Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon
25 janvier 2017

Montlouis : Chidaine : Les Choisilles 2008 et Châteauneuf du Pape : La Janasse : Chaupin 2005

Quelques désillusions sur des bouteilles des millésimes 2005 et 2007 (oxydées ) de François Chidaine, m'ont conduit à ne pas trop garder mon avant dernière bouteille de Choisilles 2008. Le vin a été mis en carafe dix minutes avant le service. Le vin s'est excellemment goûté, et le reste de la carafe dégusté le lendemain n'avait pas bougé. Après avoir bu pendant les fêtes de fin d'année une bouteille du domaine de La Janasse Tradition 2005 qui a beaucoup plu aux convives, j'ai débouché, pour ce repas, une cuvée Chaupin 2005 du... [Lire la suite]

18 janvier 2017

Châteauneuf du Pape : La Janasse 2005, et Médoc : Potensac 2001

Pour accompagner une oie rôtie en basse température, et les légumes ( grelots caramélisés, châtaignes, pruneaux et pommes sarladaises), deux bouteilles ont été choisies dans deux régions différentes pour tenir compte des goûts des participants. Les accords ont plutôt bien fonctionné et les avis ont été partagés, sans qu'aucun vin n'ait été considéré comme rédhibitoire.     Le Châteauneuf du Pape cuvée tradition 2005 s'est, pour ma part, excellemment goûté, il peut être ouvert dès maintenant ou être gardé selon les... [Lire la suite]
17 janvier 2017

Riesling : Trimbach : Frédéric-Emile 2001 cuvée du 375 ième anniversaire et Crozes-Hermitage : Graillot 2005

Je commente cette semaine quelques vins qui ont été bus durant les fêtes de fin d'année 2016. Les deux vins du billet du jour ont accompagné très correctement respectivement des boudins blancs artisanaux et un coq au vin. Les vins ont été ouverts une heure avant la dégustation et n'ont pas été mis en carafe. J'ai goûté quatre à cinq bouteilles de la cuvée Frédéric-Emile 2001 du trois cent soixante quinzième anniversaire du Domaine Trimbach depuis 7 ou 8 ans. J' ai toujours trouvé que la finale manquait de punch et de... [Lire la suite]
10 janvier 2017

Dîner de la Saint Sylvestre : Coteaux du Languedoc : Mas Jullien 2004, et Les Charmes Godard : Aurea (liquoreux) 2005 et 2006

      Le plat principal se touve être une poule faisane. Le gibier est tendre et subtil, peu marqué par les goûts sanguins et sauvages traditionnels aux bêtes des forêts. Je l'ai cuisinée avec du foie gras et épicé très classiquement. J'ai proposé un mélange de cèpes et de courgettes rondes en accompagnement. Ce plat n'a pas été très compliqué. D'une certaine manière, et peut-être pour tenter de terminer le repas en apothéose, j'ai souhaité créer undessert qui reprenne toutes les saveurs que j'avais détectées... [Lire la suite]
27 décembre 2016

Côtes du Jura : Ganevat : Les Chalasses vieilles vignes 2005 et Bouchard père et fils : Corton Charlemagne 2008

Pour convenir avec la blanquette de homard au curry,  nous avions pensé initialement à un vin du Jura. Celui choisi a vite été remplacé, car il n'offrait pas la tension nécessaire pour soutenir le plat. Le Corton Charlemagne a manifesté tout ce que nous espérions en revanche, de force et de caractère pour dominer le homard, et en particulier le bouillon. Le homard a été servi en morceaux entiers dans un bouillon au safran et curry, crémé légèrement et agrémenté de coriandre et de fines herbes. La recette est simple, et peut se... [Lire la suite]
23 décembre 2016

Francs-Côtes de Bordeaux : Les Charmes-Godard blanc 2007 et Margaux : Prieuré-Lichine 2005

J'avais conservé en cave une bouteille de Charmes-Godard 2007 (Francs-Côte de Bordeaux) que j'ai ouverte mi-décembre, et dégustée en deux fois , à l'ouverture, puis le lendemain après l'avoir conservée au frais. Le vin s'est bien comporté dès la première dégustation et un léger ton au dessus 24 heures plus tard. Pas de symptôme d'oxydation, le vin offre une palette aromatique simple et agréable, il est frais, étiré et persistant. Si les vins des derniers millésimes sont d'un calibre supérieur, le plaisir est néanmoins au rendez-vous... [Lire la suite]

16 décembre 2016

Volnay : Fanny Sabre 2014 et Côte Rôtie : Patrick et Christophe Bonnefond : Les Rochains 2005

Les deux bouteilles commentées aujourd'hui ont été légèrement épaulées pour la première dégustation puis regoûtées le lendemain, après conservation dans une cave fraîche. Lors d'un séjour en Bourgogne en avril 2016 nous avons logé à Pommard à la Compagnie Fanny. Nous avons pu déguster sur place des vins élaborés par Fanny Sabre que nous avons appréciés, et fait l'acquisition de quelques bouteilles pour les déguster chez nous. Nous avons été déçus par une bouteille de Beaune Premier Cru 2013, un vin fortement réduit lors des deux... [Lire la suite]
14 décembre 2016

Dégustation à l'aveugle de vins du Languedoc : Terrasses du Larzac et Pic Saint Loup (2)

Cette deuxième série a été très contrastée. Deux des trois bouteilles se sont avérées être défectueuses, et la troisième a été la plus qualitative de la dégustation. Puech Noble 2012 (Côteaux du Languedoc) est nettement contaminé par des éthyl-phénols, à mon avis. Trois dégustateurs, dont j'étais, n'ont pas noté le vin et trois autres lui ont accordé la note de 11/20. La Grange des Pères 2005 avait déjà été dégustée, à l'aveugle, en septembre 2012 dans une série de vins languedociens. Nous l'avions trouvée à un niveau inférieur à... [Lire la suite]
27 octobre 2016

Suite du dîner avec des vins de Châteauneuf du Pape : Clos des Papes 2006 et Vieux Télégraphe 2005

Nous passons maintenant au plat principal, autour duquel d'ailleurs, même les mets ont été pensés de façon à éviter toute redondance de saveurs. Nous présentons de la joue de boeuf confite à la réglisse. La recette est essentiellement basée sur la durée de la cuisson ( 12 heures à 100°) et l'adjonction au moment où les saveurs seront suffisamment imprégnées de la réglisse. En accompagnement, quelques figues poêlées au miel, mais au préalable elles ont été cuites dans une réduction de vin rouge épicé. D'une certaine manière c'est un... [Lire la suite]
26 octobre 2016

Le dîner se poursuit avec le Gewurztraminer Hengst 2005 ( Josmeyer) et le Beaucastel : blanc : veilles vignes 2011

    Pour la seconde entrée, nous optons pour un tartare de homard, cuit dans une huile de truffe mélangée à de l'huile de sésame, parfumé légèrement au wasabi, et dressé sur des mangues au thym et aux fruits de la passion. Ce plat est d'une réelle complexité de saveurs, avec quelques orientations exotiques.   Néanmoins et c'est ce qui est surprenant, tout se marie à merveille. La torrefaction du sésame met en valeur les arômes de truffe et le thym permet de relever autrement la mangue notamment en estompant... [Lire la suite]