Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon
08 septembre 2017

Les bouques à chuque se régalent chez Dédé la Science

André nous propose fin août de venir déguster chez lui des vins liquoreux autour d'un poulet rôti. Son fils Solal qui nous accompagne a déniché des vins, dont un vieux vin rouge et un liquoreux dans la cave de son grand-père maternel. Cette cave est hélas de faible qualité, et le Brane Cantenac 1943 est fatigué et déviant (acide acétique), de plus la bouteille a une forme éloignée de la bouteille traditionnelle de Bordeaux ce qui nous laisse perplexe (voir la photo). L'état du vin ne nécessite pas néanmoins une enquête complémentaire... [Lire la suite]

07 juin 2017

Cos d'Estournel 1990, Clos des Lambrays 2008, et Suduiraut 1999

Le repas se poursuit avec un rôti de boeuf, des fromages et des desserts ( tartes au myrtilles et aux framboises et verrines à la panacotta, mousse au chocolat, et salade de fruits). Les vins suivant sont servis en carafe, à l'aveugle. Cos d'Estournel 1990 est contaminé par les éthyl-phénols, mais pas suffisamment à ce stade du vieillissement pour que ce soit rédhibitoire. Ce défaut l'empêche d'exprimer toutes les qualités qu'aurait une bouteille saine. Clos de Lambrays 2008 s'est gouté excellemment. Il n'a pas en finale l'acidité... [Lire la suite]
26 avril 2017

Des vins blancs liquoreux " primeurs" du millésime 2016 : l' appellation Sauternes-Barsac

Le temps chaud et sec , jusqu'au 13 septembre a retardé l'installation du botrytis dans les vignobles de Sauternes et Barsac. La première "trie" faite à la fin du mois de septembre a ramassé des baies essentiellement passerillées (environ un quart de la récolte). Un nouvel épisode pluvieux ( 30 septembre ) a permis le développement d'un botrytis qualitatif et abondant au cours du mois d'octobre qui constitue l'essentiel de la récolte (plus de 50%), Une troisième "trie" fin octobre et début novembre l'a complétée. Les vins sont purs,... [Lire la suite]
30 mars 2017

Une dégustation éclectique lors d'un dîner chez André

André nous a conviés à un dîner chez lui samedi 19 mars. Nous avons avant le repas fait une dégustation à caractère oenologique avec cinq échantillons élaborés à partir d'un Sauvignon bordelais. A partir de l'échantillon témoin, nous l'avons comparé à quatre autres vins élaborés respectivement avec l'ajout de glutation, d'azote minéral, de vitamines, et d'acides aminés. Nous avons pu observer à la dégustation l'incidence de ces différents apports sur l'aromatique et/ou le profil des vins. Ce fut instructif et amusant. Autour du... [Lire la suite]
31 mars 2016

Sauternes : Guiraud 2007 et Suduiraut 1990

Mon épouse, amatrice de vins de Sauternes, me rappelle régulièrement qu'un de ses grands plaisirs gustatifs est de boire un verre de Sauternes en début de soirée. C'est la raison principale de la présence de nombreux commentaires, sur ce blog, de vins de cette appellation. Les vins sont bus sur sur une durée de quatre à cinq jours et la bouteille est conservée au réfrigérateur entre temps. Château Guiraud 2007 est une belle réussite dans ce millésime : pureté aromatique, fruits rôtis signant un botrytis de belle qualité,... [Lire la suite]
Posté par Daniel S à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
20 novembre 2015

Sauternes : Haut Bergeron 2013, Suduiraut 2005, et Sigalas Rabaud 2007

Je termine aujourd'hui les commentaires des dégustations faites dans les châteaux lors portes ouvertes de l'appellation Sauternes-Barsac. Au château Haut Bergeron nous avons goûtés deux vins Haut Bergeron 2012 et 2013. Le vin du millésime 2012 est souple , fin, et élancé, avec un botrytis léger (effet millésime), ce n'est pas un vin de gastronomie mais d'apéritif, pour ceux qui en possèdent. Le millésime 2013 est autrement réussi, mais le vin est relativement fermé, un peu renfrogné, et difficile à totalement cerner, compte tenu de... [Lire la suite]

12 août 2015

Sériot's connection (fin) : Bourgogne blanc ( François Carillon), Mas Amiel (vintage), et Suduiraut 1997

Passons         au fromage et aux desserts! Le chèvre aux poivre est fondu avec des baies roses dans une feuille de brick. C'est une recette simple et qui fait généralement des adeptes. Elle permet aussi de revenir sur le vin blanc juste avant que nous nous lancions dans les vins de dessert. j'ai proposé deux desserts : cheese-cake aux mûres sauvages et sablé au basilic, confit de fenouil et sorbet aux poivrons rouges. Les mûres sauvages sont peut-être un avant-goût de ce que la vigne produira pour ce... [Lire la suite]
21 avril 2015

Primeurs 2014 : Sauternes

Sauternes Les vins ont été dégustés le mardi 31 mars au Château La lagune, en milieu d'après midi. Dans la première série (Crus non classés et Seconds Crus Classés), une grande majorité des vins sont intensément soufrés, parmi eux certains vins manquent de netteté. Je ne les commenterai pas. Même si le soufre qui est inhérent à l'élaboration des vins liquoreux de Sauternes est plus ou moins sensible chez les Premiers Crus Classés, les vins restent lisibles. D'après le rapport de vendanges du Château d'Yquem, dégusté au Château... [Lire la suite]
05 janvier 2015

Repas de Noël (2) : Malartic-Lagravière et Suduiraut

Pour la suite du repas, j'ai proposé une pintade aux olives que j'ai accompagnée de ravioles aux olives. L'accord a évidemment fonctionné correctement et pour cause. La pintade présentait une chair d'une grande souplesse et même si les olives pouvaient rendre le plat sudiste, la cuisson au vin blanc a permis que soient ajustés les arômes. Les ravioles étaient confectionnées à partir d'une pâte bien lissée au rouleau et j'ai mixé des olives avec de la féta.   En dessert, j'ai présenté une salade de fruits exotiques, à... [Lire la suite]
22 juin 2012

Les sauternes à l'Union des Grands Crus : les autres millésimes.

  D’autres millésimes ont été proposés à la dégustation : Sigalas-Rabaud n’a présenté que 2007 et 2003.  Le 2007 s’ouvre sur des notes d’amandes fraîches, sur des fruits secs et quelques épices douces. La bouche est d’une réelle fraîcheur et donne une impression de légèreté rarement ressentie dans un Sauternes. Les fruits apparaissent plus nettement et la palette qu’ils ouvrent et en contradiction avec l’entrée en matière olfactive. Mais c’est pour le rendre plus complexe, plus avenant. La finale est bien agréable... [Lire la suite]