Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon
28 juillet 2017

Domaine des Baumard : Vert de l'Or, Pauillac : Domaine Les Sadons 2013, Châteauneuf du Pape : La Janasse : Chaupin 2005

La veille de la dégustation relatée ici et là, il était question de rencontrer André. Nous avons laissé isabelle préparer les vins chez André....               .....et durant ce temps, à Saint Emilion, nous devisions de la beauté du monde, car étant convaincus qu'on ne pouvait plus le refaire, autant se convaincre qu'il est fabuleux! André et moi avons picoré des petites mises en bouche qu'elle nous avait préparées et à son retour, nous avons apprécié un pigeon cuit au vin rouge qu'elle... [Lire la suite]

24 juillet 2017

Six millésimes du Grand Vin de Reignac ( 2014 à 2009) et ses concurrents

André nous a proposé une dégustation de six millésimes les plus récents du Grand Vin de Reignac (appellation Bordeaux Supérieur). Il aurait été intéressant de pouvoir faire une dégustation d'une quinzaine de millésimes de cette cuvée pour voir les bienfaits du vieillissement sous verre. Comme personne ne possédait les vins pour la réaliser, il a fallu trouver une solution pour apporter un peu de piment à cette dégustation des millésimes 2009 à 2014. Nous avons choisi de faire une confrontation de chaque millésime avec un concurrent... [Lire la suite]
26 juin 2017

Des vins de l'appellation Pauillac: millésime 2014 au Week-End des Grands Crus (UGC)

Le niveau général des vins dégustés s'est révélé être très bon à excellent, et fait de cette appellation une des meilleures réussites du millésime en fonction de ce qui nous a été proposé à la dégustation. Les trois Premiers Crus ne sont jamais présentés ce qui ne nous permet pas de la positioner au premier rang. La fin de cycle du millésime 2014, avec un mois de septembre chaud et sec et des nuits fraîches, et un début de mois d'octobre ensoleillé et peu arrosé a permis d'obtenir des Cabernets Sauvignons mûrs, largement... [Lire la suite]
11 avril 2017

Des vins " primeurs" du millésime 2016 : l'appellation Pauillac

La dégustation nous a permis de constater que cette appellation est très réussie dans ce millésime. Quasiment tous les vins sont frais, aromatiques (sans arôme de poivron), bien centrés, longs, et dignes d'intérêt. Il ont le véritable caractère Pauillacais des grands millésimes dans cette appellation : énergique, corsé, avec un très bon enrobage des tannins dans les finales, même si elles sont parfois fermes. Deux vins m'ont semblé être de très haut niveau : Lynch-Bages ( puissant, et énergique) et Pichon Longueville Contesse Lalande... [Lire la suite]
26 janvier 2017

Pauillac : Duhart Milon 2002 et Puisseguin Saint Emilion : La Fleur de Roques 2015

Duhart-Milon 2002 commence à se bien goûter et approche de son plateau de maturité, La bouteille a été aérée une bonne heure en carafe, et a satisfait les invités. On retrouve bien la grande finesse de tannins des vins de la branche Rothschild du château Lafite. Dans trois ou quatre ans, les bouteilles pourront être ouvertes sans mise en carafe. Le premier millésime (2015) de La Fleur de Roques, petite propriété de quatre hectares à Puisseguin est une véritable réussite. Les vignes sont plantées sur la dalle de calcaire à astéries... [Lire la suite]
24 janvier 2017

Pauillac : d'Armailhac 2000, Saint Emilion : Grand Mayne 2001, et Albert Mann : Gewurztraminer : Furstentum Vieilles Vignes 2008

J'opte pour un canard, cuit en basse température. Quelques longues huit heures à 70°, après avoir saisi la viande à 250°. La volaille est arrosée régulièrement. La chair est d'une grande tendreté. Je l'ai parfumée à l'estragon et il est accompagné de taillerins auc champignons et d'une lasagne aux herbes. Les fromages sont des grands classiques de plateaux spécialement conçus pour aller avec des vins de Bordeaux : brillat-savarin et Saint Nectaire. Pour le dessert, je reprends l'idée de la Table de Margot : de la salade de... [Lire la suite]

24 novembre 2016

Pomerol : Château Gazin 1975, et Pauillac : Lynch Moussas 1971

Pour accompagner les deux plats suivants, notre hôte nous sert à l'aveugle deux vins de Bordeaux (région rapidement identifiée par les participants). La bouteille de château Gazin 1975 s'est accordé classiquement avec le filet de bœuf et les frites « maison » Cette bouteille a régalé tous les convives et s'est montrée être à un niveau que nous n'attendions pas. 1975 a souvent donné des vins très tanniques évoluant très lentement, avec des tannins asséchants et durs et des finales sans charme pour une grande majorité des... [Lire la suite]
21 octobre 2016

Hermitage : Marc Sorrel : blanc 2007 et Pauillac : Duhart-Milon 2002

Le deuxième dîner s'est déroulé autour des deux mets suivants : cuises de grenouilles sautées aux herbes de Provence relevées d'une pointe d'ail, et côtes d'agneau grillées, butternuts et champignons J'ai choisi d'accompagner le premier plat avec un Hermitage blanc 2007 de Marc Sorrel pour faire découvrir à nos amis une appellation qu'ils ne connaissaient que de nom ( en blanc). Le vin était en pleine forme, sans la grande puissance de la cuvée Les Rocoules, et l'accord a bien fonctionné avec les cuisses de grenouilles préparées... [Lire la suite]
08 avril 2016

Bordeaux : Primeurs 2015 : l' appellation Pauillac

Nous remontons un peu plus nord avec l'appellation Pauillac. Cette dégustation montre une intéressante variété de style et de conception du vin dans ce millésime 2015. Il faut d'abord noter un point non négligeable, nous n'avons pas observé d'arômes de poivron rédhibitoire dans les vins dégustés. Les mois très chauds de juin et juillet et de la première semaine d'août ont eu pour effet de brûler les arômes végétaux. Les choix des propriétés dans le style de vins à élaborer a été dicté par les abondantes chutes de pluies de la semaine... [Lire la suite]
23 décembre 2015

Sur la route des rois mages, des vins prodiges! Grand Puy Lacoste 1990! et agneau..

Sur le Pauillac, l'un de nos accords favoris reste l'agneau dont la viande douce et suave, agréablement parfumée, noisettée, aux odeurs de lait, parfois reste subjugante. J'ai choisi de décliner l'agneau en trois morceaux. Les ris, qu'il est pourtant de plus en plus difficile à trouver, ont été poêlés avec des morceaux de cerfeuil tubéreux et de topinambour, mis sur une croûte de pâte brisée, les cotelettes, simplement grilées mais parfumées au romarin, et enfin la selle, découpée de façon à ce qu'elle soit farcie d'herbes... [Lire la suite]