Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon
02 septembre 2021

Buisson-Charles : Meursault vieilles vignes : 2017, Paul Ginglinger : Riesling Drei Exa 2018, Pauillac : Duhart-Milon 2003

Pour notre dernier soir de vacances dans l'Aisne, nous débouchons trois bouteilles issues de ma cave bordelaise. J'avais envie de voir comment se comportaient les vins du millésime 2017 du Domaine Buisson-Charles (Meursault) après quelques années de vieillissement en cave. La bouteille a été débouchée avant le service et dégustée sur deux heures. Le vin s'est montré à son avantage dès le premier service, et le léger élevage un peu en avant a rapidement fait place à une palette aromatique séduisante, avec une texture et une structure... [Lire la suite]

22 juillet 2021

Margaux : Château du Tertre 2000, Saint Estèphe : Cos Labory 2003

La météo qui est restée fraîche et pluvieuse jusqu'au 16 juillet nous a incité à faire un bilan de notre cave concernant les vins situés dans une tranche d'âge entre environ 15 à 20 ans. Il s'agit de faire une sélection entre ceux qui peuventt commencer à se boire et d'autres à garder plus longtemps. Le château Du Tertre 2000 s'est très bien abordé une demi-heure après l'ouverture, dans un style classique longiforme, d'une bonne expression aromatique avec une texture veloutée. 24 heures plus tard il gagne encore en velouté de... [Lire la suite]
07 mars 2021

Saint Emilion : Pavie Macquin 2012, Sauternes : Clos Haut Peyraguey 2003

Nous avons souhaité voir l'évolution de Pavie Macquin 2012 huit ans après sa naissance avec un vieillissement sous verre dans une cave fraîche. Le vin a été mis en carafe deux heures avant la première dégustation précédent le repas, puis il a accompagné dans un accord classique, mais convaincant une aiguillette de boeuf maturé cuite sur les sarments. Le vin s'est très bien goûté : expressif, frais, charpenté, et long , avec des tannins un peu plus fondus en finale le lendemain. Après un mois de février froid et marqué par un... [Lire la suite]
14 février 2021

Saint Emilion : Mangot Cuvée Todeschini 2010, Liban : Musar 2003, Saint Estèphe : Meyney 2005

Lors d'un déjeuner rapide chez Joseph à Puisseguin, j'ai dégusté à l'aveugle deux vins ( Smith Haut Lafitte et Trévallon 2001 ) nettement contaminés par les phénols volatils (existant sous les formes : 4-éthyl-phénol ou 4-éthyl-gaïacol). Devant les difficultés de Joseph à appréhender ce défaut, je lui ai proposé de faire une dégustation chez nous dédiée à étudier ce sujet. André s'est chargé de faire un exposé préalable à partir de son billet publié sur son blog :... [Lire la suite]
06 décembre 2020

Clos du Papillon 2013 , Rayas 2000, Château d'Ampuis 2006, et Rieussec 2003

Notre ami Joseph souhaite nous faire déguster ses échantillons. Il est en pleine réflexion quant à ses assemblages du millésime 2019, et il nous met à contribution.  Notre discussion est passionnante. Elle n'en finit plus. Nous le retenons pour le dîner, car pour nous remercier il a apporté un Rayas. Autant le partager de suite. Rapidement nous proposons du haddock et une bisque réalisée à partir de restes de  langoustines dégustées le week-end, puis un rôti de sanglier.  Le dessert sera simplement un ananas... [Lire la suite]
06 septembre 2020

Saint Emilion : Pavie Macquin 2005, Pauillac : Pontet Canet 2005, Sauternes : Guiraud 2003

 Les vins commentés sont ceux du repas qui a été décrit dans le billet précédent. Toutefois pour rappel, c'est une canette de Barbarie qui est cuisinée. Nous proposons un St Nectaire et en dessert une mousse de noix de coco au coulis de mangue.  Il va de soi que le repas se prolonge par quelques douceurs. Des chocolats de chez Larnicol et des palets. Le Sauternes ravit tellement les palais, qu'il est dégusté avec ces palets bretons, et il convient tout à fait. Pour les lecteurs désireux de connaître ce que sont que... [Lire la suite]

27 août 2020

Cornas : Thierry Allemand : Reynard 2001, et Sauternes : Clos Haut Peyraguey 2003

Suite et fin de notre repas : le fromage et le dessert. Nous avons dégusté le Cornas à l'aveugle et à dire vrai, il aurait pu être compliqué de le placer sur le fromage, du fait que nous ne savions pas ce que notre ami nous offrait. Il avait tout simplement donné comme instruction de le placer sur les fromages. Nous avons par souci de juste sommellerie proposer un plateau complet permettant ainsi de réajuster selon ce que nous découvririons.   Je propose comme dessert une glace aux épices et une chantilly au caramel beurre... [Lire la suite]
20 août 2020

Châteauneuf du Pape : La Mordorée Reine des Bois 2003, et Hermitage : Domaine Sorrel millésime 2006

Il est tentant lorsqu'on ouvre un vin du Domaine de la Mordorée de l'accompagner d'une bécasse. La mordorée est le surnom que les chasseurs donnent à la bécasse.   Hélas, nous n'avons pas de ce gibier. Mais nous avons des perdrix. Elles nous ont été offertes par un cousin chasseur lors de notre dernière entrevue et nous les avons conservées au congélateur.  Notre soeur et son époux arrivent comme tous les ans à cette période chez nous et pour honorer ce don familial nous décidons de les cuisiner. Il est entendu qu'un... [Lire la suite]
19 avril 2020

Sancerre : Gérard Boulay Monts Damnés 2014, Saint Emilion Pavie Macquin 2003, Sauternes Lafaurie Peyraguey 2001

Un repas un peu exceptionnel pour marquer une  nouvelle année de vie! C'est un anniversaire confiné mais qui ressemble pourtant aux nombreux autres de ces précédentes années, puisque seules les dizaines sont fêtées avec nos proches et nos amis. Le repas intime permet donc de tester de nouvelles recettes et d'entrevoir de nouvelles orientations gastronomiques, tant en sommellerie qu'en complexité d'arômes. A l'apéritif, c'est une noix de Saint Jacques à l'unilatérale sur une mousse d'avocat à la menthe qui a été servie. Cette... [Lire la suite]
26 septembre 2019

Chassagne-Montrachet : Morey Coffinet : Clos Saint Jean 2017; Saint Estèphe : Cos Labory 2003

Lorsque je fais l'acquisition de quelques bouteilles d'un vin, j'ai l'habitude d'en ouvrir une deux ans après la naissance du millésime pour me faire une idée des qualités et du potentiel du vin. Le Clos Saint Jean 2017 (vin rouge) du Domaine Morey Coffinet est un très bon vin, souple, fruité, mais avec une bonne tenue à tous les stades de la dégustation dans ce millésime considéré comme tendre par les critiques professionnels. Il n' est pas question de généraliser à partir d'une seule dégustation, mais ce vin ne nous a pas paru... [Lire la suite]