Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon
11 mars 2020

Margaux Clos de Bigos 2016, Pauillac Pichon Lalande 2002, Saint Julien Léoville Las Cases 2002,Saint Emilion Pavie Macquin 2005

Les vins rouges présentés dans ce billet ont été préparés pour convenir à une oie qui a été rôtie, puis réchauffée plusieurs heures en basse température. Des topinambours et des panais émincés et glacés ont été proposés en accompagnement. L'avantage du légume blanc est sa facilité d'association. Quelques fromages ont été dégustés : Saint Nectaire, fourme de Montbrison, Taleggio et divers chèvres du Quercy, plus ou moins secs. Le dessert ( ananas et sabayon) a été l'occasion d'ouvrir un Sauternes, dont le commentaire viendrai... [Lire la suite]

05 mars 2020

Espagne : Camins del Priorat 2017, Petalos del Bierzo 2017, Rioja : Vina Tondonia 2005

Joseph nous a conviés, avec Vincents à une dégustation de vin espagnols dans son château La Fleur de Roques à Puisseguin. Cette dégustation a été suivie d'un repas (salade méditerranéenne, tournedos de veau, et salade de fruits). Chaque participant apportant un vin, nous avions donc quatre vins à déguster. Les deux premiers vins Camins del Priorat et Petalos del Bierzo étaient nos apports (Isabelle et moi) nous n'étions donc pas à l'aveugle. Notre choix s'est porté sur des vins jeunes que nous avions déjà dégustés dans d'autres... [Lire la suite]
03 mars 2020

Chablis : Droin : Montée de Tonnerre 2011, Pauillac : Grand Puy Lacoste 2010, Cornas : Robert Michel : Cuvée des Coteaux 2005

Comme souvent lorsque nous bénéficions d'un peu de temps libre, nous en profitons pour inviter des amis, à l'improviste, avec ce qui est dans le réfrigérateur ou le congélateur, mais ce qui compte, c'est moins la qualité du menu, encore que nous soyons exigents avec la matière première, que le plaisir d'un partage des vins de nos caves. L'ami qui se plie le plus volontiers à cet exercice de dégustation à l'aveugle est Joseph.  Le menu est le suivant : filet de soles à la fourme d'Ambert, lapin à la lavande, et purée de chou... [Lire la suite]
18 février 2020

Alsace Pinot noir Les Rocailles 2015 (Paul Ginglinger), Pic Saint Loup Aguirre 2014, Haut Carles 2005 pour un dîner chez André

André nous a proposé de le rejoindre chez lui autour d'un dîner, façon auberge espagnole, et de faire connaissance avec sa fille Sarah. Un repas centré sur un lapin aux olives qu'il a préparé ainsi que des rillettes de thon, Isabelle a confectionné le dessert : thian de poires et pommes, au miel et à la verveine. Nous ne dégusterons que des vins rouges pour eux-mêmes, et ensuite essentiellement avec le lapin aux olives pour deux d'entre eux, avec un accord évident avec le vin du Pic Saint Loup. Les deux premiers vins nous sont... [Lire la suite]
02 février 2020

Pomerol : Gazin 2005, Pessac-Léognan : Domaine de Chevalier 2004, Maury : Arguti : Hugo 2015 pour finir le dîner

Le billet de ce jour commente la troisième partie du repas. C'est à dire les vins qui ont été dégustés sur les fromages et sur le dessert. Les fromages choisis ont été un Saint Nectaire, un grand classique de nos dégustations, et une mimolette demi-vieille. Pour les lecteurs qui seraient étonnés de ce choix, rappelons que la tradition bordelaise en terme d'accords avec les fromages est essentiellement celle pratiquée avec  les fromages hollandais. Dès le XVII, Bordeaux entretient des liens particuliers avec la Hollande,... [Lire la suite]
30 janvier 2020

Châteauneuf du Pape : Charvin 2005 et Côte Rôtie : Château d'Ampuis 2005

Le billet de ce jour fait suite au commentaire du repas publié le 29 janvier. Le plat principal est un carré de porc noir de Bigorre. Nous avons déjà parlé de la spécificité de cette viande dans un précédent message, mais il n'est peut-être pas inutile de rappeler combien la saveur de la chair mérite bien que cette viande labéllisée contribue aussi à valoriser le patrimoine de Bigorre. Nous invitons les lecteurs à se rendre sur ce site : ICI Par ailleurs, par une chance inouïe, mon boucher m'a présenté une belle pièce d'une truie.... [Lire la suite]

12 janvier 2020

Paul Ginglinger : Riesling 2016, Argyros Assyrtiko 2015, Potensac 2001, Graillot Crozes Hermitage 2005 pour le réveillon de Noël

  Le réveillon de Noël se tient traditionnellement dans le Nord pour être célébré en famille.   Les vins sont choisis en fonction du menu, et globalement les accords sont satisfaisants : la gageure d'avoir à associer des vins avec une cuisine qui nous est racontée par téléphone à quelques jours du départ est souvent relevée.   Le menu est le suivant : Les Créations de Noël ( ce sont des mises en bouche à base de crustacés essentiellement) Salade de Homard aux clémentines et aux grenades Civet d'oie aux... [Lire la suite]
02 janvier 2020

Les mets et les vins du réveillon du 31 décembre 2019

Notre traditionnel repas de fin d'année est l'occasion de mettre au point certaines recettes, afin que celles-ci, si elles devaient se révéler satisfaisante tant en préparation, en présentation qu'en accord mets/vins, puissent être proposées à l'occasion de dîners entre amis. L'objectif étant de profiter de produits du marché, mais aussi de produits accessibles hors saison. Plutôt que de faire des mises en bouche, nous avons opté pour une seule préparation. La noix de Saint Jacques, en carpaccio, sur un lit de sabayon au... [Lire la suite]
05 décembre 2019

Saint Emilion : Pavie Macquin 2005, Rebourgeon-Mure : Volnay Les Mitans 2014, et Vignobles Laplace : Maydie 2015

Les trois vins commentés ce jour sont ceux qui ont été servis avec le plat, le fromage et le dessert. Le plat est un tournedos Rossini. J'ai pu bénéficier d'une truffe fraîche ( c'est le début de la saison) et j'ai poêlé du foie gras frais. Les tournedos ont cuit (rapidement pour les amateurs de viande bleue) dans la graisse du foie gras. Tout est une question de coordination! Mais l'objectif est de présenter des viande à la cuisson parfaite et chaude! Le fromage, un Brillat Savarin, affiné et crémeux s'est merveilleusement bien... [Lire la suite]
03 décembre 2019

Alsace : Paul Ginglinger : Riesling Pfersigberg Ortel 2014, et Josmeyer : Pinot Gris Hengst 2005 pour débuter un dîner

Le dernier repas de l'année, sans doute! - que nous avons plaisir à partager avec des amis dont les principaux centres d'intérêt sont la politique, la vie viticole, la famille, la religion, ... pour rejouer le temps d'une soirée le Banquet de Platon!  De longues heures à débattre, à refaire le monde, à échanger et à déguster, et en conséquence, le menu s'est voulu en accord avec ce que le temps nous offrait : trois mises en bouche, deux entrées, un plat un fromage et un dessert. Les vins commentés ce jour sont ceux qui ont été... [Lire la suite]