 2015

Dégustation à l'aveugle de vins de la Côte de Beaune : blancs Premiers Crus (3)

Cette troisième série nous offre enfin le séduisant visage de la Bourgogne, telle que nous l'aimons. Les vins sont équilibrés, harmonieux, avec des élevages encore sensibles pour les vins les plus jeunes, mais élégants, nobles, et bien dosés (arômes de noisette, de léger pralin, et de frangipane). Les vins offrent des palettes aromatiques attrayantes très florales au premier nez et fruitées, à tous les stades de la dégustation, avec une belle définition des terroir, des fins de bouche salines à très salines ( le Meursault Perrières de Bouchard Pères et fils par exemple), des constructions respectant le millésime, et ce qu'il peut offrir.

Le Chassagne-Montrachet La Romanée 2011 de Morey-Coffinet a un peu divisé l'assistance, il a souffert d'un manque d'aération, car il s'est présenté un cran au-dessus de mon évaluation 24 heures plus tard, et est resté à ce niveau quand je l'ai regoûté 48 heures après la deuxième dégustation !

 

 

 

 

P1010909

Chassagne-Montrachet : Morey Coffinet : La Romanée (Premier Cru) 2011

P1010905

La robe est de couleur or léger est brillante. Le nez s'ouvre à l'agitation sur des arômes de fruits mûrs variés (poire et orange dominantes) de fleurs (verveine, et tilleul), avec un élevage de qualité (noisettes, pralines) en retrait. La bouche est fraîche charnue, élégante et veloutée, jusque dans un centre rehaussé de fruits expressifs ; puis le vin s'allonge dans une finale fraîche, bien tenue par une fraîcheur de bon aloi, persistante (fruits évoquant les agrumes et fleurs) avec de légères notes d'amertume (peau de fruits) et salines. Noté 16, moyenne du groupe 15

 

Meursault : Bouchard Père et fils : Perrières ( Premier Cru ) 2008

P1010906

 

La robe de teinte or fin est brillante. Le bouquet est séduisant et expressif, avec des arômes de citron, d'orange, de tilleul, d'amande, de cailloux frottés, de fines noisettes. La bouche est droite, pure, finement charnue, les sensations sont ascendantes, plus denses dans son milieu, très aromatiques. La finale est longue, harmonieuse, cristalline, savoureuse (fleurs dominantes et fruits), très saline en ultime sensation. Noté 17,5, moyenne du groupe 17

 

Meursault : Vincent Girardin : Les Narvaux 2010

P1010907

La robe offre une teinte or soutenu. L'olfaction est nette et ouverte, avec des arômes de poires, d' oranges mûres, de verveine, de fleurs sauvages, de légères épices, d'amande et de frangipane. La bouche est très charnue, d'une séduisante douceur tactile, en attaque, le vin se développe avec plénitude et une juste énergie grâce à la belle acidité sous jacente, agrémenté de saveurs fruitées et florales. La finale est allongée, tonique élégante, harmonieuse, et très persistante, avec les saveurs décelées à l'olfaction, ponctuée de notes salines. Noté 17, moyenne du groupe 16,70

P1010887

P1010889

Posté par Daniel S à 00:01 - Vins de Bourgogne - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire