Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon
16 février 2017

Cornas : Clape 2007, Sauternes : Guiraud 1997, et Espagne: Jumilla : Casa Castillo : Pie Franco 2010

Les fromages sont servis avec le cornas. Ils ont été judicieusement choisis pour convenir au vin. Le dessert est composé d'un carpaccio d'ananas, macéré dans un sirop de citron vert à la vanille. Le Sauternes s'est bien comporté face à ce dessert qu'il a bien dominé.               Comme si nous ne voulions pas nous quitter, alors que tout porte à croire que les desserts closent le repas, nos hôtes apportent des douceurs, et un ultime vin pour les accompagner. Ce sont des financiers et... [Lire la suite]

15 février 2017

Sancerre : Gérard Boulay : Le Côte 2010 , et Bourgogne : Clos des Lambrays 2007

Le Sancerre de Gérard Boulay a été dégusté conjointement avec le Pinot gris et les deux vins ont accompagné les deux entrées. La deuxième est composée d'un foie gras poêlé aux truffes noires et aux légumes nacrés.   Le Clos des Lambrays a accompagné un canard colvert et sa purée aux truffes noires. Les deux vins se sont radicalement opposés en texture, en souplesse et en aromatique. Ils ont cependant tous les deux parfaitement fonctionné et si l'on devait choisir en vue du meilleur accord un vin, ce serait plus par goût... [Lire la suite]
13 février 2017

Saint Emilion : Pavie Macquin 1998 et Sauternes : Clos Haut Peyraguey 2007

Les deux vins commentés ce jour ont accompagné le fromage et le dessert. J'ai choisi la recette du baba au rhum, mais version orange et Grand Marnier. Pour plus de moelleux, j'ai fait une chantilly avec le sirop ayant servi à faire confire les écorces. C'est une recette classique et somme toute très simple à faire, elle s'associe immanquablement aux Sauternes.   J'ai ouvert une bouteille de Pavie Macquin 1998 de ma cave pour voir son évolution. Le vin s'est fort bien présenté, et il n'est pas loin de son plateau de maturité... [Lire la suite]
09 janvier 2017

Dîner de la Saint Sylvestre : Chablis : Dauvissat ; Les Clos 2007 et Pessac-Léognan : Carbonnieux blanc 2010 (1)

Je profite toujours des dîners familiaux pour tenter des recettes inventées, imaginées à partir de produits frais du marché. Dans la matinée du 31, mon menu n'était évidemment pas décidé! J'ai eu la chance de trouver à bon prix et d'une qualité irréprochable noix de saint Jacques et turbot, truffe et caviar d'esturgeon d'Italie. Une aubaine! Les mises en bouche se veulent un classique revisité de ce que j'ai déjà proposé, et que les lecteurs peuvent retrouver sur le blog. Le thème que je choisis est le parmesan, thème d'autant... [Lire la suite]
05 janvier 2017

Châteauneuf du Pape : Beaucastel 1998 et Saint Emilion : La Mondotte 2007

Arrive le plat principal : pure gourmandise...  Nous vérifions avec plaisir ce qui depuis dix ans participe de notre patrimoine culturel immatériel de l'humanité! Nous célébrons hautement cet art du bien manger qui va de pair avec la joie des retrouvailles. Le lièvre est typiquement le plat de gibier qui se marie à merveilles avec le foie gras.   Nous l'accompagnons de deux vins que tout oppose, ils sont offerts à l'aveugle en position 5 et 7!     Châteauneuf du Pape : Beaucastel 1998 le vin n'a pas... [Lire la suite]
23 décembre 2016

Francs-Côtes de Bordeaux : Les Charmes-Godard blanc 2007 et Margaux : Prieuré-Lichine 2005

J'avais conservé en cave une bouteille de Charmes-Godard 2007 (Francs-Côte de Bordeaux) que j'ai ouverte mi-décembre, et dégustée en deux fois , à l'ouverture, puis le lendemain après l'avoir conservée au frais. Le vin s'est bien comporté dès la première dégustation et un léger ton au dessus 24 heures plus tard. Pas de symptôme d'oxydation, le vin offre une palette aromatique simple et agréable, il est frais, étiré et persistant. Si les vins des derniers millésimes sont d'un calibre supérieur, le plaisir est néanmoins au rendez-vous... [Lire la suite]

06 décembre 2016

Chablis : Dauvissat : Premier Cru Séchet 2007 et Sancerre : Alphonse Mellot : Edmond 2006

        Le repas se poursuit avec deux vins blancs servis à l'aveugle, après avoir été mis en carafe entre un heure et deux heures et demie selon les sensations d'une première dégustation faite par notre hôte à l'ouverture des bouteilles. Ces vins ont accompagné respectivement une bisque de tourteau aux piments d'Espelette et un soufflé aux fromage. Les accords ont été cohérents.   Le Chablis Premier Cru Séchet 2007 de Dauvissat est pratiquement sur son plateau de maturité, pour l'amateur qui ne... [Lire la suite]
05 décembre 2016

Champagne : Cristal Roederer 2007, et Kientzler : Riesling : Geisberg 2010

Après avoir participé au premier repas d'anniversaire de Joseph, vendredi 18 novembre, je suis convié avec mon épouse au deuxième repas du dimanche 20 novembre où nous retrouvons des amis communs. Le premier vin qui accompagne des amuse-bouche à base de saumon n'est pas servi à l'aveugle. Ce Champagne Cristal Roederer 2007 est une remarquable réussite : pur, précis, très velouté à soyeux, construit, très long et minéral. Il a enthousiasmé tous les convives, même ceux qui ne sont pas particulièrement amateurs de vins de... [Lire la suite]
30 novembre 2016

Des rieslings alsaciens et allemands à l'aveugle (2)

Les vins ont été regoûtés  une deuxième fois, à l'aveugle, avant le rendu des évaluations, ce qui a permis d'en réajuster quelques-uns. Cette deuxième série a proposé des vins globalement d'un niveau supérieur à la première série, avec notamment un excellent Riesling Pfersigberg 2014 du domaine Paul Ginglinger apprécié par l'ensemble des participants, et un remarquable riesling Trocken 2007 du Docteur Burklin-Wolf. La dégustation du restant des vins le lendemain a apporté quelques nuances. Le riesling Hertacker 2014 a conservé... [Lire la suite]
22 novembre 2016

Riesling : Frédéric Emile 2007, Pouilly-Fuissé : Courtelongs 2010 et Sancerre : Génération XIX : blanc 2010

Nous débutons le dîner avec trois vins blancs servis à l'aveugle, accompagnant les plats associés. Les vins ont été mis en carafe une à deux heures avant la dégustation.   Le Riesling Frédéric-Emile 2007 et la terrine de rouget grondin aux agrumes se sont très bien entendus, tant en ce qui concerne les expressions aromatiques que les associations de texture. Le vin est encore très jeune, et l'intensité aromatique encore sur la réserve ( il est beaucoup moins terpénique qu'habituellement sur cette cuvée). Il faudra encore... [Lire la suite]