Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon
01 décembre 2022

Pessac-Léognan : Haut Bailly 2005, Domaine Trapet : Latricières-Chambertin 2008, Porto Taylor : Qinta de Vargellas 1998

Les trois vins commentés dans ce billet sont dégustés à l'aveugle. Le Haut Bailly 2005 s'est bien goûté en l'état , bien qu'il n'ait pas encore atteint son meilleur plateau de dégustation. Il a néanmoins montré tout son futur potentiel qui sera le sien entre 5 et 10 ans pour ce vin de facture classique. Une palette aromatique bien ouverte et précise, un milieu de bouche sérieusement construit avec des tannins tramés serrés, et une finale encore un peu ferme , fraîche et expressive. La bouteille de Latricières-Chambertin Grand Cru... [Lire la suite]

27 septembre 2022

Bandol : Tempier : La Migoua 2015, Saint Emilion : Pavie Macquin 2005, Alsace : L'Agapé : Pinot noir B 2020

Le billet de ce jour est consacré à la suite du repas : à savoir le plat principal, les fromages et le dessert. Nous avons apprécié un parmentier de canard aux cèpes. Les fromages proviennent d'un nouveau fromager qui s'est installé à Libourne et le dessert est une déclinaison de mangue. Celle-ci s'est présentée frâiche, confite et en sorbet. Accompagnée d'une délicieuse tuile aux amandes. Les deux premiers vins ont été placés sur le canard et le pinot est venu compléter l'assortiment de fromages. Le plaisir de cette dégustation... [Lire la suite]
12 juillet 2022

Saint Emilion : Pavie Macquin 2005 et 2012; Sauternes : Clos Haut-Peyraguey 2010

Les vins commentés ce jour sont ceux qui ont été placés sur le pigeon en deux cuissons, le fromage et le dessert. Le pigeon en deux cuissons consiste à prélever les filets avant une cuisson en cocotte de la carcasse et des pattes. Dans la marinade, de la graisse de canard est rajoutée au moment de la cuisson. Les filets sont juste poêlés de façon qu'ils restent rosés et les pattes sont rajoutées avec la réduction de marinade. Ce sont toujours des légumes blancs que nous proposons pour accompagner les viandes afin qu'ils ne... [Lire la suite]
12 juin 2022

Drappier : La Grande Sendrée 2008; P. Ginglinger: Riesling Pfersigberg Ortel v.v 2017; Larcis Ducasse 2010 et 2005

Nous recevons une soeur et un beau-frère et comme les retrouvailles veulent être placées sous le signe de la gastronomie et des plaisirs de la table, nous prévoyons assez longtemps à l'avance les plats afin de les assortir le mieux possible à des vins que nous pensons correspondre à leurs goûts. En l'occurrence un Champagne, puisque nous étions habitués grâce à notre père à les déguster régulièrement, étant ses vins préférés, et ce goût pour le Champagne nous a donc été transmis. Nous apprenons qu'ils sont curieux de découvrir nos... [Lire la suite]
09 juin 2022

Châteauneuf du Pape : Charvin 2010, Pomerol : Gazin 2005, Sauternes : Raymond Lafon 2011

Les vins commentés ce jour sont ceux qui ont été placés sur le plat principal, le fromage et le dessert évoqués dans le billet précédent. Le choix du pigeon, travaillé à la royale, c'est à dire en bardant les filets farcis des chairs de la carcasse et des pattes au foie gras entier et cru, a décidé dès le départ que nous mettrions deux Châteauneuf du Pape pour les apprécier en parallèle. Hélas le Beaucastel ne se présentant pas sous ses meilleurs auspices, celui de Charvin a été le seul vin pour le plat. Mais évidemment il a été... [Lire la suite]
24 mars 2022

Montlouis sur Loire : François Chidaine : Les Choisilles 2005; Margaux Clos de Bigos 2016

J'ai débouché récemment pour accompagner des produits de la mer cette dernière bouteille Les Choisilles 2005 de François Chidaine. Je n'étais pas très optimiste sur son évolution après avoir eu quelques bouteilles oxydées de ce producteur dans les millésimes 2007 et 2008. Le vin a évolué normalement avec le vieillissement sous verre dans une cave fraîche, et se goûte bien dès la première dégustation sans être trop marqué par le côté solaire du millésime. Le lendemain il est un peu plus expressif, avec une harmonie générale plus... [Lire la suite]

15 février 2022

Moulis : Château Poujeaux 2009; Pessac-Léognan : Château Carbonnieux rouge 2005

Bien que cette région ne soit pas " à la mode" aujourd'hui, je commente dans ce billet deux vins de Bordeaux que je prends toujours plaisir à goûter, d'autant plus que je les ai sélectionnés après dégustation pour les mettre dans ma cave. Le château Poujeaux, propriété de 70 hectares de vignes, appartenant à la famille Theil a été acheté en 2008 par la famille Cuvelier (déjà propriétaire de Clos Fourtet à Saint Emilion). Le vignoble est composé de 50% de Cabernet Sauvignon, 40% de Merlot, 5% de Petit Verdot, et 5% de Cabernet franc.... [Lire la suite]
13 janvier 2022

Châteauneuf du Pape : La Janasse cuvée Chaupin 2005, et La Mordorée Reine des Bois 2005

Pour accompagner le plat préparé par Isabelle, j'avais choisi deux vins de la vallée du Rhône (Rhône nord et Rhône sud) d'un même millésime 2005 qui commence à se fort bien goûter. La Côte Rôtie 2005 de Jamet se présentait très mal à l'ouverture avec des arômes animaux nets qui n'ont fait que s'accentuer dans le verre que j'ai utilisé pour avoir une idée de la préparation du vin. Il n' y a pas de raison de le cacher , le vin de cette bouteille de Côte Rôtie 2005 de Jamet est sévèrement contaminé par les éthyl-phénols (brettanomycès). ... [Lire la suite]
19 décembre 2021

Côtes du Jura : Ganevat : Les Grands Teppes vieilles vignes 2005, Trimbach : Riesling Frédéric-Emile 2011

La prochaine visite de notre petite-fille nous a donné l'occasion de solliciter nos amis pour le prêt d'une puériculture. Nous les retenons donc à dîner et évoquons les joies que nous procurent les enfants, mais aussi parfois les inquiétudes. Nous sommes toujours très heureux de nous voir, car nous avons beaucoup de centres d'intérêts communs. La gastronomie, la passion du vin en sont deux qui animent déjà bien les conversations. Nous proposons un repas simple, car les circonstances sont plutôt à la convivialité. Nous offrons des... [Lire la suite]
30 novembre 2021

Pommard : Vaudoisey-Creusefond : Premier Cru : Les Poutures 2005, Saint-Joseph : Guigal : Vignes de l'Hospice 2005

Le déjeuner se poursuit autour du plat principal, un parmentier de canard. Deux vins rouges nous sont proposés, servis à l'aveugle en carafe. Notre hôte nous informe que le vin est carafé depuis une heure au maximum. La conservation des vins, achetés en très grande partie dès leur mise sur le marché, dans des conditions optima dans la cave de notre hôte creusée dans le calcaire à astéries est idéale. Elle a pour effet principal d'offrir aux vins un vieillissement lent. La détermination des millésimes à l'aveugle est un peu plus... [Lire la suite]