Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon
06 septembre 2020

Saint Emilion : Pavie Macquin 2005, Pauillac : Pontet Canet 2005, Sauternes : Guiraud 2003

 Les vins commentés sont ceux du repas qui a été décrit dans le billet précédent. Toutefois pour rappel, c'est une canette de Barbarie qui est cuisinée. Nous proposons un St Nectaire et en dessert une mousse de noix de coco au coulis de mangue.  Il va de soi que le repas se prolonge par quelques douceurs. Des chocolats de chez Larnicol et des palets. Le Sauternes ravit tellement les palais, qu'il est dégusté avec ces palets bretons, et il convient tout à fait. Pour les lecteurs désireux de connaître ce que sont que... [Lire la suite]

01 septembre 2020

Alsace : Josmeyer : Riesling Hengst Samain 2008, Sauternes : Lafaurie-Peyraguey 2001

Une année révolue, une nouvelle qui devra apporter plus de sérénité... Les circonstances très exceptionnelles que nous connaissons actuellement ont décidé pour nous d'un anniversaire empreint d'intimité et de quiétude. L'année a été marquée de moments douloureux et il s'agit maintenant de reprendre confiance en la vie, en ce qu'elle peut nous apporter de meilleurs.        Notre passion commune pour la gastronomie et le vin participe beaucoup à cette apaisement.  Nous décidons de faire très simple, sans... [Lire la suite]
27 août 2020

Cornas : Thierry Allemand : Reynard 2001, et Sauternes : Clos Haut Peyraguey 2003

Suite et fin de notre repas : le fromage et le dessert. Nous avons dégusté le Cornas à l'aveugle et à dire vrai, il aurait pu être compliqué de le placer sur le fromage, du fait que nous ne savions pas ce que notre ami nous offrait. Il avait tout simplement donné comme instruction de le placer sur les fromages. Nous avons par souci de juste sommellerie proposer un plateau complet permettant ainsi de réajuster selon ce que nous découvririons.   Je propose comme dessert une glace aux épices et une chantilly au caramel beurre... [Lire la suite]
18 août 2020

Rossignol-Trapet : Gevrey-Chambertin Premier Cru Les Corbeaux 2014, et Sauternes : Guiraud 1999

Une fois n'est pas coutume nous avons abandonné notre traditionnel Saint Nectaire pour un Brillat Savarin affiné. Nous l'avons un peu regretté, mais les habitudes ont la vie dure. Pour le dessert, il s'agit d'une giboulée de cerise et de tomate cerise à la violette, mousse chantilly à la violette. La recette est simple et le dessert se prépare à l'avance. Il faut porter à ébullition un vin rouge, rajouter du sucre en poudre et de la crème de violette (la marque L'Heritier-Guyot est tout à fait convenable). Puis hors du feu ajouter... [Lire la suite]
31 juillet 2020

Sauternes : Rieussec 2001, et Maury : Les Terres de Fagayra Opus Nord 2011

Pour le dessert, nous avons proposé un sabayon aux fruits du jardin. En l'occurence des caseilles ( lire ICI ) et des groseilles. Le plateau de maturité des fruits est atteint. Les fruits sont juteux, et ont perdu toute leur acidité.  Le dessert en lui-même n'est pas du grande originalité mais l'adjonction de baies tout juste cueillies le rend très agréable.    Le sabayon n'a pas été très sucré et surtout il a été monté avec un Champagne brut. Le choix de ce vin contribue à la légèreté de la mousse.   Les deux... [Lire la suite]
19 avril 2020

Sancerre : Gérard Boulay Monts Damnés 2014, Saint Emilion Pavie Macquin 2003, Sauternes Lafaurie Peyraguey 2001

Un repas un peu exceptionnel pour marquer une  nouvelle année de vie! C'est un anniversaire confiné mais qui ressemble pourtant aux nombreux autres de ces précédentes années, puisque seules les dizaines sont fêtées avec nos proches et nos amis. Le repas intime permet donc de tester de nouvelles recettes et d'entrevoir de nouvelles orientations gastronomiques, tant en sommellerie qu'en complexité d'arômes. A l'apéritif, c'est une noix de Saint Jacques à l'unilatérale sur une mousse d'avocat à la menthe qui a été servie. Cette... [Lire la suite]

18 mars 2020

Saint Emilion : Pavie Macquin 2004, Terrasses du Larzac : Mas Jullien 2010, Sauternes : Clos Haut Peyraguey 2001

Le billet de ce jour est donc consacré à lafin du repas qui a été décrit précédemment. Rappelons donc que c'est un tournedos Rossini qui a été présenté pour que soit apprécié au mieux Pavie Macquin 2004. Inutile de dire que c'est une un accord remarquable, car tant sur le plan des saveurs (et les arômes de truffe sont intéressantes) tant sur la texture entre le moelleux du foie gras, la tendreté de la viande et les tanins pulpeux enrobés du Saint Emilion, nous sommes en terrain conquis. C'est de la juste cuisine qui s'inspire des... [Lire la suite]
22 septembre 2019

Paul Ginglinger: Riesling Drei Exa 2016, Aubert de Villaine : Les Clous Aymé 2015, Sauternes : Lafaurie Peyraguey 2001

André et Fabienne nous ont convié à un dîner à Libourne pour que nous puissions faire connaissance avec les parents de Fabienne, Jean et Michèle Rouquet. Lucie la fille de Fabienne et son compagnon Neels ont complété la table. La dégustation des vins ne s'est pas voulue être rigoureuse dans leur ordre d'apparition, car certains convives ne boivent que des vins blancs, d'autres plutôt des vins rouges. Finalement l'ordre de dégustation des vins a été laissé au libre arbitre de chacun. Le menu était composé de charcuteries variées, de... [Lire la suite]
15 août 2019

Alsace : Paul Ginglinger : Sylvaner 2015, et Sauternes : Clos Haut-Peyraguey 2007

Le premier vin commenté est tout à fait adapté aux soirées d'été pour accompagner des apéritifs dînatoires. Le Sylvaner 2015 du Domaine Paul Ginglinger présente une structure bien formée et charnue en milieu de bouche avec une palette aromatique en adéquation avec la richesse du millésime et une fraîcheur de bon aloi qui lui apporte une agréable buvabilité. Nous avions ouvert avant les grandes chaleurs de fin juin et de la fin du mois de juillet une bouteille de Clos Haut-Peyraguey 2007 qui s'est montrée être excellente comme celles... [Lire la suite]
23 avril 2019

Bordeaux Primeurs 2018 : l'appellation Sauternes-Barsac

Deux périodes importantes marquent l'histoire du millésime 2018 à Sauternes. Un violent orage de grêle, mi juillet, détruit totalement (Guiraud) ou en très grande partie (Filhot et De Fargues) les raisins de plusieurs Châteaux de Sauternes. D'autres propriétés sont touchées à des degrés moindres (Yquem, Rieussec et Lafaurie-Peyraguey). Le second épisode c'est la grande sécheresse du mois de septembre qui empêche le développement de la pourriture noble sur les baies (manque d'humidité). Il faut attendre le début du mois d' octobre... [Lire la suite]