Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon
06 mai 2019

30 millésimes du Château Pavie Macquin (Saint Emilion) : les millésimes classiques ( deuxième partie)

Les millésimes classiques    Les vins de cette série concernent la nouvelle période de la gestion de Pavie Macquin sous la houlette de Nicolas Thienpont et de Stéphane Derenoncourt. Les méthodes culturales plus rigoureuses associées à des baisses de rendements ont permis d'élaborer des vins plus précis et plus complets, avec des maturités bien adaptées à ce terroir plutôt froid et tardif. Puis ensuite la réorganisation du cuvier (trois cuves en inox et quatre en bois ont été ajoutées aux sept cuves en béton), et... [Lire la suite]

19 mars 2018

Francs-Côtes de Bordeaux : Puygueraud blanc 2013, Saint Emilion : La Fleur d'Arthus 2010 et Pavie Macquin 2011

Je commente, dans ce billet, quelques vins de Bordeaux bus récemment. Le vin blanc 2013 du Château Puygueraud est le premier millésime produit, il résulte d'un assemblage de 50% de Sauvignon blanc, et 50% de Sauvignon gris. C'est un vin de bonne tenue, agréable et frais dans ce millésime compliqué, et qui est beaucoup plus à son avantage dans le millésime 2014. Le vin a été bu en bouteille sur deux jours avec une bonne tenue à l'air lors de la deuxième dégustation. Les deux vins suivants ont été mis en carafe une... [Lire la suite]
25 novembre 2015

Saint Emilion : Pavie et Pavie Macquin dans le millésime 2001

Les vins sont servis en carafe à l'aveugle sans aucune indication d'origine. Les deux bouteilles proposées à la dégustation ont été acquises en première main, et conservées dans une cave naturelle creusée sous des bâtiments dans le calcaire à astéries. Pavie 2001 offre une palette aromatique qui évoque davantage les Cabernets que le Merlot, l'évolution de la robe est assez étonnante, il n'a pas en milieu de bouche la puissance et l'envergure de la bouteille que j'avais dégustée en 2006. Le vin reste globalement excellent, mais j'opte... [Lire la suite]