Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon
27 mars 2017

Des vins sudistes dégustés ce dernier mois

Je commente aujourd'hui quelques vins sudistes qui ont été ouverts pendant ce dernier mois. Une première dégustation, après avoir débouché et épaulé la bouteille une heure avant le service, puis une seconde dégustation du reste de la bouteille  24 heures plus tard après conservation en cave fraîche. Le Lirac Reine des Bois 2013 du Domaine de La Mordorée est issu d'une millésime un peu ingrat, le vin n'a pas le rayonnement des meilleurs millésimes, il est encore un peu austère surtout en finale, lors des deux dégustations, il... [Lire la suite]

16 mars 2017

Dégustation à l'aveugle de vins de La Rioja à Saint Emilion : fin

Les carafes ont été conservées en cave fraîche, puis les vins ont été redégustés vingt quatre heures plus tard. Montecillo Gran Reserva 1996 est oxydé, avec un profil aromatique de vin élevé en solera. Ad Libitum 2015 montre une accentuation de l'élevage, avec une palette aromatique de fruits confiturés. La Montesa 2013 est le seul vin qui s'est amélioré, l'élevage est moins présent, l'amertume est légère ce qui aboutit à un meilleur équilibre en finale, avec d'agréables arômes de " Mon Chéri" Pagos de Arbenta 2011 est encore... [Lire la suite]
06 février 2017

Haut-Médoc : Sociando-Mallet 1999 et Belle-Vue 2008

Voici les commentaires de deux vins dégustés récemment. Ils ont été goûtés en bouteille, sans mise en carafe, ouverte une bonne heure avant la première dégustation et redégustés le lendemain. Sociando-Mallet 1999 offre une bonne approche le premier jour, sans être complètement épanoui, le lendemain il se livrera davantage, sans proposer encore un plaisir optimum. Il faudra l'attendre cinq ans pour qu'il gagne en complexité aromatique, avec une légère aération avant le service. Il confirme la remarquable longévité des vins de ce... [Lire la suite]
30 janvier 2017

Une verticale du Château Larcis Ducasse (24 millésimes) : première partie

Une verticale de Larcis Ducasse a été proposée en dégustation à Antonio Galloni dimanche 22 janvier dans la matinée. Nicolas Thienpont nous a conviés à continuer la dégustation des bouteilles ouvertes dans l'après-midi en présence de David Suire et de quelques professionnels qui participaient également. J'ai décidé de présenter les commentaires de cette dégustation en trois parties en fonction de mes ressentis. Je commente aujourd'hui les millésimes présentés correspondant à la période 2002 à 2014. La gestion du château a été... [Lire la suite]
25 janvier 2017

Montlouis : Chidaine : Les Choisilles 2008 et Châteauneuf du Pape : La Janasse : Chaupin 2005

Quelques désillusions sur des bouteilles des millésimes 2005 et 2007 (oxydées ) de François Chidaine, m'ont conduit à ne pas trop garder mon avant dernière bouteille de Choisilles 2008. Le vin a été mis en carafe dix minutes avant le service. Le vin s'est excellemment goûté, et le reste de la carafe dégusté le lendemain n'avait pas bougé. Après avoir bu pendant les fêtes de fin d'année une bouteille du domaine de La Janasse Tradition 2005 qui a beaucoup plu aux convives, j'ai débouché, pour ce repas, une cuvée Chaupin 2005 du... [Lire la suite]
24 janvier 2017

Pauillac : d'Armailhac 2000, Saint Emilion : Grand Mayne 2001, et Albert Mann : Gewurztraminer : Furstentum Vieilles Vignes 2008

J'opte pour un canard, cuit en basse température. Quelques longues huit heures à 70°, après avoir saisi la viande à 250°. La volaille est arrosée régulièrement. La chair est d'une grande tendreté. Je l'ai parfumée à l'estragon et il est accompagné de taillerins auc champignons et d'une lasagne aux herbes. Les fromages sont des grands classiques de plateaux spécialement conçus pour aller avec des vins de Bordeaux : brillat-savarin et Saint Nectaire. Pour le dessert, je reprends l'idée de la Table de Margot : de la salade de... [Lire la suite]

23 janvier 2017

Paul Ginglinger : Riesling Drei Exa et Syrie : Bargylus: blanc 2008

La semaine de Noël est propice aux réceptions. Les enfants arrivent chez nous selon les possibilités qu'offre un emploi du temps bien chargé en raison des nombreuses visites et réjouissances familiales.   Pour ce repas, nous offrons des carpaccios de saumon diversment assaisonnés, des soles à l'orange, un canard cuit en basse température, un joli Saint-Nectaire et des coques de fruits de la passion agrémentées de morceaux de fruits exotiques divers. Le Riesling permet donc de suivre le saumon et c'est sur la sole... [Lire la suite]
04 janvier 2017

Arbois : Stéphane Tissot : Clos de La Tour de Curon 2008, et Ganevat : Les Grands Teppes vieilles vignes 2008

Les vins commentés ce jour ont été servis sur une brouillade d'eoufs aux truffes.   Cette recette a été entièrement faite par Didier qui a eu l'idée élégante de replacer dans les coquilles cette brouillade. Contrairement à la recette originelle, ce n'est pas de la crème de truffe mais des morceaux de truffe que nous avons utilisés! Les vins sont théoriquement de haute facture, les mets se devaient d'être à la hauteur! Un grand classique de la gastronomie française qui ravit toujours, ne déçoit jamais!     ... [Lire la suite]
03 janvier 2017

Vin de France : Noëlla Morantin : Sauvignon 2012 et Pouilly-Fumé : Didier Dagueneau : Pur Sang 2008

Les deux vins suivants ont été placés sur une noix de Saint Jacques lutée et à la truffe. Nous avions seulement indiqué, Didier et moi-même, que nous voulions de préférence des Sauvignons - sans préciser l'origine. Les accords ont d'autant  bien fonctionné que des notes de truffe blanche se sont réellement révélées dans les deux vins.  Le tranchant du vin de Dagneneau répondait peut-être un peu mieux au plat que le vin de Noëlla Morantin, pourtant très bon, mais moins tendu et plus replet. Nous jouons aux esthètes,... [Lire la suite]
29 décembre 2016

Pessac-Léognan : Carbonnieux (rouge) 2006 et Albert Mann : Gewurztraminer : vendanges tardives : Altenbourg 2008

Le Carbonnieux 2006 a été apprécié sur un Brillat Savarin, légèrement affiné. Toutefois, le vin a été anticipé sur les palombes, en parallèle avec les deux autres rouges commentés dans le billet précédent, puis dégusté seul entre le plat et le fromage. Ce fromage a pour particularité de bien s'accorder avec des vins rouges. Il faut reconnaître que les vins blancs sont d'ordinaire des compagnons idéals, mais il faut admettre que le Brillat se marie très bien avec un vin de Bordeaux, et ce, à tous les stades de l'affinage. Ce fromage... [Lire la suite]