Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon
24 septembre 2014

Vino Otioseness : des Bordelais en voie de disparition! (Une famille, de la générosité, de grands vins) (fin)

  Pour clore, ... Concernant l’émission Vino Business qui fait courir tant de bruits actuellement sur le net, il est un mot d’ordre unanime - ou presque – qui aligne les avis de ceux qui ont suivi le reportage : désinformation…   Thème et variation du Bon (la Bourgogne, la biodynamie), de la Brute (les Bordeaux GCC) et du Truand (Jean-Philippe Fort)...   Confusions (pesticides et traitement contre les champignons). Caricatures. Erreurs. Manipulations…manipulations surtout! qui consistent à couper, à sectionner... [Lire la suite]

23 septembre 2014

Vino Otioseness : des Bordelais en voie de disparition! (Une famille, de la générosité, de grands vins) (2)

Nos bons amis ont absolument tenu à nous offrir d'autres vins standardisés. Histoire de nous rassurer. Nous sommes de bons consommateurs et exactement comme lorsque l'on va au Hilton à Paris, à New York, on aime bien retrouver ce qu'on connaît. Sauf qu'on n'est jamais allés au Hilton. Donc, pour nous faire connaître le bon goût des Hilton, on a bu (on ne déguste pas des vins de Bordeaux, je précise...) La Mondotte qui est exactement pareil que Bellevue. On ouvre la lumière et ô miracle on découvre en plus qu'ils sont de même... [Lire la suite]
22 septembre 2014

Vino Otioseness : des Bordelais en voie de disparition! (Une famille, de la générosité, de grands vins) (1)

Après notre promenade dans Saint Emilion, aux abords des vignes si dangereuses de nos Grands Crus Classés, puis après que nous avons retiré nos masques, nous sommes allés très courageusement chez nos amis Claire et Nicolas pour nous abreuver de pesticides aromatisés aux raisins.   Isabelle et Daniel à Saint Emilion (à gauche et au milieu)   Claire, Nicolas, Cyrille et Jacques, et quelques autres, sont les derniers mohicans d'un monde déchu, devenu buzinèce - je ne suis pas certaine de l'orthographe, c'est un mot que je... [Lire la suite]
19 septembre 2014

Bourgueil : Yannick Amirault : Le Grand Clos 2010, Le Défi de Fontenil 2005, Troplong Mondot 2000

Après avoir eu le palais anesthésié par une grande partie des vins du Muscadet dégustés à l’aveugle, nous avons décidé d’ouvrir quelques vins rouges pour accompagner le casse-croute. Nous avons débuté notre « rééducation » par une bouteille de Grand Clos 2010 de Yannick Amirault apportée par notre collègue charentais. Un vin très réussi dans ce millésime, très fruité, bien charpenté, avec des tannins un peu granuleux en finale, qui avec une garde d’une dizaine d’années sera excellent. Notre invitée girondine nous a gratifiés... [Lire la suite]
12 septembre 2014

Dégustation des vins du millésime 2011 au Château Mangot (Saint Emilion)

Nous avons profité des « Portes Ouvertes » de Saint Emilion au tout début du mois de mai dernier pour nous rendre au Château Mangot et déguster les quatre vins élaborés par la famille Todeschini dans le millésime 2011. Château La Brande est frais, fruité et très tonique, il remplit parfaitement son rôle de « vin plaisir » bordelais (vin structuré) que l’on peut boire jeune. Les trois cuvées ( Saint Emilion ) sont très fraîches, et marquées par des fruits mûrs et frais, les différences se font essentiellement sur... [Lire la suite]
29 août 2014

Saint Emilion: Grand Corbin Despagne 1998 et Castillon-Côtes de Bordeaux : Domaine de l'A 2008

J'ai ouvert un Grand Corbin Despagne 1998 que j’avais acquis en primeur et conservé dans une cave fraîche et d’une excellente humidité. Le vin a été mis en carafe et dégusté sur une durée de 48 heures. Il n’a guère évolué sur l’ensemble de la dégustation ; si ce n’est un bouquet un peu plus ouvert 24 heures après l’ouverture. Le vin est encore un peu tannique, dès le milieu de bouche, il faudra se montrer patient pendant cinq années pour que les tannins se fondent d’autant plus que la chair manque d’épaisseur. Nous avons... [Lire la suite]

26 août 2014

Repas avec Greg (fin)... Fin sur les vins rouges!

Sur les fromages nous admettons à note table les vins rouges. Ils sont tous deux dégustés à l'aveugle. Le hasard fait qu'il est un Rive Droite et un Rive Gauche. Au cours de cette dégustation, je redécouvre un vin de vrai plaisir que je hisse au panthéon des meilleurs rapports qualité/prix de Bordeaux! Je laisse deviner lequel...         Haut-Médoc : Sociando Mallet 2011 Carafé deux heures et dégusté à l’aveugle La robe est profonde, avec des reflets de teinte sanguine. L’olfaction est nette... [Lire la suite]
18 août 2014

Repas en Corrèze : Bouchard père et fils, Clos Fourtet

Un week end de juillet, nous nous rendons chez nos enfants à Uzerche, pour fêter l'arrivée d'une petite fille et nous réjouir des plaisirs de la table, si simples, si authentiques, que nous pouvons trouver dans ces coins si réculés de France et si préservés. Uzerche est une ville magnifique... Les bonheurs familiaux justifient que l'on ouvre de belles bouteilles, les mets sont savoureux... le premier repas pris ensemble est une blanquette de veau, jeune veau sous la mère. Les fromages sont extraordinaires. On en se... [Lire la suite]
07 août 2014

Un dimanche dans le Bourgeais (2)

Notre hôte, qui est un adepte des dégustations à l’aveugle, nous propose de goûter les vins servis frais, pour pouvoir remonter à température adéquate  en fonction de leur pédigrée. Nous avons le temps nécessaire pour pouvoir analyser les vins, et les impressions des uns et des autres fusent, avec des avis qui se modifient au fur et à mesure que les vins se mettent en place, toujours dans la bonne humeur et le plaisir de partager notre passion commune. Les boute-en-train s’en donnent à cœur joie, et les rires éclatent. Les... [Lire la suite]
01 juillet 2014

Dégustation à l'aveugle de vins de la rive gauche du millésime 2011 (2)

Ces deux premières séries n’ont pas été conformes à nos attentes qui n’étaient pas démesurées. La plupart des vins présentaient une expression aromatique peu soutenue, les élevages ont paru surdimensionnés pour des jus qui n’avaient pas la concentration nécessaire pour les supporter. La conséquence première en a été des finales asséchantes, parfois très amères, avec en plus parfois des sensations légèrement végétales. Il semble bien que ce millésime présente des écarts importants dans la qualité, entre les meilleurs vins et les... [Lire la suite]