Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon
18 octobre 2020

Alsace : Domaine de l'Agapé : Riesling Rosacker 2014, Saint Emilion : Larcis Ducasse 2015

Pour notre déjeuner dominical de dimanche dernier composé d'un carpaccio de haddock fumé, d'une daube de joue de boeuf, et de fruits, nous avons ouvert les vins suivants : Riesling Rosacker 2014 du Domaine de l'Agapé (Alsace) et Larcis Ducasse 2015 (Saint Emilion). Les vins ont réalisés de bons accords avec les plats qui leur étaient dédiés. La bouteille de Riesling Rosacker 2014 ne s'est pas révélée être à la hauteur des bouteilles dégustées précédemment . Le vin est encore jeune, sans évolution trop précoce, plein et dense,... [Lire la suite]

17 novembre 2017

Castillon-Côtes de Bordeaux : Château Beynat : cuvée Léonard 2011 et Simon Blanchard : Montagne Saint Emilion "village" 2015

Pour accompagner de la joue de boeuf et un filet de boeuf wagyu, nous avons ouvert respectivement une bouteille du Château Beynat (Castillon-Côtes de Bordeaux) cuvée Léonard 2011, et Montagne Saint Emilion "village" 2015 de Simon Blanchard. La cuvée Léonard 2011 du Château Beynat a été dégustée sur deux jours en bouteille. Le vin s'est montré bien plus plaisant que lors de sa précédente rencontre il y a deux ans. Il s'est très bien goûté la première fois, un peu moins bien le lendemain avec un élevage ressortant un peu plus... [Lire la suite]
08 octobre 2015

Châteauneuf du Pape : Clos des Papes 2004 et la Janasse 2005

Un automne plus frais que celui de l'an dernier nous a incités à élaborer des plats plus consistants. Pour accompagner un joue de bœuf, j'ai choisi d'ouvrir un Clos des Papes 2004, épaulé deux heures avant la première dégustation. Si l'olfaction et la première partie de bouche étaient plaisantes, la finale manquait d'harmonie et d'élégance, avec des impressions chaleureuses, de tannins sensibles et une pointe végétale. Le lendemain elle avait gagné en équilibre et ces sensations s'étaient atténuées. Cette dégustation montre néanmoins... [Lire la suite]