Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

30 mars 2012

Tout et son contraire....

Avant la semaine intense des primeurs 2011 qui aura lieu du 2 au 5 avril , nous avons dégusté deux vins de la rive droite, un cru de Saint Emilion et un autre de Pomerol, dans deux millésimes différents. Le millésime 2006  a connu une fin de cycle pluvieuse, les maturités ont été difficiles à atteindre, et les vins sont souvent marqués par des acidités assez prononcées. Le millésime 2009 fut également fort pluvieux (pluies orageuses du 3,6 et 7 septembre, et nouvel épisode à partir du 12 septembre, et plus intense le 20 septembre), avec un orage de grêle qui a affecté plusieurs crus du plateau de Saint Emilion le 5 septembre. Les appellations les plus précoces (Pomerol) ont pu éviter d’avoir des vins dilués.

Les vins sont dégustés en bouteille sur une durée de 48 heures.

P1030141

Saint Emilion : La Clotte 2006

La robe est soutenue de couleur pourpre à rubis, le nez est moyennement intense, et assez simple, avec un élevage que l’on aurait souhaité plus élégant et qui domine un peu des arômes de fruits rouges. La bouche est souple, en attaque, le vin prend un peu de rondeur dans un centre assez fruitée. La finale de longueur normale, avec des tannins un peu granuleux, est assez vive avec des fruits moyennement expressifs, ponctuée de notes astringentes et amères. A revoir sur autre flacon.

P1030142

Pomerol : Le Bon Pasteur 1999

La robe d’une bonne profondeur offre un liseré de couleur rubis à grenat, avec quelques signes d’évolution au bord du verre. L’olfaction, nette et d’une bonne intensité évoque la truffe noire, les épices douces, la cerise, le chocolat, avec de petites notes de café. La bouche est très veloutée, avec des tannins fins, bien enrobés, qui donne une bonne sphéricité à un centre finement texturée, charnu, et savoureux. La finale est persistante, fraîche, fondante, d’une bonne complexité (épices, réglisse, cacao, fruits, et truffes noires). Noté 16. Note plaisir 16,5

P1030143

Posté par Daniel S à 00:01 - Bordeaux Rive Droite - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire