Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon
06 janvier 2017

Luigi Giusti : Lacrima di Morro d'Alba 2013, Sigalas-Rabaud 2001, et Mas Amiel : Cuvée Spéciale 10 ans d'âge

Fromage ET desserts.... et le "s" à desserts, évidemment.... pour plusieurs vins!   Le fromage est apporté par Bernard  : il s'agit de deux pecorino et .... soucieux de l'exactitude de l'accord, il nous apporte un Lacrima di Morra d'Alba, un vin d'Italie. L'un des deux fromages est même à la truffe et exhale à la perfection les senteurs du tuber melanosporum! Que vivre mieux? ... quand même les rêves ne vous font pas entrevoir cette perfection gustative?   Pour les desserts, Didier a opté sur des mignardises très... [Lire la suite]

04 janvier 2017

Arbois : Stéphane Tissot : Clos de La Tour de Curon 2008, et Ganevat : Les Grands Teppes vieilles vignes 2008

Les vins commentés ce jour ont été servis sur une brouillade d'eoufs aux truffes.   Cette recette a été entièrement faite par Didier qui a eu l'idée élégante de replacer dans les coquilles cette brouillade. Contrairement à la recette originelle, ce n'est pas de la crème de truffe mais des morceaux de truffe que nous avons utilisés! Les vins sont théoriquement de haute facture, les mets se devaient d'être à la hauteur! Un grand classique de la gastronomie française qui ravit toujours, ne déçoit jamais!     ... [Lire la suite]
03 janvier 2017

Vin de France : Noëlla Morantin : Sauvignon 2012 et Pouilly-Fumé : Didier Dagueneau : Pur Sang 2008

Les deux vins suivants ont été placés sur une noix de Saint Jacques lutée et à la truffe. Nous avions seulement indiqué, Didier et moi-même, que nous voulions de préférence des Sauvignons - sans préciser l'origine. Les accords ont d'autant  bien fonctionné que des notes de truffe blanche se sont réellement révélées dans les deux vins.  Le tranchant du vin de Dagneneau répondait peut-être un peu mieux au plat que le vin de Noëlla Morantin, pourtant très bon, mais moins tendu et plus replet. Nous jouons aux esthètes,... [Lire la suite]
15 décembre 2016

Dégustation à l'aveugle de vins du Languedoc : Terrasses du Larzac et Pic Saint Loup ( fin)

La dégustation se termine par les deux vins suivants :  Villa Symposia (Côteaux du Languedoc) est un vignoble de 18 hectares, situé à Aspiran près de Pézenas et appartenant à Eric Prissette (ex propriétaire du château Rol Valentin à Saint Emilion) et travaillé en agriculture biologique. La cuvée Amphora est issue d' une superficie de quatre hectares. Les vignes ( encépagement : 55% Syrah, 35% Carignan, et 10% Cinsault) sont plantées sur des sols d'argile sur socle calcaire. Cette cuvée est élevée 12 mois en cuve inox.... [Lire la suite]
14 décembre 2016

Dégustation à l'aveugle de vins du Languedoc : Terrasses du Larzac et Pic Saint Loup (2)

Cette deuxième série a été très contrastée. Deux des trois bouteilles se sont avérées être défectueuses, et la troisième a été la plus qualitative de la dégustation. Puech Noble 2012 (Côteaux du Languedoc) est nettement contaminé par des éthyl-phénols, à mon avis. Trois dégustateurs, dont j'étais, n'ont pas noté le vin et trois autres lui ont accordé la note de 11/20. La Grange des Pères 2005 avait déjà été dégustée, à l'aveugle, en septembre 2012 dans une série de vins languedociens. Nous l'avions trouvée à un niveau inférieur à... [Lire la suite]
13 décembre 2016

Dégustation à l'aveugle de vins du Languedoc : Terrasses du Larzac et Pic Saint Loup (1)

Samedi dernier la dernière séance de l'année 2016 de notre club de dégustation était consacrée à des vins du Languedoc ( appellations Terrasses du Larzac et Pic Saint Loup) goûtés à l'aveugle. Les vins ont été mis en carafe un heure et demie à deux heures avant leur première dégustation par Isabelle qui déguste mais n'évalue pas les vins. Ils ont été goûtés deux fois, une première fois selon leur ordre d'apparition, et une deuxième fois avant le rendu des évaluations. La dégustation à l'aveugle n'est qu'une image à un instant t,... [Lire la suite]

09 décembre 2016

Bordeaux : vins rouges, Loire et Saussignac en vins liquoreux

Lors du dîner qui a suivi la remarquable dégustation de rieslings alsaciens et allemands. Des participants nous ont proposé de goûter à l'aveugle des vins qu'ils avaient apportés. Les vins ont été mis en carafe une bonne heure avant la dégustation. François nous sert deux vins de la rive droite de propriétés qu'il commence à conseiller. Utopie 2014 du Château Saincrit ( Bordeaux supérieur) se présente bien dans la première partie de la dégustation mais la finale manque de charme et de fraîcheur, avec des sensations asséchantes dues... [Lire la suite]
08 décembre 2016

Pessac-Léognan : Domaine de Chevalier : rouge 1971 et Sauternes : Clos Haut Peyraguey 1988

Les deux derniers vins du repas sont servis à l'aveugle. Le domaine de Chevalier rouge 1971 accompagne les fromages. J'avais eu le grand plaisir de boire un excellent vin de cette propriété du millésime 1964, offert par un ami cher, avec qui nous devions le partager. Le destin, parfois injuste, ne l' a pas permis, il s'en est allé, avant que cette bouteille, dont il était un peu sceptique sur la qualité, ne lui apporte la joie et le sourire d'un très beau vin bu entre amis passionnés. Cette bouteille du Domaine de Chevalier 1971,... [Lire la suite]
07 décembre 2016

IGP Alpilles : Domaine de Trévallon 2001 et Pomerol : Gazin 1981

Le repas se poursuit avec deux vins rouges servis en carafe, à l'aveugle, pour accompagner un filet de bœuf, pommes «pont-neuf», avec une sauce élaborée avec les troisièmes presses de La Fleur de Roques 2016. L'accord a bien fonctionné avec le premier vin commenté. Trévallon 2001 que j'avais goûté à un excellent niveau, il y a trois ans, s 'est encore bonifié. Il a toutes les qualités d'un grand vin : complexité aromatique, velouté à soyeux de texture, corps dense et profond, et une finale longue harmonieuse, et... [Lire la suite]
06 décembre 2016

Chablis : Dauvissat : Premier Cru Séchet 2007 et Sancerre : Alphonse Mellot : Edmond 2006

        Le repas se poursuit avec deux vins blancs servis à l'aveugle, après avoir été mis en carafe entre un heure et deux heures et demie selon les sensations d'une première dégustation faite par notre hôte à l'ouverture des bouteilles. Ces vins ont accompagné respectivement une bisque de tourteau aux piments d'Espelette et un soufflé aux fromage. Les accords ont été cohérents.   Le Chablis Premier Cru Séchet 2007 de Dauvissat est pratiquement sur son plateau de maturité, pour l'amateur qui ne... [Lire la suite]