Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon
03 octobre 2019

Les six derniers vins servis lors du repas de la Jurade de Saint Emilion du dimanche 22 septembre 2019

J'évoque aujourd' hui les six derniers vins proposés lors de ce repas qui en comportait 12. L'ordre de service choisi par les jurats est bien sûr très cohérent, même si quelques nuances peuvent exister pour les différents dégustateurs qui ont participé à ce déjeuner et avec lesquels nous avons échangé. L'effet millésime joue son rôle, bien que les vins présentés du millésime 2006 ( fin de cycle très pluvieuse) se soient très bien comportés. Les choix des millésime 2012 et 2011 ont été judicieux, car ils ont été globalement bien... [Lire la suite]

06 mai 2019

30 millésimes du Château Pavie Macquin (Saint Emilion) : les millésimes classiques ( deuxième partie)

Les millésimes classiques    Les vins de cette série concernent la nouvelle période de la gestion de Pavie Macquin sous la houlette de Nicolas Thienpont et de Stéphane Derenoncourt. Les méthodes culturales plus rigoureuses associées à des baisses de rendements ont permis d'élaborer des vins plus précis et plus complets, avec des maturités bien adaptées à ce terroir plutôt froid et tardif. Puis ensuite la réorganisation du cuvier (trois cuves en inox et quatre en bois ont été ajoutées aux sept cuves en béton), et... [Lire la suite]
23 décembre 2018

Saint-Emilion : Pavie Macquin : millésimes 1989 et 1999

  Comme je l'avais évoqué dans l'avant dernier billet, Nicolas Thienpont a proposé aux dégustateurs de Vinous ( Antonio Galloni et Neal Martin) en plus des vins du millésime 2016, deux vins plus âgés de Pavie Macquin ( millésime 1989 et 1999 ). Je les ai aussi dégustés. J'avais acquis aux enchères au début des années 2000 quelques bouteilles de Pavie Macquin 1989, le dernière bouteille de ce lot ouverte en 2013 s'était avérée excellente. Celle que je commente aujourd' hui est un peu plus évoluée, mais globalement encore... [Lire la suite]
21 février 2018

Un dîner en rive droite de Bordeaux : les vins rouges : Gigondas, Collioure, Cornas, la Grange des Pères, Espagne : Oloroso

    Les vins commentés dans son billet sont les rouges qui ont accompagné le coq au vin et une partie des fromages.  Ils ont été mis en duo, sans aucune thématique précise, mais choisi selon une justesse de sommellerie assez remarquable. Le Cornas et La Grange des Pères sont du même millésime, le 1999, et l'intérêt a résidé aussi à apprécier ce que ce millésime avait produit dans deux régions de France différentes. Le coq est exquis. Il s'agit d'une volaille provenant de la basse-cour de notre hôte et le tuer,... [Lire la suite]
08 septembre 2017

Les bouques à chuque se régalent chez Dédé la Science

André nous propose fin août de venir déguster chez lui des vins liquoreux autour d'un poulet rôti. Son fils Solal qui nous accompagne a déniché des vins, dont un vieux vin rouge et un liquoreux dans la cave de son grand-père maternel. Cette cave est hélas de faible qualité, et le Brane Cantenac 1943 est fatigué et déviant (acide acétique), de plus la bouteille a une forme éloignée de la bouteille traditionnelle de Bordeaux ce qui nous laisse perplexe (voir la photo). L'état du vin ne nécessite pas néanmoins une enquête complémentaire... [Lire la suite]
28 août 2017

Haut-Médoc : Sociando-Mallet 1999, et Château Maucamps 2005

Avant de commenter les vins du billet du jour, je vais essayer d'informer des lecteurs qui m'ont contacté en privé sur les difficultés d'accéder à la lecture du blog pendant les mois de juillet et août. Canalblog dysfonctionne depuis un mois et demi environ. Il se produit des coupures intermittentes plus ou moins longues qui empêchent les lecteurs de pouvoir lire le blog régulièrement selon leurs disponibilités. De même nous ne pouvons pas accéder normalement à notre espace de gestion pour mettre en ligne des billets, et associer... [Lire la suite]

07 juin 2017

Cos d'Estournel 1990, Clos des Lambrays 2008, et Suduiraut 1999

Le repas se poursuit avec un rôti de boeuf, des fromages et des desserts ( tartes au myrtilles et aux framboises et verrines à la panacotta, mousse au chocolat, et salade de fruits). Les vins suivant sont servis en carafe, à l'aveugle. Cos d'Estournel 1990 est contaminé par les éthyl-phénols, mais pas suffisamment à ce stade du vieillissement pour que ce soit rédhibitoire. Ce défaut l'empêche d'exprimer toutes les qualités qu'aurait une bouteille saine. Clos de Lambrays 2008 s'est gouté excellemment. Il n'a pas en finale l'acidité... [Lire la suite]
30 mars 2017

Une dégustation éclectique lors d'un dîner chez André

André nous a conviés à un dîner chez lui samedi 19 mars. Nous avons avant le repas fait une dégustation à caractère oenologique avec cinq échantillons élaborés à partir d'un Sauvignon bordelais. A partir de l'échantillon témoin, nous l'avons comparé à quatre autres vins élaborés respectivement avec l'ajout de glutation, d'azote minéral, de vitamines, et d'acides aminés. Nous avons pu observer à la dégustation l'incidence de ces différents apports sur l'aromatique et/ou le profil des vins. Ce fut instructif et amusant. Autour du... [Lire la suite]
23 février 2017

Bourgogne : Denis Mortet : Gevrey-Chambertin : Les Champeaux 2002, et Clos de Tart 1999

Nous reprenons un petit supplément de bœuf bourguignon, avant d'attaquer cette deuxième série. Le premier vin servi nous offre un style « moderne », il fait cependant une belle unanimité pour nos palais bordelais. Ses qualités sont pour les dégustateurs de cette soirée indéniables. C'est un vin très aromatique, dotée d'une grande chair à tous les stades de la dégustation, riche, intense, puissant, long harmonieux et complexe. Le vin suivant Clos du Tart 1999 ne m'a pas paru au mieux, et pour tout dire très tannique. 1999... [Lire la suite]
06 février 2017

Haut-Médoc : Sociando-Mallet 1999 et Belle-Vue 2008

Voici les commentaires de deux vins dégustés récemment. Ils ont été goûtés en bouteille, sans mise en carafe, ouverte une bonne heure avant la première dégustation et redégustés le lendemain. Sociando-Mallet 1999 offre une bonne approche le premier jour, sans être complètement épanoui, le lendemain il se livrera davantage, sans proposer encore un plaisir optimum. Il faudra l'attendre cinq ans pour qu'il gagne en complexité aromatique, avec une légère aération avant le service. Il confirme la remarquable longévité des vins de ce... [Lire la suite]