Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon
20 septembre 2016

Des vins blancs secs de Bordeaux à l'aveugle (1)

La séance de rentrée ( samedi 17 septembre) de notre club de dégustation avait pour double objectif d'établir le programme de dégustation pour l'année 2016-2017 et de déguster à l'aveugle quelques vins blancs secs du Bordelais de millésimes récents . Les bouteilles ont été confiées à Isabelle, qui n'évalue pas les vins. Elle a choisi l'ordre de dégustation et a mis les vins en carafe une demie-heure à une heure avant le début de la dégustation. Nous avons dégusté les vins une première fois, puis une seconde fois une heure après la... [Lire la suite]

19 août 2016

Une dégustation mémorable autour d'un dîner en Dordogne : fin

Pour conclure, cette conviviale et passionnante soirée, Nicolas nous propose deux nouveaux vins blancs pour accompagner les succulents desserts ( tiramisu au café, et et crumble aux reines-claudes). Le niveau de ces deux vins issus de vendanges tardives est remarquable. Il ne s'agit pas de se focaliser uniquement sur les différences aromatiques dues aux caractéristiques de chaque cépage ce qui est somme toute classique. Ces vins sont avant tout des vins de terroirs, et c'est bien ce terroir qui s'exprime dans leur construction, leur... [Lire la suite]
18 août 2016

Une dégustation mémorable autour d'un dîner en Dordogne (3)

Les deux vins bourguignons sont servis en carafe par Matthieu et nous les dégustons à l'aveugle. Ils sont de haut niveau, et offrent beaucoup de plaisir. L'Echezeaux 1990 des frères Guyon est issu de vignes du climat « en Orveaux », dans la partie basse du climat (est), qui jouxte les Grands Echezeaux et le haut du Clos Vougeot. C'est un vin d'une remarquable qualité aromatique, corsé, avec des tannins encore légèrement affirmés en finale. La Gevrey-Chambertin 2009 du domaine Rossignol Trapet est un vin d'une magnifique... [Lire la suite]
17 août 2016

Une dégustation mémorable autour d'un dîner en Dordogne (2)

Ce billet s'intéresse aux vins rouges dégustés au cours de cette superbe soirée. Ils ne sont pas commentés dans l'ordre de leur apparition, mais regroupés selon leur région de production. J'évoque aujourd'hui les vins du bordelais. Cos d'Estournel 2002 (mon apport) n'est pas, pour moi, dégusté à l'aveugle. Le vin est encore un peu trop jeune pour apporter son meilleur plaisir, son potentiel est évident. Les tannins sont encore un peu fermes dans le finale, et la complexité n'est qu'esquissée. Cinq ans supplémentaires de vieillissement... [Lire la suite]
16 août 2016

Une dégustation mémorable autour d'un dîner en Dordogne (1)

Nicolas et son épouse Marie nous ont conviés à un dîner dégustation la semaine dernière dans leur résidence de vacances située à la limite de la Dordogne et de la Gironde. Nous retrouvons Matthieu que nous avions accueilli avec Nicolas au mois d'août de l'année dernière. Nous faisons connaissance avec Sylvia, l'épouse de Matthieu, et des amateurs passionnés, parents et amis de nos hôtes : Clara et David, et Jérôme. Je commente une série de vins blancs alsaciens qui ont été proposés par Nicolas pour accompagner des tartines... [Lire la suite]
03 août 2016

La Mouline 2010... au bord de la piscine!

Pour clore les commentaires des vins dégustés lors de ce repas "provençal", nous avons choisi de traiter des vins qui ont accompagné la grillade. Parmi les deux rouges, La Mouline de Guigal 2010 risque fort d'être notre vin de l'année! C'est un merveilleux cadeau que nous ont offert nos hôtes. Nous leur en sommes reconnaissants. Même si le plaisir d'être ensemble est en soi largement suffisant, cette magnifique bouteille rend ces moments de rencontres magiques, extraordinaires, pour ne pas dire inoubliables! Bien que le vin ait été... [Lire la suite]

02 août 2016

Sous les lampions, Boisson Vadot, Chevalières 2012 et Clos Haut Peyraguey 2002

Les vins commentés ce jour, ne sont pas dans l'ordre de la dégustation. Il est évident que le Clos Haut Peyraguey a été apprécié comme vin de dessert et quant au Meursault, il a été dégusté sur une salade au chèvre fondu.  L'année du Clos Haut Peyraguey correspond à l'année de naissance de nos enfants ou petits-enfants. Nous n'avons pas forcément pris l'habitude encore d'ouvrir ce millésime. Cétait donc un beau cadeau que de nous permettre de le découvrir. Clos Haut Peyraguey sort son épingle du jeu dans ce millésimequi a... [Lire la suite]
01 août 2016

Repas estival... - piscine, lampions, vacances? Chez des amis amateurs, Lyséras 13, Couhins Lurton 11... et la vie est belle!

Certains de nos amis, qui savent vivre et transformer leur demeure girondine en un superbe mas provençal nous dépaysent complétement rien qu'en effectuant quelque vingt kilomètres! Le bonheur ne s'arrête pas là! Ils sont amateurs de vins, amateurs de gastronomie, et des plaisirs de la vie. A bon entendeur salut! L'objectif de cette soirée est de déguster des vins rarement ouverts, de jouer avec ce que nous connaissons. Evidemment quelques plats, excellemment cuisinés, permettent de nous sustenser entre deux flacons. Tous les vins... [Lire la suite]
09 juin 2016

Dégustation, à l'aveugle, de vins de la rive droite de Bordeaux : millésime 2005 : fin

La dernière série a été un peu plus homogène. Un vin a divisé l'assistance : La Gargone 2005 du domaine du Bouscat. Marqué par une très nette réduction à l'olfaction, que la moitié des dégustateurs présents ont trouvé rédhibitoire, le vin a offert de très belles qualités de bouche (structurelle et aromatique) et a été très apprécié par cinq autres participants. Pavie Macquin 2005 a joué les caméléons. Comprimé et doté d'une fraîcheur un peu vive, il s'est déployé davantage en carafe, une heure plus tard, et a retrouvé un... [Lire la suite]
08 juin 2016

Dégustation, à l'aveugle, de vins de la rive droite de Bordeaux : millésime 2005 : deuxième partie

Les vins sont dans une phase intermédiaire et ne se goûtent pas bien globalement, avec des finales qui ne sont pas en place. Les élevages qui ne sont pas encore fondus entrent en conflit avec les nombreux tannins ce qui engendre des sensations de sécheresse et d'amertume. Quelques vins réussissent a présenter des équilibres plus satisfaisants et se présentent mieux, sans être néanmoins au meilleur de leur potentiel. Des dégustations précédentes à l'aveugle, pour quelques vins goûtés cet après-midi avaient montré des vins beaucoup plus... [Lire la suite]