Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon
30 mai 2017

Saint Emilion : Larcis Ducasse 2009, et Saint Julien : Lagrange 1998

Nous poursuivons ponctuellement des dégustations des vins de la rive droite de Bordeaux du millésime 2009, avec le commentaire d'un Larcis Ducasse de ce millésime. Le vin évolue lentement vers son plateau de maturité, avec les qualités qui le caractérisent (palette aromatique expressive, finesse du grain tannique, velouté de texture, densité et allonge). Cette bouteille montre un élevage, sans excès, mais pas complètement fondu, il faudra encore l'attendre près de cinq ans. Le millésime 1998 est un grand millésime en rive droite,... [Lire la suite]

23 décembre 2016

Francs-Côtes de Bordeaux : Les Charmes-Godard blanc 2007 et Margaux : Prieuré-Lichine 2005

J'avais conservé en cave une bouteille de Charmes-Godard 2007 (Francs-Côte de Bordeaux) que j'ai ouverte mi-décembre, et dégustée en deux fois , à l'ouverture, puis le lendemain après l'avoir conservée au frais. Le vin s'est bien comporté dès la première dégustation et un léger ton au dessus 24 heures plus tard. Pas de symptôme d'oxydation, le vin offre une palette aromatique simple et agréable, il est frais, étiré et persistant. Si les vins des derniers millésimes sont d'un calibre supérieur, le plaisir est néanmoins au rendez-vous... [Lire la suite]
24 novembre 2016

Pomerol : Château Gazin 1975, et Pauillac : Lynch Moussas 1971

Pour accompagner les deux plats suivants, notre hôte nous sert à l'aveugle deux vins de Bordeaux (région rapidement identifiée par les participants). La bouteille de château Gazin 1975 s'est accordé classiquement avec le filet de bœuf et les frites « maison » Cette bouteille a régalé tous les convives et s'est montrée être à un niveau que nous n'attendions pas. 1975 a souvent donné des vins très tanniques évoluant très lentement, avec des tannins asséchants et durs et des finales sans charme pour une grande majorité des... [Lire la suite]
18 juillet 2016

Saint Emilion : Vieux Sarpe 2008 et Saint Estèphe : Cos Labory 2003

Une bouteille orpheline du château Vieux Sarpe 2008 (Saint Emilion), retrouvée lors d'un rangement de la cave a été ouverte récemment. Le vin a été dégusté en bouteille sur une durée de 48 heures. La dégustation du premier jour a montré un vin un peu renfrogné en terme de structure, les deux dégustations suivantes, après conservation en cave fraîche, ont présenté une bonne amélioration avec un vin plus en chair, plus centré, et à la texture veloutée, même si la palette aromatique a perdu en intensité. Quelques années supplémentaires... [Lire la suite]
25 novembre 2015

Saint Emilion : Pavie et Pavie Macquin dans le millésime 2001

Les vins sont servis en carafe à l'aveugle sans aucune indication d'origine. Les deux bouteilles proposées à la dégustation ont été acquises en première main, et conservées dans une cave naturelle creusée sous des bâtiments dans le calcaire à astéries. Pavie 2001 offre une palette aromatique qui évoque davantage les Cabernets que le Merlot, l'évolution de la robe est assez étonnante, il n'a pas en milieu de bouche la puissance et l'envergure de la bouteille que j'avais dégustée en 2006. Le vin reste globalement excellent, mais j'opte... [Lire la suite]
19 mai 2015

Saint Julien : Léoville Poyferré 2005 et Côtes de Bourg : Haut-Guiraud : Péché du Roy 2012

Lors des dégustations des vins de bordeaux "primeurs" du millésime 2014 dans le cadre de l'Union des Crus Classés, nous avons la possibilité de déjeuner dans un château où se déroulent ces dégustations. J'ai pu goûter, lors du repas pris à la propriété un remarquable Léoville Poyferré 2005, que j'avais déjà approché en primeur, puis en bouteille au week-end des Grands Crus Classés. Cette nouvelle dégustation confirme la grandeur de ce vin une dizaine d'années après sa naissance ; il faudra l'attendre encore une bonne dizaine... [Lire la suite]

09 mars 2015

Saint Emilion : Larcis Ducasse 2007 et Clos Fourtet 2002

Larcis Ducasse est une bouteille que nous voulions faire goûter à notre fille, qui au cours de ses études, a fait un stage au domaine. Elle a donc pu apprécier le fruit du travail à la vigne, notamment pour le millésime 2007. Nous avons accompagné ce vin d'une fondue bourguignonne, pour de belles alliances entre ce que la gastronomie peut apporter des différentes régions viticoles.        La bouteille de Larcis Ducasse 2007, a été mise en carafe une heure et demie avant la première dégustation, il se goûte... [Lire la suite]
11 novembre 2014

Bordeaux Supérieur : Jean Faux 2009 et Gree Laroque 2008

Les deux vins commentés aujourd’hui ont été dégustés à Terres Millésimées fin octobre, lors d’une séance consacrée à quelques Bordeaux Supérieur. Le Château Jean Faux, d’une superficie de 12 hectares, appartenant à Chrystel et Pascal Collotte, est situé à Sainte-Radegonde, au sud de la Dordogne (rive gauche) sur des coteaux argilo-calcaires qui font face à ceux de Saint Emilion. Le vignoble encépagé avec 80% de Merlot et 20% de Cabernet franc est travaillé en agriculture biologique certifiée. Les vendanges sont conduites en... [Lire la suite]
07 novembre 2014

Francs-Côtes de Bordeaux : Puygueraud 2008 et Saint Emilion : Tertre Daugay 2009

Le billet d’aujourd’hui nous ramène complètement en rive droite. Puygueraud 2008 , qui a été dégusté sans mise en carafe sur une duré de 24 heures s’est bien comporté dès la première dégustation, il était à son meilleur niveau le lendemain. Depuis la dégustation du début de l’année 2014, les tannins ont commencé à se patiner et à se fondre dans la finale, il évolue favorablement, et à encore besoin d’aération pour une dégustation immédiate. Tertre Daugay 2009 est l’avant dernier millésime de la famille De Malet Roquefort. Le... [Lire la suite]
06 novembre 2014

Francs-Côtes de Bordeaux : Les Charmes Godard ( blanc) 2013 et Sauternes : Cantegril 2010

Nous avions bien goûté en « primeur » Les Charmes-Godard ( blanc) 2013, et cette dégustation nous avait incité à en faire l’achat. Nous avons ouvert notre première bouteille, goûtée, sans mise en carafe sur une durée de 24 heures. Le vin est tout à fait conforme à nos attentes, dans un style élégant, élancé, très frais et fruité. Avec mon épouse qui est très amatrice de l’appellation Sauternes-Barsac, nous avons l’habitude de boire quelquefois un verre de Sauternes au cours de la soirée, et la dégustation dure cinq jours... [Lire la suite]