Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon
27 avril 2011

Primeurs 2010 : Graves et Pessac-Léognan (blancs)

Graves et Pessac-Léognan (blancs) Ce millésime offre plus de fraîcheur que 2009. Les meilleurs vins sont ceux qui ont été élaborés avec une bonne vivacité à tous les stades de la dégustation. Les millésimes marqués par la sécheresse et/ou par un ensoleillement prononcé sont rarement favorables pour produire des vins blancs secs aux fruits frais et purs à Bordeaux. Les commentaires, ci-dessous, font état d’importantes disparités dans la gamme des vins présentés, certains vins n’ont pas cette fraîcheur qui est, pour ma part, la qualité... [Lire la suite]

26 avril 2011

Primeurs 2010 : Pessac-Léognan (rouges)

  Graves et Pessac-Léognan (rouges)   La dégustation a montré des profils de vins assez hétérogènes. Les vins, aux qualités qualitatives reconnues dans les millésimes précédents, sont au rendez-vous, mais l’appellation Pessac-Léognan me semble, dans l’ensemble, d’un niveau global légèrement inférieur à d’autres appellations de la rive gauche, dans ce millésime 2010. Deux propriétés  m’ont paru avoir fait les efforts nécessaires, déjà bien esquissés en 2009, pour revenir dans le peloton de tête : De Fieuzal et... [Lire la suite]
06 avril 2011

Premières impressions - les vins de Pessac-Léognan

La dégustation de ce jour a été consacrée aux primeurs de Pessac-Léognan avec trois vins de Graves. Cette dégustation du millésime 2010 est un véritable régal même si les structures tanniques des vins sont parfois agressives. La lecture qu'on y fait du style, du choix de la date de vendange et des maturités n'aura jamais été aussi claire que dans ce millésime. Je dirais même lumineuse jusqu'à pouvoir déterminer la marque des consultants, ce qui n'a rien de péjoratif, au contraire, c'est ce qui amplifie et valorise la notion de choix.... [Lire la suite]
05 avril 2011

Premières impressions - un millésime qui signe son terroir...

  Rarement un millésime aura été aussi difficile à déguster, par la puissance tannique des vins présentés. A contrario, je devrais dire, rarement un millésime aura été évident, lumineux en raison de son élégance, et de la signature nette qu’il imprime de son terroir. Blaye is Blaye, Saint Emilion est lui-même et Pomerol n’est rien moins que Pomerol. Dans cet univers tannique qui fait que les vins peuvent être ouverts dans leur expression aromatique, ou à l’inverse réfractaires, qu’ils peuvent être tant accessibles par leur... [Lire la suite]
15 septembre 2010

N'oublions pas la rive gauche!

J’ai retrouvé dans mon congélateur un civet de cerf, que m’avait offert une amie landaise, il a fallu choisir un vin pour l’accompagner, et comme j’avais un Pauillac d’une vingtaine d’année, c’était l’occasion d’ouvrir une nouvelle bouteille de ce vin. Avec un Brillat-Savarin pour terminer le repas, le menu était bouclé. L’accord a très bien fonctionné, ce qui ne doit pas étonner les amateurs de vins de Bordeaux un peu âgés. J’ajoute les commentaires d’un Pessac Léognan plus récent, bu avec une viande rouge en sauce. ... [Lire la suite]
10 juin 2010

Week-end des Grands Amateurs (3)

<!-- /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-font-family:"Times New Roman";} @page Section1 {size:612.0pt 792.0pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:36.0pt; mso-footer-margin:36.0pt; mso-paper-source:0;} div.Section1 {page:Section1;} --> Les ténors de l’appellation... [Lire la suite]

11 mai 2010

Primeurs 2009 : Graves et Pessac-Léognan blancs (4)

<!-- /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-font-family:"Times New Roman";} @page Section1 {size:595.3pt 841.9pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:35.4pt; mso-footer-margin:35.4pt; mso-paper-source:0;} div.Section1 {page:Section1;} --> J’ai soulevé hier la question... [Lire la suite]
22 avril 2010

Primeurs 2009 : Pessac-Léognan (4)

Certains commentaires de professionnels laissent entendre que cueillir des baies plus mûres pourraient changer le style général de cette appellation. Ce qui doit prédominer, à mon avis, c’est l’équilibre général du vin. Pourquoi devrait-on élaborer des vins, qui manquent de charmes et de velouté, aux tannins plus fermes voire durs et un peu rustiques? Je n’ose croire que des maturités totales un peu justes soient une composante majeure de la notion de terroir !!! Pape Clément L’olfaction est pure et avenante, avec des... [Lire la suite]
01 juin 2009

Week end des Grands Amateurs (3)

De très belles bouteilles ont été proposées dans cette dernière partie de la dégustation, les ténors sont  au rendez-vous .Ce qui reste étonnant contrairement à une appellation comme Saint Emilion, qui a été, à l’origine d’une petite révolution bordelaise, à savoir produire des vins mûrs, évolution qui a fait tâche d’huile dans le contexte de l’appellation, peu de propriétés de Pessac Léognan emboitent le pas des meilleurs châteaux. Les Carmes Haut Brion La robe est profonde, avec des reflets de couleur violine à... [Lire la suite]
23 avril 2009

Graves et Pessac Léognan (blancs) 2008 (fin)

Ce type de millésime à murissement lent est particulièrement favorable aux vins blancs, pour conserver de la fraîcheur aux fruits, des palettes aromatiques bien définies, et même pures, et de plus un très bon équilibre. Dans l’ensemble, à part une ou deux exceptions, la totalité des vins présentés sont réussis, certains sont même remarquables, et d’une régularité épatante depuis le millésime 2001, si l’on excepte le millésime caniculaire 2003. La Louvière Le nez est discret, avec des notes de citron, de la fraicheur dans... [Lire la suite]