Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon
29 novembre 2017

A.C Leflaive : Puligny-Montrachet 2008, Sancerre : Boulay : La Côte 2010, Côte Rôtie : Gaillard : Rose Pourpre 2005

Nous poursuivons notre repas avec deux vins blancs et un vin rouge présentés dans l'ordre des commentaires. Je rappelle que les vins sont servis en carafe, et dégustés à l'aveugle, et évalués en note "plaisir". Le Puligny-Montrachet 2008 d'Anne-Claude Leflaive a accompagné avec une belle justesse un émietté de tourteau au céléri, et sa bisque de homard aux oeufs de tourteau. Le vin est net, dynamique, expressif, bien construit évoquant plus un Premier Cru qu'un village, d'une bonne allonge, avec une fraîcheur bien dosée.   ... [Lire la suite]

29 septembre 2017

Saint Emilion Grand Cru Classé : Château Guadet : millésimes 2008 et 2012

Au mois de juin dernier, nous avons dégusté, lors d'un off de Vinexpo deux vins du château Guadet (Saint Emilion Grand Cru Classé) Cette petite propriété de 5,5  hectares, appartenant à Guy Petrus Lignac est située près de la Porte Bourgeoise (sortie nord du bourg de Saint Emilion), entre les vignes de Clos Fourtet et du Château Soutard. 75% de Merlot, et 25% de Cabernet franc participent à l’encépagement (trois parcelles de Merlot, et une de Cabernet franc), avec une densité de plantation de 6000 à 8000  pieds à l’hectare.... [Lire la suite]
11 septembre 2017

Latricières-Chambertin, Meursault Perrières... de belles expressions burgondes pour fêter la fin d'une décennie

Latricières-Chambertin, Meursault Perrières... de belles expressions burgondes pour fêter la fin d'une décennie... Certes, nous sommes revenus à Bordeaux pour  le dessert.   La dernière année d'une décennie se fête au moins autant que la première de la suivante. Le menu "parce que je le veau bien" a mis en valeur les meilleures pièces du veau, le ris et l'onglet. Il s'agit de veau sous la mère, qu'un boucher très réputé de Libourne travaille excellemment bien. Pour les ris, il a été tenté une nouvelle recette. Ils ont... [Lire la suite]
06 septembre 2017

Alsace : Paul Ginglinger : Riesling Drei Exa 2010, et Albert Mann: Gewurztraminer Furstentum vieilles vignes 2008

Nous terminons le repas avec quelques fromages et une salade de fruits jaunes pour conserver une bouche fraîche. Deux vins ont été servis avec les deux plats. Le Riesling Drei Exa 2010 de Paul Ginglinger a accompagné les fromages avec bonheur. Ce vin s'est révélé être d'une remarquable constitution, avec une palette aromatique pure (sans notes de naphte), long, tendu, frais et très expressif. Une grande réussite dans ce millésime, qui le situe au niveau de plusieurs Grand Crus alsaciens. Nous n'avons pas recherché particulièrement... [Lire la suite]
21 août 2017

Dom Pérignon 2002, Vincent Girardin : Corton Charlemagne 2008, et Trotanoy 1998 pour débuter le repas

  Nous profitons de cette période des vacances d'Isabelle qui se trouve , de ce fait, plus disponible que pendant la période scolaire pour réunir des amis autour d'un repas en accord mets-vins. Après un début d'année chaotique dans le vignoble bordelais ( sévères gelées dans la nuit du 27 au 28 avril), suivi d'un épisode chaud, puis d'un début d'été marqué par des orages, des variations de températures, avec pour conséquence des vendanges qui s'annoncent assez précoces ( pour les vignes non gelées), nos amis professionnels de la... [Lire la suite]
26 juillet 2017

Rémi Gresser : Riesling Kastelberg 2008, Côte Rôtie : Saint Cosme 2005, et Sauternes : Lafaurie-Peyraguey 2001

Les températures devenues plus clémentes permettent que nous invitions sur notre terrasse en toute simplicité, bien évidemment, nos amis habitués à la maison et qui partagent notre goût de la dégustation. Après des huîtres en gelée et une crème d'artichaut au citron et à l'ail, je prévois des lasagnes, puis des fruits. Difficile de faire plus ordinaire... mais justement, partager l'ordinaire d'un dîner pour simplement discuter et déguster dans la fraîcheur nocturne, c'est le goût des choses simples... Les heures s'égrènent sans... [Lire la suite]

07 juin 2017

Cos d'Estournel 1990, Clos des Lambrays 2008, et Suduiraut 1999

Le repas se poursuit avec un rôti de boeuf, des fromages et des desserts ( tartes au myrtilles et aux framboises et verrines à la panacotta, mousse au chocolat, et salade de fruits). Les vins suivant sont servis en carafe, à l'aveugle. Cos d'Estournel 1990 est contaminé par les éthyl-phénols, mais pas suffisamment à ce stade du vieillissement pour que ce soit rédhibitoire. Ce défaut l'empêche d'exprimer toutes les qualités qu'aurait une bouteille saine. Clos de Lambrays 2008 s'est gouté excellemment. Il n'a pas en finale l'acidité... [Lire la suite]
31 mai 2017

Lirac: Domaine de La Mordorée: Reine des Bois blanc 2016, et Zind Humbrecht Riesling : Herrenweg de Turckheim 2008

Mercredi 24 mai, nous avons été invités à dîner dans le charmant village de Gensac (Gironde) situé à l'est du département à la limite de celui de la Dordogne. Le bourg de Gensac est construit sur un coteau calcaire qui domine les vallées de la Dordogne et de la Durèze. Le patrimoine historique constitué de rues pavées, de vestiges de remparts, de maisons médiévales a été rehabilité et restauré avec soin soit par l'action communale, soit par des acquéreurs privés. Les vins blancs (commentaires de ce billet) ont accompagné des toasts... [Lire la suite]
19 mai 2017

Castillon-Côtes de Bordeaux : Beynat : cuvée des Lyres : 2014, et Domaine de l'A : 2008

Alain Tourenne et Nathalie Boyer exploite un vignoble de 17 hectares dont la majeure partie (12 hectares) est située à Saint Magne de Castillon en appellation Castillon-Côtes de Bordeaux, et les vins sont produits sous la marque Château Beynat. A ceci s'ajoutent un hectare de Bordeaux Rosé, deux hectares de Bordeaux blanc, et un hectare en appellation Saint Emilion. Le vignoble, tout d'abord travaillé en agriculture biologique, est désormais cultivé selon les principes de la Biodynamie depuis 2015. Alain Tourenne, fils et petit fils... [Lire la suite]
04 avril 2017

Saint Emilion : Grand Corbin Despagne 1998, Marc Sorrel : Hermitage 2007, et Albert Mann : Pinot Gris : Vendanges Tardives 2008

Les deux vins commentés ce jour ont été servis sur les deux plats de viande : le Saint Emilion sur le foie gras et l'Hermitage sur le pigeon. Nous sommes dans des accords plutôt classiques. Ils ont l'avantage de convenir à tous les palais et ne pas proposer des notes discordantes. Le chutney de myrtilles a réhaussé la viande du pigeon qui a juste été poêlée et qui par ce procédé a permis qu'il n'y ait pas forcément les notes giboyeuses trop exacerbées qu'on luil connaît. Avec les poires confites, c'est la VT de Mann que nous avons... [Lire la suite]